Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sécurité routière

  • Correction du titre tendancieux paru dans certaines éditions de "La Meuse"

    Voici l'intégralité d'un texte paru dans les éditions de Verviers  nous désirons apporter quelques corrections à ce "papier" tendancieux. 

    Un chauffeur solidaire aide les sinistrés des inondations: 2.400 euros d’amende!

    Un camion de la société Jacobs a été contrôlé avec du tonnage en trop, la police a verbalisé, sans exception.
    Un camion de la société Jacobs a été contrôlé avec du tonnage en trop, la police a verbalisé, sans exception. - G.L.

    Depuis le début des inondations, la société Jacobs, entreprise basée à Bierset, spécialisée dans l’éclairage et le câblage publics, multiplie les initiatives pour venir en aide aux sinistrés. Mais ce lundi, l’un des chauffeurs de la société a eu une bien mauvaise surprise.

    Le camionneur se rend à Engis, sur l’un des sites d’Intradel, avec des crasses d’inondations ramassées à Pepinster. En passant à hauteur des Hauts-Sarts, la police le contrôle.

    Pas la police locale

    Et c’est la douche froide. Le camion est en surcharge de 20 %, soit 5 tonnes en trop. Et qu’importe la provenance des crasses et la bonne cause, la police applique la loi : 2.400 € d’amende tombent. Du côté de la société Jacobs, on grince des dents. « Légalement, il y a une faute que je reconnais et que j’accepte. Le camion était en surcharge et j’en assume la responsabilité. Mais l’amende est énorme. C’est scandaleux un tel montant », estime Gaëtan Lognay, directeur opérationnel de la société. Il payera l’amende mais il estime qu’au vu de la situation, la police aurait pu faire un geste. « Ils n’ont pas voulu faire d’exception », regrette-t-il.

    Du côté de la police des autoroutes, le commandant De Neve insiste d’abord sur le fait que ce n’est ni son équipe, ni une équipe locale qui a verbalisé le camionneur. « De notre côté, on est sensible à la situation car nous avons été touchés matériellement mais aussi humainement par les inondations. La consigne est donc d’être un peu plus indulgent dans certains cas. Mais on ne peut pas non plus tout laisser faire sous prétexte de la catastrophe. Ce n’était pas le cas ici mais on est tombé sur un camionneur en défaut d’assurance, de contrôle technique et de permis de conduire. Ça, on ne peut pas laisser passer », insiste-t-il.

    Société solidaire

    Depuis le début des inondations, la société Jacobs est pour sa part sur tous les fronts pour tenter de venir en aide aux personnes sinistrées ainsi qu’aux collectivités. D’abord, elle a proposé de l’aide logistique et matérielle à ses employés et ses clients. Ensuite elle aide également la société Resa à relancer le courant dans les zones sinistrées, notamment au tunnel de Cointe. Ces derniers jours, elle est également du côté d’Esneux, commune qui a été touchée par les inondations, afin de ramasser de nombreuses caravanes emportées. Et elle amène de temps à autre des gravats donc.

    (Nous souhaitons remettre les pendules à l'heure. Il est exact que le camion roulait en surcharge, mais l'amende de 2.400 € cumule plusieurs infractions, la Esurcharge n'en est qu'une. Scandaleux de la part du patron de la société Jacobs de mettre en circulation un véhicule non assuré ni en ordre de contrôle technique et de ne pas s'assurer que le conducteur est en possession du permis de conduire requis. Le titre est-il objectif ? Nous laissons aux lecteurs la possibilité de se faire leur propre avis. N'essaye-t-on pas de nouveau de "casser du sucre" sur le dos des verbalisants?)

    Pierre Neufcour

  • Sur la route des vacances, toutes les 2 heures, prenez l'aire

    fullsizeoutput_16e1f.jpeg

    Cette affiche sera visible du 16 juillet au 31 août sur les 300 panneaux qui bordent les autoroutes et principales nationales de Wallonie. La campagne sera également déclinée dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

     

    UNE PAUSE, POUR LA SECURITE DE TOUS 

    En Europe, la fatigue jouerait un rôle dans 20 à 25% des accidents de la route et serait responsable d’un quart des accident mortels sur autoroute[1].

     

    Une route longue et monotone favorise l’apparition de la somnolence au volant dont les effets peuvent être comparables à ceux de l’alcool : perte des réflexes et de l’attention, augmentation du temps de réaction, difficulté à maintenir sa trajectoire et sa vitesse constantes.

     

    Il est important d’en repérer les symptômes qui se traduisent par : des difficultés à maintenir la tête droite, des bâillements à répétition, des lourdeurs des paupières et picotements dans les yeux, des raideurs du dos et de la nuque, des hallucinations, des pertes de mémoire (ne pas se souvenir des derniers kilomètres parcourus), des apparitions de « micro-sommeil », …

     

    En cas d’apparition de ces signes de fatigue, augmenter le volume de la radio, ouvrir la fenêtre de son véhicule, boire une boisson énergisante, sont autant de fausses bonnes idées, puisque leur effet ne sera que de très courte durée.

     

    Pour assurer votre sécurité, celle de vos passagers et des autres usagers, il est important de veiller à marquer une pause toutes les 2 heures ou dès l’apparition des premiers signes de fatigue.

     

    PRENEZ L’AIRE ET PROFITEZ DE NOMBREUX SERVICES

     

    fullsizeoutput_16e20.jpeg

    La Wallonie compte une centaine d’aires autoroutières, distantes en moyenne d’une dizaine de minute de route chacune. Toutes ces aires vous permettront de marquer une pause lors de vos trajets, de vous dégourdir les jambes, de vous détendre et pourquoi pas de faire une micro-sieste.

     

    Parmi celles-ci, près de 40 sont concédées par la SOFICO à des énergéticiens ou à des PME qui y assurent l’entretien des sites et une offre de services : sanitaires 24h sur 24, distribution de carburant, shops ouverts 24h sur 24, restauration variée avec large horaire d’ouverture, Wi-Fi, tables à langer, zones de pique-nique, produits locaux, bornes de recharge électrique, douches ...

     

                      

     

                     

     

    Lors du renouvellement des concessions, la SOFICO invite les candidats soumissionnaires à proposer des services évolutifs en adéquation avec les besoins nouveaux des usagers.

     

    Des contrôles réguliers sont organisés en vue de maintenir une qualité des infrastructures et services.

     

    La modernisation des aires concédées se poursuit avec, actuellement, des travaux en cours sur les aires de Bierges (E411/A4) et de Waremme (E40/A3). Une continuité de services y est assurée pendant le chantier.

     

    En résumé, tout est mis en œuvre pour que vos vacances démarrent déjà sur le trajet de votre destination !

     

    Retrouvez via ce lien une carte dynamique reprenant les services par aire :

    Aires autoroutières | Sofico

     

    Vous pouvez télécharger via ce lien les affiches de la campagne (en Français et en Allemand) : https://we.tl/t-o45LD4NVZW

     

    Vous pouvez télécharger via ce lien la vidéo de la campagne (en Français et en Allemand) : https://we.tl/t-ZbnrqEUldE

     

     

    Héloïse Winandy
    Porte-parole – Responsable de la Communication
    Rue Canal de l’Ourthe 9/3 • 4031 Angleur
    Mob. : +32 (0)495 28 43 46

    Tél. : +32 (0)4 231 67 39
    www.sofico.org

    Retrouvez-nous sur     

  • E42/A27 – Réfection des revêtements entre Chaineux et Battice : libération des voies vers Verviers et début des travaux vers Battice

    842F9374-0821-4BC4-B5B0-48F1CE8A83A4_1_105_c.jpeg

     

    Le samedi 22 mai, les travaux de réfection des revêtements ainsi que de réparation des joints de certains ponts supportant l’autoroute E42/A27 menés entre Chaineux et Battice (rond-point « des vaches » sur la N3) en direction de Verviers s’achèveront, libérant ainsi les voies. Le seconde phase du chantier, portant sur l’autre sens de la circulation, débuteront dans la foulée, le mardi 25 mai.

     

    Une image contenant carte

Description générée automatiquement

     

    MODIFICATIONS DES CONDITIONS DE CIRCULATION

     

    Du 25 mai au 25 juin 2021 :

     

    Pendant toute cette phase, dans le sens Verviers vers Battice, une seule bande de circulation sera accessible sur l’E42/A27 à partir du pont de l’autoroute surplombant Dison jusqu’à l’échangeur de Battice, avec une vitesse maximale limitée à 70 km/h sur ce tronçon.

     

    En complément :

     

    • Du 25 mai au 11 juin : la bretelle de l’échangeur de Battice permettant de relier l’E42/A27 depuis Verviers à la N3 (rond-point des vaches) sera totalement fermée.

     

    Les usagers qui circuleront sur l’E40/A3 en provenance d’Aix-la-Chapelle et de Liège ou sur l’E42/A27 en provenance de Verviers ne pourront pas se diriger vers Battice. Ils seront déviés vers la sortie n°37 bis « Thimister » de l’E40/A3.

     

    Une image contenant carte

Description générée automatiquement

     

     

    • Le « rond-point des vaches » (N3) nécessitera une fermeture à la circulation complète durant un week-end afin de permettre la réfection de la couche du revêtement. Les dates exactes seront communiquées ultérieurement.

    Pendant ce week-end, des déviations permettront aux usagers circulant sur la N3 de rejoindre l’autoroute E40/A3 via « Soumagne » et « Thimister » (accès les plus proches).

     

    • La bretelle reliant l’E42/A27, en provenance de Verviers, à l’E40/A3 vers Liège devra également être fermée à la circulation en fin de chantier. Les dates exactes seront communiquées ultérieurement.

     

    Les usagers devront poursuivre sur l’E42/A27 jusqu’au « rond-point des vaches » afin d’y effectuer un demi-tour en direction de Liège.

     

    Une image contenant carte

Description générée automatiquement

     

    Ce chantier sera achevé, sous réserve des conditions météorologiques, à la fin du mois de juin.

    (Communiqué du SPW et de la Sofico)

  • Fini les bornes d'appel d'urgence sur les autoroutes

    28A38DF3-C982-4534-A5FD-F1063B28BD0C_4_5005_c.jpeg

    La SOFICO et le SPW Mobilité et Infrastructures lancent ce vendredi, avec le soutien des Ministres wallons de la Sécurité routière Valérie DE BUE et de la Mobilité Philippe HENRY, une toute nouvelle application de services de mobilité à télécharger avant de circuler sur les autoroutes et principales nationales de Wallonie : Edwige ! Elle remplace désormais les postes téléphoniques de secours et offre également de nombreuses fonctionnalités et services, appelés à s’étoffer par la suite.

     

    EDWIGE VOUS AIDERA EN CAS DE PÉPIN

    La première fonctionnalité d’Edwige est de remplacer les postes téléphoniques de secours, présents tous les deux kilomètres sur les autoroutes et principales nationales de Wallonie. L’usage de ces appareils destinés à connecter les usagers en panne au centre PEREX (centre de gestion et de surveillance du trafic) était en diminution ces dernières années : en 2018, 1181 appels ont été recensés et 837 en 2019.

    Les gestionnaires de trafic souhaitent proposer un système adapté aux nouvelles habitudes des usagers, dont la plupart dispose aujourd’hui d’un smartphone et d’applications.

    Ces postes, dont l’entretien et la maintenance représentaient un budget conséquent (environ 1 million d’euros par an) ne seront plus opérationnels à partir de ce 1er mai.

    « L’utilisation des bornes d’appel d’urgence devenait marginale avec la généralisation de la téléphonie mobile et très coûteuse vu les contraintes économiques liées à l’entretien des voiries », souligne le Ministre de la Mobilité, Philippe Henry.  « La nouvelle application Edwige est un pas de plus vers la modernisation du réseau routier et une gestion optimisée du trafic. C’est aussi un service supplémentaire pour les usagers, qui pourront entrer en contact direct avec la permanence du centre Perex, tant pour un besoin d’assistance que pour signaler un danger sur le réseau ».

     

    LES FONCTIONNALITÉS D’EDWIGE

    En cas de panne, en quelques clics, c’est désormais Edwige qui peut vous mettre en relation directe avec le centre PEREX.

    Un système de géolocalisation permet de coordonner au mieux les interventions nécessaires. Edwige offre donc plus de rapidité, d’efficacité, plus de sécurité et moins de congestion sur nos routes.

    Quelle que soit la langue de l’usager, un échange écrit est possible avec l’opérateur grâce à un système de traduction automatique dans les deux sens.

    Lors de votre inscription, il vous est possible de renseigner certaines précisions concernant votre véhicule comme sa marque, sa couleur, … Toutes ces informations peuvent s’avérer précieuses pour faciliter l’intervention des services sollicités.

     Edwige peut aussi être activée si vous rencontrez un conducteur fantôme, ou pour signaler tout autre incident tel qu’un objet sur la voirie, la présence d’animal, un véhicule en feu…

    Si vous êtes en situation de détresse, un bouton « 112 » est également proposé.

    Edwige, c’est aussi la centralisation de services de mobilité (info trafic via www.trafiroutes.wallonie.be , grands chantiers de réhabilitation via www.sofico.org  …) qui s’étofferont par la suite.

    Si vous ne circulez pas sur le réseau couvert par Edwige, en situation de détresse, vous serez redirigé vers le 112.

    L’application est disponible en 4 langues : Français, Néerlandais, Allemand et Anglais.

    « Tous les jours, nous pouvons être confrontés à une panne de véhicule sur autoroutes ou nationales. Se retrouver immobilisé le long de grands axes de circulation est excessivement dangereux. L’espérance de vie en bande d’arrêt d’urgence est réduite à 20 minutes. » souligne la Ministre de la Sécurité routière, Valérie De Bue.  « Dans ces situations, un appel rapide et une communication correcte de sa localisation sont essentiels pour permettre une intervention efficace. En ce sens, Edwige contribue à améliorer la sécurité routière et à sauver des vies. »

    DES SPOTS RADIOS, UNE VIDÉO ET DES CAMPAGNES D’AFFICHAGE MULTILINGUES

    Pour inviter le plus grand nombre d’usagers à télécharger cette appli disponible sur les stores (Apple et Android), des campagnes d’information en plusieurs langues sont prévues :

    • Une vidéo sera diffusée dès aujourd’hui sur les réseaux sociaux ;
    • Un site internet est accessible dès aujourd’hui : edwige.eu;
    • Des affiches seront apposées dans les aires autoroutières de Wallonie dès la semaine prochaine ;
    • Une campagne d’affichage sera visible sur les 300 panneaux bordant le réseau (auto)routier structurant pendant tout le mois de mai prochain ;
    • Des spots radios seront diffusés sur les radios de la RTBF pendant le mois de mai.

    EDWIGE, VOTRE NOUVELLE COMPAGNE DE ROUTE

    Pour choisir un nom à cette nouvelle application, les partenaires ont souhaité sortir des sentiers battus et sélectionner une appellation dont la signification ne se rapporte pas forcément de manière évidente au produit mais dont l’imaginaire, les valeurs, peuvent s’y référer.

    Edwige est un prénom féminin élégant, court, facile à retenir et qui présente une sonorité internationale. Ce prénom permet de mettre en avant la complicité d’une compagne de route idéale dont le rôle est de guider, de secourir parfois l’usager.

    Edwige est un outil, un couteau suisse wallon qui saura, au fil de l’évolution de l’application, agréger de multiples fonctionnalités.

    Edwige est aujourd’hui une marque déposée.

    CONSULTEZ LE SITE INTERNET D’EDWIGE ET TÉLÉCHARGEZ VOTRE NOUVELLE APPLICATION MOBILITÉ

  • La Sofico informe : travaux dans l'échangeur de Cheratte cette nuit