Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Accident de roulage

  • On est passé près du drame ce lundi à Richelle

    Ce lundi après-midi, on a frôlé le pire à Richelle.

    Alors qu’une voiture circulait rue de Richelle, à hauteur de la rue de l’Oseraie et du célèbre glacier Hugo, un chêne d’une taille imposante et situé sur une propriété privée s’est effondré sur le véhicule.

     

    Fort heureusement, le conducteur s’en sort miraculeusement bien. « Il souffrait de courbatures et de douleurs au genou gauche. Il boitait également », nous confirme-t-on à la zone de police de la Basse-Meuse. « Mais il s’est rendu à l’hôpital par ses propres moyens. »

     

    Plus de peur que de mal donc. L’accident a néanmoins engendré la fermeture de la route pendant un bon moment, alors que la fête du village battait son plein. Les pompiers sont venus sur place pour débiter l’arbre et le service des Travaux de Visé a évacué les morceaux. L’ALE a également dû intervenir puisque, en tombant, l’arbre a arraché des câbles électriques. Mais tout est depuis rentré dans l’ordre depuis.

     

     

  • Une maman visétoise de 36 ans a perdu la vie à la sortie de Barchon la nuit de vendredi à samedi

  • Argenteau : un cycliste percute la benne d'un tracteur. Ses jours sont en danger.

    A la sortie d'un virage, Jean (66 ans) a été victime d'un grave accident. A la sortie d'un virage, il a percuté la benne d'un tracteur. Les secours et le police se sont rendus sur place et l'hélicoptère médicalisé a été appelé.  

    L'accident n'a pas eu de témoins et le conducteur du tracteur ne sait pas expliquer ce qu'il s'est passé. L'enquête devra déterminer les circonstances exactes dans lesquelles cet accident s'est produit. (P. Neufcour)

  • Une voiture sur le toit à Blegny

    (Source : La Meuse)

     

  • Mandat d'arrêt demandé contre la conductrice qui a causé l'accident mortel à Haccourt

     Déjà condamnée à six reprises pour des faits de roulage, la jeune femme l'a aussi été pour deux excès de vitesse. Notons que sur place, des témoins avaient évoqué une vitesse trop élevée du véhicule.

    Un contrôle alcoolémie n'a pu être réalisé en raison du nombre d'heures écoulé entre le moment des faits et son interception. Elle a cependant reconnu "avoir consommé après l'accident"

    Le parquet roulage a souligné l'excellence du travail effectué par les policiers de la Basse-Meuse. Stéphanie circulait bien à bord d'une BMW série 1 blanche comme l'avait déclaré plusieurs témoins. La plaque d'immatriculation de la voiture n'apparaissait pas sur les différentes images vidéos examinées par les policiers qui ont donc du utiliser d'autres méthodes de recherche.

    (P. Neufcour)