Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

accident du travail

  • Cheratte : à moto, il fonce sur l'inspecteur de police qui voulait le contrôler !

    18E8D59C-AFC0-4BB9-B8B1-F2FF17D024AD.jpeg

    La moto abandonnée sur place par son conducteur

    Hier soir, peu avant 19 heures, le premier inspecteur Denis Merenne de la zone de Police Basse-Meuse travaillait sur son quartier, rue Petite Route à Cheratte. Il a eu l'attention attirée par la pétarade d'une moto qu'il avait déjà entendue auparavant. Se retournant, il a vu une moto de type "cross" se diriger vers lui. 

    Le 1er inspecteur s'est alors placé sur la chaussée, donnant l'injonction au conducteur de s'arrêter. Au lieu de se conformer à cette injonction, ce dernier a délibérément accéléré tout en fonçant vers le policier. Celui-ci n'a pas eu le temps de se retirer et a été violemment percuté par la moto avant d'être projeté au sol. Le motard a ensuite accroché le mur d'enceinte de la station de pompage et son engin a fini sa course contre une voiture en stationnement. Abandonnant sa machine, il a pris la fuite à pieds. 

    Le policier, sérieusement atteint au genou droit et au dos s'est rendu à l'hôpital par ses propres moyens. La police de la Basse-Meuse recherche activement l'auteur des faits. Le conducteur de la moto est de corpulence mince et au moment des faits était tout vêtu de noir. Son casque était noir également.

    Si vous avez des renseignements concernant ce "pilote" en fuite, ils sont les bienvenus auprès de la zone de police Basse-Meuse au n° d'appel 04/374.88.00. (P. Neufcour)

  • Grave accident du travail à la cimenterie C.B.R. de Lixhe

     

    28700026812_c201fa139c_b.jpg

    Photo DR

    Hier aux environs de 14 hr, un ouvrier de la cimenterie CBR de Lixhe a fait une lourde chute de plus de 2 mètres alors que la péniche était au quai de chargement. Les pompiers et la Croix-Rouge sont très vite intervenus sur place. Au moment de son transfert vers l'hôpital, les jours de la victime étaient considérés comme en danger.