Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Consommation

  • Les Petits Producteurs et la braderie de Visé

    63E20A16-74C5-4C1E-9E6F-C96B74890D76.jpeg

    De jeudi à dimanche, la Braderie de Visé fait son grand retour 

  • Rappel de produit chez Colruyt

    Si vous avez récemment fait vos courses chez Colruyt, vous devriez peut-être vérifier vos placards. En effet, la chaine de magasins a dû rappeler et retirer un produit de ses rayons à cause de la présence possible de fragments de métal.

    Le produit en question est la choucroute de Champagne-Ardenne à la graisse d’oie. La présence de petits morceaux de métal a été constatée dans le produit choucroute de Champagne-Ardenne à la graisse d’oie portant la date de durabilité minimale 14/1/2022. Ces fragments de métal peuvent entraîner un risque pour la santé et pourraient donc s’avérer dangereux pour les consommateurs.

    En concertation avec l’AFSCA, Colruyt a donc décidé de retirer le produit concerné de la vente.

    Les clients qui ont acheté ce produit sont invités à ne pas le consommer et à le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, tous les magasins ont retiré les produits concernés des rayons.

     

    Description du produit

    Nom : Choucroute de Champagne-Ardenne à la graisse d’oie 600 g

    Marque : Colruyt

    Date de durabilité minimale (DDM) : 14/1/2022

    Période de vente : du 5/10/2021 au 9/12/2021 inclus

    Numéro d’article : 27385

    Numéro de lot : 21050611

    Ce produit a été proposé à la vente dans les magasins suivants : Colruyt Belgique, Colruyt Luxembourg, Colruyt Professional, Collect&Go

    Pour plus d’informations, les clients peuvent contacter le Service Clientèle de Colruyt Group au 0800 99 124.

  • Comment tout un écosystème s’est créé autour des 13 mosquées liégeoises

    Une étude inédite menée au Lema, le centre de recherche en urbanisme à l’ULiège, vient de sortir. Elle porte sur l’attractivité commerciale suscitée par la présence d’une mosquée dans un quartier et tous les changements que cela induit.

    Trois urbanistes chercheurs, Mohamed El Boujjoufi et Jacques Teller de l’ULiège et Ahmed Mustafa de la New School de New York, ont voulu comprendre comment se créent ces écosystèmes qui sont visibles autour des mosquées et ils ont pris comme cas d’étude la Ville de Liège qu’ils connaissent bien.

     

    La mosquée Salam a attiré des commerces maghrébens rue Chaussée des Prés.
    La mosquée Salam a attiré des commerces maghrébens rue Chaussée des Prés. - P.N.

     

    « Liège est un bel exemple, explique le chercheur en sociologie urbaine Mohamed El Boujjoufi. Au début des années 70, les immigrés musulmans se sont d’abord installés à proximité de leur lieu de travail (charbonnages, sidérurgie) et les premières mosquées sont apparues au sein même de leurs quartiers. Or aujourd’hui, on s’aperçoit que ce n’est plus le cas. Les Musulmans habitent désormais un peu partout en ville et en périphérie, mais ils continuent à fréquenter la mosquée et à privilégier les commerces qui se sont installés tout autour. »

    1185 commerces

     

    Mohamed El Boujjoufi est architecte-urbaniste et l’auteur de l’étude.
    Mohamed El Boujjoufi est architecte-urbaniste et l’auteur de l’étude. - S.P.

     

    Pour prouver scientifiquement la conclusion à laquelle il est arrivé, Mohamed El Boujjoufi a pris pour échantillon les 13 mosquées reconnues sur le territoire liégeois (10 maghrébines, 2 turques et 1 subsaharienne) et il a recensé tous les commerces islamiques situés dans un rayon d’un kilomètre autour d’elles.

    « Le recensement a été réalisé de janvier à mars 2019 et il a permis de comptabiliser 1185 commerces dont les exploitants et/ou les clients et les produits proposés sont musulmans ou d’origine musulmane. »

     

    Les commerces ethniques se succèdent rue du Moulin à Bressoux.
    Les commerces ethniques se succèdent rue du Moulin à Bressoux. - P.N.

     

    Et il les détaille : 396 font partie du secteur Horeca, 370 proposent des produits légers (vêtements, décoration, hygiène…), 261 de la nourriture, 121 des produits plus lourds (meubles, bricolage…) et 38 émanent du secteur des services. « Dans la rue du Moulin à Bressoux ou rue Puits-en-Sock en Outremeuse par exemple, on voit bien la concentration de ces commerces ethniques, ajoute-t-il, malgré que les mosquées y soient plutôt discrètes. »

    Il a ensuite comparé cet échantillon avec les quartiers des Guillemins et de Sainte-Walburge où l’on trouve des commerces islamiques mais pas de mosquées. « Et on constate bien que la concentration y est moins forte. »

    Et le nombre d’habitants

    A02E3132-1FE7-459D-962F-87B17C8ACE2C.jpeg

    Les 13 mosquées sont situées dans le centre de Liège mais les habitations des Musulmans sont disséminées un peu partout. - S.P.

    Enfin, il a aussi croisé ces données avec les endroits où habitent les Musulmans de Liège. « Vu que seules les nationalités sont répertoriées officiellement dans les registres (pas les origines, ni la religion), j’ai dû me contenter de ce seul critère. Mais ces pays présentent un très haut taux de Musulmans (plus de 96 %). Et il faudra aussi tenir compte des Musulmans qui se sont naturalisés et qui ne sont pas répertoriés ici. »

    Ce sont les Marocains qui arrivaient en tête à Liège en 2013 (3757), suivis des Turcs (1239), des Algériens (685), des Tunisiens (471) et des Irakiens (382). « On s’aperçoit qu’ils n’habitent plus comme avant dans les quartiers où se trouvent les mosquées, reprend le chercheur. Par contre, ils continuent à s’y rendre pour aller prier et ils en profitent pour organiser leur journée afin d’y acheter de la nourriture, d’aller chez le coiffeur, de manger ou prendre un thé avec des amis dans ces sortes de galerie commerçante à ciel ouvert. »

    Un phare

     

    On vient de loin pour acheter rue du Moulin.
    On vient de loin pour acheter rue du Moulin. - P.N.

    Pour lui, il est clair que « la mosquée devient un phare, un élément structurant dans l’espace urbain ». Elle exerce en effet une puissante influence sur l’emplacement des magasins islamiques, davantage que sur les lieux d’habitation de la population musulmane.

    Et avec toutes les conséquences qui en découlent, au niveau de la valeur de l’immobilier, de la mobilité et de l’intégration pour ne citer que ceux-là. (Texte Luc Gochel - Photos Pierre Neufcour)

  • Delhaize demande à ses clients de ne pas utiliser et de ramener au magasin le produit ci-dessous

    fullsizeoutput_16dc4.jpeg

    En collaboration avec l’AFSCA, Delhaize a décidé de retirer le produit DELHAIZE PAILLES EN PAPIER du marché et de les rappeler auprès des consommateurs en raison d’un dépassement possible de la limite de migration pour le plomb.

    Info produit :

    Nom : PAILLES EN PAPIER
    Marque : DELHAIZE
    Code EAN : 5400113650942
    Numéro de lot : TOUS

    Produit vendu via les supermarchés de Delhaize.

    Chaque jour, Delhaize effectue des centaines de contrôles de qualité en interne afin de garantir à tout moment la qualité et la sécurité alimentaire de ses produits. A l’occasion de l’un de ces contrôles de qualité, il a été constaté que la migration de plomb était potentiellement supérieure à la norme européenne.

    Les métaux lourds sont des substances toxiques présentes naturellement dans l’environnement ou découlant des activités industrielles. Lorsqu’ils sont absorbés de manière chronique via l’alimentation, ils peuvent entraîner des troubles de santé ou s’accumuler dans l’organisme.

    Entre-temps, Delhaize a déjà retiré des rayons tous les produits concernés et renforcé les contrôles vis-à-vis du produit et du fournisseur. Il est demandé aux clients qui ont acheté ce produit de ne pas l’utiliser. Les clients ont la possibilité de rapporter le produit en question au point de vente où ils l’ont acheté. Le remboursement de chaque article concerné est garanti. Delhaize tient à s’excuser pour les désagréments occasionnés.

    Conseils et informations destinés aux consommateurs :

    Que faire si vous avez déjà acheté le produit ?

    N’utilisez pas le produit et ramenez-le à votre magasin Delhaize. Les produits vous seront remboursés.

    Pour de plus amples informations, les clients peuvent s'adresser à notre service Clients au numéro gratuit 0800/95 713.

  • Visé : belle reprise de l'horeca, si on en croit le monde aux terrasses

    DSC_7435.JPG

    Cet après midi, vers 16h45, il devenait malaisé pour les consommateurs de trouver des tables libres aux terrasses des cafés du centre ville comme en témoignent les quelques photos reprises ci-dessous. Un air de "liberté" retrouvée, de joie, de bonheur simple et de convivialité planait sur le place Reine Astrid. Tant pour le bien des consommateurs que pour celui des exploitants des divers établissements fermés par obligation.

    fullsizeoutput_16d99.jpeg

    DSC_7424.JPG

    DSC_7426.JPG

    DSC_7427.JPG

    DSC_7428.JPG

    DSC_7429.JPG

    DSC_7430.JPG

    DSC_7433.JPG

    DSC_7434.JPG

    DSC_7437.JPG

    DSC_7438.JPG

    DSC_7436.JPGLe cabinet d'orthodontie du docteur Raskin avait lui aussi décidé d'installer une terrasse devant son établissement!

    © Photos P. Neufcour