Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire

  • La dernière publication de la Société Royale Archéo-Historique de Visé et sa région est sortie de presse.

    C4EA8A55-D169-42F9-8710-1370B6F34823_4_5005_c.jpeg

    Le second numéro double des Nouvelles Notices Visétoises 2021 est sortie des presses de l’imprimerie Imprim ; Riche de 96 pages, il est de nouveau varié dans les domaines évoqués.

    Côté interne, le rappel de la vingtaine d’activités (conférences, voyages, commémorations) de l’année 2020 (par J.P.Lensen) suivi de l’ensemble des missions photographiques du staff et de la vie de l’association dont un grand nombre de publications. Deux activités mémorielles de 2021 sont rappelées : les 80 ans de la mort de l’aviateur britannique Manison abattu au dessus de Lanaye le 19 août 1941 (par Guy Reggers) et les deux expositions d’octobre sur la Libération de Visé en septembre 1944 et le centenaire de la S.R.A.H.V. (1921-2021) (par R.Beuken et M.Zecchinon).

    Le patrimoine industriel n’est pas en reste avec l’historique du viaduc ferroviaire de Lixhe qui surplombe le canal (suite du pont dit des Allemands couvrant la Meuse (par Marc Braham et Marylène Zecchinon).

    Le 19e siècle est évoqué par la première partie d’un article sur un personnage historique non pas de chez nous mais de France, Napoléon III. On pourrait qualifier ces 26 pages de l’accession au titre d’Empereur (jusqu’en 1852).(par Guy Reggers) Dans notre cité visétoise, des élections ont dû être postposée d’un mois du 14 novembre au 15 décembre 1895. Le pourquoi et les suites de ces joutes électorales entre parti libéral et parti catholique dont l’importance du pont sur la Meuse (par Claude Fluchard).

    Le même auteur nous explique l’origine du rattachement des Fourons à la Province du Limbourg avec des documents allant de 1930 au 1er septembre 1963 (les dialectes, les difficultés linguistiques, le recensement de 1947 et les ultimes combats).

    Enfin un appel est fait pour recueillir des documents sur la vie culturelle (concert, cinéma, orchestre, théâtre) dans le Grand Visé de 1920 à nos jours.

    Les membres 2021 recevront gratuitement ces notices. Les amateurs pourront l’acquérir au prix de 15 € (disponible au musée et dans les librairies visétoises) ou de 20 € comprenant les frais de poste.

    Pour la société royale archéo-historique de Visé et de sa région, J.P.Lensen

  • LES VACANCES SCOLAIRES, BEAUCOUP DE VARIANTES DEPUIS NOTRE INDEPENDANCE

    531939FC-37FF-48C9-97B7-6EFEE683D2C7_4_5005_c.jpeg

    Les dons faits au musée sont souvent comme des pépites. Par un employé communal, Pierre V.M, nous avons reçu sous enveloppe un palmarès de l’école moyenne de l’Etat (pour garçons) du 13 août 1885. Pour ceux qui ne le sauraient pas, cette école fondée en 1851, remplaça l’école des Sépulcrines et un Collège appelé St-Hadelin (à ne pas confondre avec le collège épiscopal Saint-Hadelin, fondé en 1881, après la première guerre scolaire face à la réforme Van Humbeek) ; C’est donc le centre culturel actuel.

    Tant les élèves des 4 années de la section préparatoire (le primaire), que ceux des 3 années de la section moyenne (secondaire inférieur) sont renseignés avec des noms de famille toujours présents en notre ville : Perot, Frenay, Bastin, Dossin, Bruyère……L’opuscule de 36 pages donne un grand nombre de variétés de prix. Selon l’importance, il y a les prix, puis les accessits puis les mentions honorables, ou mentions simples sans oublier les prix d’excellence. Le palmarès n’est pas global comme ceux que nous avons connus jusque dans les années èà, mais par groupe : le 1er (Français), le 2eme (Histoire-Géographie), le 3e (Calcul, Formes géométriques et sciences naturelles) puis par prix particuliers (Religion, Ecriture, Dessin, Chant et encouragement). Au niveau de l’école moyenne, les mentions et prix particuliers changent . Ainsi trouve -t-on un groupe (Langue allemande en 1ere année et langues modernes en 2e année) et les prix particuliers comme le dessin, la musique, la gymnastique). Terminent ce livret, les diplômes de sortie avec 4 heureux élus MM. Crévecoeur, Henry, Cerfontaine et Biver. Le tout signé par le bourgmestre de Visé d’alors J.Scuvie et le directeur de l’école M.Crévecoeur. Quant au concours général de 1884 entre les élèves des écoles moyennes liégeoises, deux promus Martin Richard et Ernest Bruyère ! Le personnel enseignant comprenait 4 régents, 5 instituteurs, 2 professeurs de dessin, un de gymnastique et un maître de musique (M.Jaminet).

    Deux autres points intéressants dans ce livret : 1. l’origine des élèves principalement visétois mais aussi venus parfois de notre province (dans sa figuration actuelle) : Angleur, Beyne-Heusay, Boirs, 2 provenant de Bombaye, 2 de Comblain-au-Pont, 2 de Dalhem, 4 d’Eben-Emael, 2 de Francorchamps, 7 de Haccourt, 7 de Hermalle, 4 de Herstal, 2 de Heure-le-Romain, 2 de Housse, 3 de Houtain-Saint-Siméon, Petit-Lanaye, 20 de Liège, 2 de Lixhe, Membach, Montegnée, Mortroux, Queue-du-Bois, Retinne, Richelle, 2 de Saive, Sclessin, 4 de Spa, Vaux-Sous-Chevremont, 2 de Verviers, Waremme, 2 de Warsage, Wegnez, Wissembach ou de plus loin en Belgique : Anvers, Arlon, 2 de Bruxelles, Capelle, Gosselies, , La Hulpe, Lodelinsart, Marchienne, , Mechelen, Mouland, Namur, Spy. Et même des étudiants de l’étranger , Aix-la-Chapelle – D, Choisy-le-Roi - F, 3 d’Eysden NL, Givonne – F, 2 de Gronsveld -NL, Herzogenrath - D , Maestricht – NL, Martelange, - LUX, Mesch -NL, Paris – FR, Vous l’aurez deviné, il y avait un internat réputé dirigé par M.Depas assisté de deux surveillants Messieurs Paque et Jodogne et dans ce staff professoral aucune femme à cette époque.

    2. Les vacances d’été ? Alors que pour la rentrée scolaire prochaine 2022-2023, dans l’enseignement obligatoire, les 2 mois ou 9 semaines de vacances d’été seront un peu réduits de 2 semaines soit 7 semaines, il est intéressant de se pencher sur le passé des vacances scolaires. L’obligation scolaire jusqu’à 14 ans promulguée en 1914 fut appliquée effectivement en 1919. Dans ce palmarès de 1885, la distribution des prix eut lieu le jeudi 13 août, inaugurant le temps des vacances qui se termina le lundi 5 octobre, soit 7 semaines Pour l’école Notre-Dame (de filles) créée rue Basse par les sœurs de Notre-Dame de Namur en 1835, on sait que la distribution des prix eut lieu le samedi 1er août 1914 et que la rentrée aurait dû avoir lieu à la mi-septembre, soit aussi 7 semaines. Pourquoi les vacances n’eurent-elles pas lieu plus tôt ? Dans un monde encore très rural, ce temps de liberté était consacré à aider les parents aux moissons.

    Autre détail, le congé à mi semaine se tenait jusque dans l’après-guerre le jeudi sachant que l’école se tenait encore tout le samedi. Puis on choisit comme congé le mercredi après-midi ainsi que le samedi après-midi. C’est en 1968-1969 que le samedi fut entièrement jour de congé, les 4 heures supprimées du samedi matin réparties sur les 4 autres jours pleins. (lundi, mardi, jeudi, vendredi).

    Jean-Pierre Lensen (pour le MAHVI)

  • Journée tragique pour Charles le Hardi ce 5 janvier 1477

    3F4C628B-8320-48EA-A289-824342673AC2.jpeg

     

    Qu’allait-il donc faire dans cette galère, aurait-pu dire Molière (dont on fêtera bientôt les 400 ans de sa naissance) pour être retrouvé mort le crâne fendu et nu, une joue rongée par les loups, au siège de Nancy.

    Je vous le présente Charles le Hardi plus connu chez nous comme Charles le Téméraire (né à Dijon en 1433) et 4ème duc de Bourgogne de la maison des Valois. Son règne comme duc de Bourgogne ne sera pas très long. Il servit pendant longtemps son père, Philippe le Bon (né en 1396), qui mourut en 1467. Soit moins de dix ans de règne. Se considérant comme un souverain de plein droit, son règne est marqué par un affrontement constant avec son cousin le roi de France, Louis XI, qui revendique la suzeraineté sur une partie de ses terres, censée relever du royaume de France.

    Dans le même temps, il se rapproche de l'empereur Frédéric III et du roi d'Angleterre Édouard IV d'York, dont il épouse la sœur. Comme son père avant lui, il est l'un des princes les plus puissants de la chrétienté, grâce notamment à la richesse de ses territoires et au prestige de sa cour. Voulut-il faire renaître l’ancienne Lotharingie en réunissant le nord (Flandre, Brabant,Namur…..) au sud (Bourgogne) par l’annexion de la Haute-Alsace et de la Lorraine. Mais une coalition des Lorrains, Alsaciens et des redoutables confédérés Suisses s’y opposa fermement. Et entre les deux territoires une principauté épiscopale soit disant neutre, Liège, qui n’eut de cesse de protéger son indépendance.

    La révolte liégeoise suscitée par le roi de France Louis XI fut réprimée dans une extrême violence avec le baroud d’honneur des 600 Franchimontois.(28 octobre 1468) suivi de la destruction des hauts-fourneaux theutois et de l’incendie de la Cité Ardente. Le perron liégeois fut même « déporté » à Bruges.

    ET VISE DANS CE CONTEXTE

    En août 1466, les troupes saccagèrent Dinant et la Meuse fut rougie du sang de plusieurs centaines victimes, jetées ligotées deux par deux. D’autres bonnes villes principautaires furent aussi prises d’assaut. La petite ville de Visé eut à souffrir des déprédations des troupes bourguignonnes en décembre 1467. Nous pensons que les Visétois l’avaient un peu cherché. N’avaient-ils pas fait une incursion chez nos voisins à Bombaye, et mis le feu à l’église abritant alors les habitants qui s’y étaient réfugiés. Le seul problème était que les Bombayens ressortaient des territoires bourguignons. La vengeance fut terrible : Visé, quoique défendu par quelques arbalétriers ne put guère faire face à Guy de Brimeu, lieutenant du tout nouveau duc. Incendie, destructions des remparts e.a bget rapines. Les braves chanoines de la collégiale ne purent s’opposer à la prise d’un butin hors prix, la châsse de St-Hadelin déposée au château d’Argenteau. Mais ce Guy de Brimeu (1433), seigneur d’Humbercourt n’eut pas une fin des plus honorables car en 1477, les Gantois le jugèrent avec d’autres membres du conseil de Bourgogne pour trahison et il fut décapité en avril malgré les supplications de l’héritière, Marie de Bourgogne (1457-1492). Le salut de cette jeune dame vint de son mariage en août de la même année avec l’archiduc Maximilien d’Autriche, première étape de la rivalité centenaire entre la France et les Habsbourg. Un règne de 5 ans.

    L’historien visétois John Knaepen résuma assez bien la situation d’alors dans son livre : les Années terribles. Une autre chercheuse Geneviève Xhayet (ULiège) s’est penché dans son T.F.E.sur le rôle de Guy de Brimeu et a livré un article paru dans les Nouvelles Notices Visétoisés.

    Pour le MAHVI, J.P.Lensen (5/1/2022)

  • Quelques anniversaires en cette année 2022

    359B02D4-E07D-463A-BB44-DBBA047FFC7F_4_5005_c.jpeg

    500, 450, 400, 350, 300, 250, 200, 150, 100 ou encore 50 années avant l’année en cours…..que doit-on fêter ou commémorer dans notre région…..Des évènements ou des personnalités qui ont marqué notre pays ou notre région. Un petit aperçu rapide et complètement subjectif

    En 1522, naissance de Marguerite de Parme et du poète Joachim du Bellay

    En 1572 soit il y a 450 ans, le 24 août, l’horrible massacre de la Saint-Barthélémy à Paris

    En 1622, le 15 janvier était baptisé le fils d’un tapissier, Jean-Baptiste Poquelin, alias Molière. Aussi horrible et qui marqua les esprits occidentaux, les martyrs de Nagasaki le 10 septembre dont le prêtre liégeois Richard de Sainte-Anne. On précisera aussi que Louis XIII mettra sur pied cette année là une nouvelle compagnie de soldats armés de mousquet.

    En 1672, à partir du 6 avril commençait une guerre qui allait durer 7 ans, la Guerre de Hollande. Ce 22 mai , les troupes traversèrent la Meuse et dans ces semaines-là, Louis XIV bivouaqua à Devant-le-Pont. Un célèbre graveur liégeois Jean Varin, né en 1607 mourut le 26 août en France.

    En 1722, il y a donc 300 ans fut découverte le jour de Pâques une île inconnue, l’île de Pâques. 8 jours avant le sacre du jeune roi Louis XV le 25 octobre eut lieu l’autodafé de la planche à billets du financier Law (les premiers billets).

    En 1772, c’est un partage de la Pologne entre le roi de Prusse Frédéric II, les impératrices d’Autriche et de Russie. Et à l’initiative de cette même Marie-Thérèse d’Autriche le 16 décembre la fondation de l’Académie impériale et royale des Sciences et des Belles Lettres à Bruxelles. Le 1 août naquit un artiste très important pour Herstal le graveur Léonard Jehotte.

    En 1822, un certain Champollion déchiffre les hiéroglyphes et naissent le futur découvreur de Troie Heinrich Schliemann et surtout le futur découvreur de nombreux vaccins, Louis Pasteur.

    En 1872, Bismarck impose la Kulturkampf qui s’attaque à l’église Catholique. Dans les naissances, le peintre hollandais Piet Mondrian, l’aviateur Louis Blériot, l’explorateur Roald Amundsen et le peintre belge, Henri Evenepoel. Comme décès célèbres, l’inventeur Samuel Morse et l’écrivain Théophile Gautier.

    En 1922, trois moments forts : création de la cour de Justice internationale de La Haye, la marche sur Rome de Bénito Mussolini et la guerre conduisant à l’indépendance de l’Irlande (du Sud). Dans les naissances, citons un acteur plein d’humour et viral Patrick Macnee (Chapeau Melon…-mort en 2015), les cinéastes Pier Pasolini, Alain Resnais, Michel Auclair le sculpteur Pol Bury, l’artiste Dotremont, les musiciens Serge Reggiani, Mouloudji, Yvette Horner ou Toots Thielemans, l’industriel Ernest Solvay, les acteurs Christopher Lee, Michel Galabru, Gérard Philippe, Ava Gardner, Micheline Presle, le créateur Pierre Cardin, le cardiologue Christian Barnard ou le prince Norodom Sihanouk. Plus près de chez nous, naissance de René Hénoumont à Herstal ; trois décès à mettre en avant, l’inventeur Graham Bell, le peintre liégeois Evariste Carpentier et l’écrivain Marcel Proust. Comme détonateur en politique, Staline devient secrétaire général du Parti Communiste de l’URSS avant de faire le vide autour de lui. Et en archéologie, la fabuleuse découverte de la tombe de Toutankhamon dans la vallée des Rois en Egypte.

    1952 verra aussi son lot d'évènements :  mort du général de Lattre de Tassigny (héros de la seconde guerre mondiale) ; naissance du chanteur Daniel Balavoine le 5 février ; le lendemain suite au décès du roi Georges VI sa fille Elisabeth monte sur le trône d'Angleterre (on n'arrive toujours pas à l'en faire descendre) ; le 2 avril naissance du célèbre imitateur Thierry le Luron ; le 6 avril, le blogueur (Visé-Info) Pierre Neufcour voit le jour (il continue toujours à "débloguer")  le 16 l'acteur et réalisateur Michel Blanc naît à son tour ; le 11 mai, le chanteur Renaud Séchand, dit Renaud, pousse ses premiers braillements ; le 19 juillet, Fausto Coppi remporte le Tour de France devant le Belge Stan Ockers, Yvette Horner et son accordéon accompagnent le Tour ; Gamel Abdel Nasser renverse la monarchie en Egypte ; début de "l'affaire Dominici" ; Hussein devient roi de Jordanie ; en octobre naissance de Vladimir Poutine, le mois suivant c'est Michel Boujenah qui voit le jour puis naissance de Thierry Lhermitte ; en décembre un épais brouillard toxique s'abat sur Londres : environ 12.000 personnes y perdront la vie; le 10 décembre Albert Schweitzer reçoit le prix Nobel de la Paix.

    En 1972 et bon anniversaire déjà aux dames et messieurs cinquantenaires, nous retiendrons la 1ère conférence sur l’Environnement à l’ONU, la rencontre entre les présidents américains et chinois Nixon et Mao et plus triste, la prise d’otages israéliens aux Jeux Olympiques de Munich. N’évoquons que les décès célèbres, Maurice Chevalier, Paul-Henri Spaak, Jules Romains, Henri de Montherlant, le comédien Raymond Souplex, le président Harry Truman……

    Voilà quelques anniversaires que les médias répercuteront sûrement.

    J.P.Lensen (MAHVI) (avec P. Nf pour 1952)

  • Visé dans le temps...

    fullsizeoutput_17141.jpeg

    fullsizeoutput_17143.jpeg

    fullsizeoutput_17145.jpeg

    fullsizeoutput_17146.jpeg

    fullsizeoutput_17148.jpeg

    Voici quelques scans de photos du "vieux Visé". Il m'est impossible de les dater exactement, mais il me semble que celles des escaliers de Lorette datent d'après 1914 (baraquements "du Roi Albert"); la dernière est plus récente... Si vous avez des renseignements plus précis, n'hésitez pas à les reprendre en commentaires !