Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Police

  • Cheratte : Alice et Laura revenaient des Pays-Bas avec 1.000 comprimés d'extasy

    47EE238F-98F3-448B-8DF5-482AE762EF7C.jpeg

    Alice (36) et Laura (29) arrêtées à Cheratte: les deux jeunes femmes revenaient des Pays-Bas avec 1.000 comprimés d’ecstasy!

    Mardi, la police fédérale des autoroutes (WPR) a procédé, lors d’une opération programmée et orientée recherche de « stups », à un contrôle sur la A25, à hauteur de la sortie Cheratte, dans le sens Pays-Bas/Liège.

    Deux demoiselles se trouvaient dans la voiture. Alice, âgée de 36 ans et domiciliée à Thimister-Clermont, était derrière le volant et sa passagère, Laura, 29 ans, était à ses côtés.

    Les policiers de la WPR ont d’abord repéré, dans l’habitacle de la voiture, deux petits sachets qui contenaient de faibles quantités de marijuana ainsi qu’un comprimé d’ecstasy. Une fouille plus approfondie du véhicule s’imposait donc et les limiers liégeois ont très vite mis la main sur 1.000 comprimés d’ecstasy, une drogue privilégiée par les aficionados des boîtes de nuit ou autre soirées électro. Les comprimés étaient dissimulés sous le siège.

    Perquisitions

    Cette découverte a poussé les enquêteurs à poursuivre leurs investigations. Ils se sont rendus à Thimister-Clermont et ils ont procédé à une perquisition consentie chez Alice. Là, ils ont encore mis la main sur 800 grammes de speed, une autre drogue stimulante proche des amphétamines. Sous l’effet du speed, le cerveau libère des hormones euphorisantes comme la dopamine ou la sérotonine.

    Enfin, les enquêteurs ont également retrouvé un peu de MDMA, une autre drogue synthétique, dissimulée dans la culotte d’Alice.

    Déjà condamnée

    Les deux jeunes femmes n’ont fait aucune difficulté. Elles ont expliqué qu’elles revenaient des Pays-Bas et elles ont reconnu le trafic de produits stupéfiants.

    Alice avait déjà été condamnée à Liège, en mars 2022, à une peine de 250 heures de travail ou, à défaut de prester le travail d’intérêt général, à deux années d’emprisonnement. Là aussi, il s’agissait d’importation et de trafic de produits stupéfiants.

    Avec cette peine de travail, le tribunal avait, clairement, laissé une seconde chance à Alice. Visiblement, la jeune femme n’a pas su la saisir puisqu’elle a repris son trafic de stupéfiants alors qu’elle était occupée à prester ses heures de travail d’intérêt général.

    Alice et Laura ont toutes les deux été privées de liberté pour la nuit. Mercredi, elles ont été déférées au palais de justice de Liège où le magistrat de garde a mis le dossier à l’instruction avec une double demande de mandat d’arrêt.

     

  • Visé : le magasin VOO braqué cet avant-midi

  • Un Visétois impliqué dans l’émeute de Visé a été déféré au Parquet de Liège

     

    Un Visétois impliqué dans l’émeute de Visé a été déféré au parquet de Liège
    © P.Neufcour

    Tout au long du week-end, le quartier de la Wade à Visé était en fête. Une fête rapidement entachée par des trouble-fête la nuit de vendredi à samedi. En effet, la police locale a été prise à partie par une cinquantaine de jeunes, âgés de 17 à 31 ans, alors qu’elle intervenait pour mettre fin à une bagarre dans l’allée de France.

    Les policiers, encerclés par les protagonistes, ont dû faire appel à des renforts pour se sortir de cette situation. Durant l’affrontement, la foule a jeté en direction des policiers des pierres, des cailloux et même des barrières. Aucun policier n’a été blessé, mais cinq véhicules ont été abîmés.

    C57004B5-4D54-4ED6-AAC0-5B5E3155887D.jpeg

    © P. Neufcour

    Au final, plusieurs personnes ont été interpellées, mais une majorité a été relâchée par manque d’éléments. Seul l’un d’eux, un trentenaire originaire de Visé a été déféré dimanche au parquet de Liège. Le paquet a souligné qu’il avait été prouvé que cet individu avait lancé des objets en direction des forces de l’ordre. Il fera prochainement l’objet d’une citation accélérée.

  • Communiqué de la Police de la Basse-Meuse : Protection de la jeunesse actions de sensibilisation et de contrôles

    DFAE1A2A-801A-46AF-9B11-3C58816AFD84.jpeg

    Nos adolescents sont soumis à des dangers divers auxquels nous tentons de les sensibiliser. Nous, parents, famille, école, acteurs sociaux et la police sommes tous concernés. 

    Dans son rôle de partenaire de la chaîne de sécurité sociétale, la police de la Zone Basse-Meuse reste attentive, au travers de ses différentes actions, à l’évolution des comportements. Nous sommes soucieux de la préservation de la jeunesse. 

    Nos actions, menées en concertation avec les autorités, le milieu scolaire et les intervenants sociaux vont reprendre dans de meilleures conditions sanitaires. Elles comprendront des séances d’informations dans les établissements du secondaire mais aussi des opérations de contrôle du respect de certaines règles parmi lesquelles l’obligation scolaire et l’interdiction pour les mineurs de moins de 16 ans non accompagnés de fréquenter les cafés. 

    Des contrôles ciblés en matière de détention de stupéfiants seront également organisés.

    Notre but commun est bien d’amener nos jeunes à devenir des adultes responsables.

    Nous espérons que vous comprendrez et soutiendrez nos actions.

    CDP Alain LAMBERT
    Chef de corps
    Zone de police Basse-Meuse

  • AVIS AUX VISETOIS DETENTEURS DE VELOS : JOURNEE PREVENTION VOL

    5B84BCCD-19E3-4384-AA6F-0F20F6E29F2E.jpeg

    AVIS AUX VISETOIS DETENTEURS DE VELOS JOURNEE PREVENTION VOL – MARQUAGE DE VELOS (excepté vélo en carbone)

    L’échevinat des Sports et de la Jeunesse, en collaboration avec la Zone de Police Basse-Meuse, proposent aux visétois de faire marquer gratuitement leur vélo dans le cadre de la prévention contre le vol.

    • Quand ? Lundi 6 juin (Férié).

    • Où ? Au Hall Omnisports de Visé – rue de Berneau 30 – 4600 VISE.

    • Comment ? Sur réservation obligatoire en nous communiquant vos nom et prénom et numéro de Gsm : ✓ Soit par téléphone : 04/3794426 ✓ Soit par mail : info@visesports.be – nous vous confirmerons votre inscription par retour de mail •

    Horaire ? Une heure de passage vous sera communiquée lors de la confirmation de votre inscription. N’oubliez pas de vous munir de votre carte d’identité !

    Julien WOOLF Echevin des Sports et de la Jeunesse