Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Circulation

  • Cheratte : un tunnel sous voies pour remplacer le passage à niveau

    Infrabel a décidé de supprimer de nombreux passages à niveau et de les remplacer par des alternatives plus sûres pour la circulation locale. C’est le cas à Cheratte, où deux passages à niveau seront supprimés sur la ligne ferroviaire 40 Liège-Visé-Maastricht. Un premier passage à niveau, le nº16 de la rue Pierre Andrien, prolongée par la rue Joseph Lhoest, a été supprimé définitivement depuis le 2 juillet dernier. Un passage sous les voies permet le passage des piétons et des cyclistes. Des rampes d’accès PMR sont en cours de réalisation et devraient être opérationnelles en novembre prochain. Un second passage à niveau, le nº15 de la rue du Curé, prolongée par la rue Césaro près de l’autoroute A3, le sera en avril 2022.

    En ce qui concerne ce second passage à niveau, un tunnel sous les voies, face à la place Atatürk à Cheratte a été installé par l’entreprise Besix du 17 au 20 septembre dernier. « Ce tunnel de 100 tonnes, long de 14 mètres et haut de sept mètres, a été poussé en dessous des voies de la ligne 40 du vendredi soir à 23h au lundi matin à 1h. Nous disposions d’un délai de 53h et nous avons finalement réalisé les travaux en 49h. La circulation ferroviaire a été interrompue le week-end durant ces travaux. Le tunnel permettra aux usagers de la SNCB et aux riverains de passer en toute sécurité d’un côté à l’autre », précise Arnaud Fobe, chef de projet adjoint.

    « Des rampes d’accès de chaque côté vont être construites en forme de U. Nous travaillons actuellement à 3,5 mètres sous le niveau de la Meuse avec un système de pompage. Un système qui ne sera plus de mise lors de la mise en service du tunnel sous voies et de ses rampes d’accès », ajoute Arnaud Fobe.

    Les travaux d’aménagement se poursuivent activement jusqu’en avril prochain.

     

    Marc Gérardy pour La Meuse

  • Plus de 4000 personnes doivent évacuer à Oupeye et à Visé

    Cette évacuation est préventive, puisqu’on ne sait pas dans quelle mesure ces quartiers seront inondés mais elle est demandée afin de ne pas devoir intervenir lorsqu’il sera trop tard. A Visé, les villages concernés sont Lixhe, Lanaye et Devant-le-Pont soit environs 2.000 familles. Si elles n’ont pas la possibilité de trouver refuge chez des proches, un centre d’hébergement est mis à disposition au hall omnisports de Visé. Des navettes vont être mises en place pour aider les habitants concernés. Informations pour Visé: 04/374.84.10.

    A Oupeye, la demande est la même pour ceux dont les habitation se trouvent sous le niveau du canal à Hermalle, Haccourt et Vivegnis, soit plus de 2.000 personnes. Les rues concernées sont, à Vivegnis: rues de la Digue, Jean Jaurès, de la Cité, de l'Etang, Derrière les haies, Puits, de Cheratte, Cerisier Colleye, des Mineurs, Cesar de Paepe, Fut Voie, de l'Europe, de la Serenne, Westphal, Wérihet, Sous les Ruelles et Joseph Dejardin. A Hermalle, il est demandé d’évacuer les rues Marchand, Basse-Hermalle, du Passage d’Eau, Al’Fosse, Voie de Liège et rue d’Argenteau. A Haccourt, les rues de l’Ecluse, Couture, Michel, des Taverne et du Canal ainsi que le Quai des Cimenteries et la Rampe du Pont ont déjà été évacués. La rue de Liège s’y ajoute. Les personnes évacuées peuvent trouver refuge au hall omnisports d’Oupeye. Des navettes de bus sont mises à disposition à Vivegnis (parking Hollandia) et à Hermalle (parking au carrefour des 4 chemins ou à l’arrière du Centre Médical de la Basse-Meuse, à côté de la clinique). Ils vous amèneront au centre d’accueil. A Visé et Oupeye il est demandé de couper l’eau, le gaz et l’électricité; de préparer un sac avec le strict nécessaire; et de ne pas oublier ses animaux de compagnie. (La Meuse)

  • Une maman visétoise de 36 ans a perdu la vie à la sortie de Barchon la nuit de vendredi à samedi

  • Nouvelles infrastructures exploitées par TotalEnergies, avec meilleures performances énergétiques, services supplémentaires, Burger King,… Les aires Waremme font peau neuve !

    • 842F9374-0821-4BC4-B5B0-48F1CE8A83A4_1_105_c.jpeg

     

    Ce 1er juin a marqué le coup d’envoi d’un chantier visant à réhabiliter complètement les aires autoroutières de Waremme, situées de part et d’autre de l’autoroute E40/A3 en région liégeoise. Ces travaux, qui  s’achèveront à la fin du mois de septembre 2022 permettront à la fois de moderniser le site et d’offrir de nombreuses nouvelles prestations, tout en assurant une continuité des services pendant les transformations.

     

     

    A L’EXTERIEUR…

    Les bâtiments des aires seront entièrement démolis puis reconstruits et seront passifs, notamment grâce au placement de panneaux photovoltaïques et des nouvelles techniques de construction visant à respecter les prescriptions imposées par le législateur wallon en termes de performance énergétique.

     

    Les aménagements extérieurs seront revus pour permettre de fluidifier la circulation en garantissant la sécurité des usagers de l’aire.

     

    L’éclairage sera totalement remplacé par un dispositif LED.

    La sécurité se verra renforcée par le placement de caméras reliées aux services de police.

    Les revêtements des parkings seront entièrement rénovés, avec augmentation des places proposées pour atteindre 90 et 70 unités vers Bruxelles, et 130 et 20 unités vers Liège, respectivement pour les emplacements véhicules légers et poids lourds (35 places supplémentaires pour poids lourds).

     

    Outre, des emplacements dédicacés aux motos, caravanes et autocars, un parking de covoiturage de 40 emplacements, sera aménagé dans le sens Liège vers Bruxelles.

    Cinq bornes de recharges électriques ultra-rapides seront installées (d’une puissance de 150 KW) et complétées pas 10 autres de type lent.

     

    Des prises de courant seront installées pour les camions frigorifiques.

    Du WiFi sera disponible sur les emplacements parkings poids lourds.

     

    Durant l’entièreté du chantier, l’accès à l’aire autoroutière de Waremme Nord et Sud sera garantie et les services habituels seront toujours proposés. Le nombre de place de parkings ne sera que très légèrement impacté.

     

    A L’INTERIEUR…

    Les bâtiments reconstruits accueilleront eux aussi de nouveaux services et de nouvelles enseignes, tels que :

     

    • Un espace « Business Pro »
      • Espaces de travail
      • Internet illimité
      • Tablettes tactiles
      • Imprimantes

    • Un service Cubee (BPost) ;
    • Des sanitaires 2THELOO (un concept design et écologique, dont la propreté est garantie à tout moment) ;
    • Burger King ;
    • Une offre de spécialités belges et variées ;
    • Sandwiches Croustico et salades.

     

     

    Ces travaux interviennent suite au renouvellement de la concession de l’aire autoroutière par la SOFICO, attribuée à la S.A. TOTAL Belgium fin 2018 pour une durée de 20 ans, débutant à l’issue de la réception des travaux.

     

    Les travaux portant sur l’éclairage, la pose de caméras et les interventions de génie civil effectuées au niveau des parkings sont financés par la SOFICO pour un montant de plus de € 4 millions HTVA.

     

     

    POUR RAPPEL

     

    La SOFICO gère la centaine d’aires qui bordent les autoroutes de Wallonie.   Parmi elles, près de 70 sont non concédées et près de 40 sont concédées par la SOFICO à des pétroliers ou à des PME qui y assurent l’entretien et une offre de services (sanitaire 24/sur 24, station essence, shop et restauration avec large horaire d’ouverture). Carte des aires et de leurs services disponible via ce lien : Aires autoroutières | Sofico

     

    Lors du renouvellement des concessions des aires, la SOFICO porte une attention particulière à la qualité et à la diversité des services offerts aux usagers ou encore à la qualité générale des aménagements (fonctionnalité des constructions, intégration paysagère, mesures envisagées en termes de développement durable…).

     

  • Fini les bornes d'appel d'urgence sur les autoroutes

    28A38DF3-C982-4534-A5FD-F1063B28BD0C_4_5005_c.jpeg

    La SOFICO et le SPW Mobilité et Infrastructures lancent ce vendredi, avec le soutien des Ministres wallons de la Sécurité routière Valérie DE BUE et de la Mobilité Philippe HENRY, une toute nouvelle application de services de mobilité à télécharger avant de circuler sur les autoroutes et principales nationales de Wallonie : Edwige ! Elle remplace désormais les postes téléphoniques de secours et offre également de nombreuses fonctionnalités et services, appelés à s’étoffer par la suite.

     

    EDWIGE VOUS AIDERA EN CAS DE PÉPIN

    La première fonctionnalité d’Edwige est de remplacer les postes téléphoniques de secours, présents tous les deux kilomètres sur les autoroutes et principales nationales de Wallonie. L’usage de ces appareils destinés à connecter les usagers en panne au centre PEREX (centre de gestion et de surveillance du trafic) était en diminution ces dernières années : en 2018, 1181 appels ont été recensés et 837 en 2019.

    Les gestionnaires de trafic souhaitent proposer un système adapté aux nouvelles habitudes des usagers, dont la plupart dispose aujourd’hui d’un smartphone et d’applications.

    Ces postes, dont l’entretien et la maintenance représentaient un budget conséquent (environ 1 million d’euros par an) ne seront plus opérationnels à partir de ce 1er mai.

    « L’utilisation des bornes d’appel d’urgence devenait marginale avec la généralisation de la téléphonie mobile et très coûteuse vu les contraintes économiques liées à l’entretien des voiries », souligne le Ministre de la Mobilité, Philippe Henry.  « La nouvelle application Edwige est un pas de plus vers la modernisation du réseau routier et une gestion optimisée du trafic. C’est aussi un service supplémentaire pour les usagers, qui pourront entrer en contact direct avec la permanence du centre Perex, tant pour un besoin d’assistance que pour signaler un danger sur le réseau ».

     

    LES FONCTIONNALITÉS D’EDWIGE

    En cas de panne, en quelques clics, c’est désormais Edwige qui peut vous mettre en relation directe avec le centre PEREX.

    Un système de géolocalisation permet de coordonner au mieux les interventions nécessaires. Edwige offre donc plus de rapidité, d’efficacité, plus de sécurité et moins de congestion sur nos routes.

    Quelle que soit la langue de l’usager, un échange écrit est possible avec l’opérateur grâce à un système de traduction automatique dans les deux sens.

    Lors de votre inscription, il vous est possible de renseigner certaines précisions concernant votre véhicule comme sa marque, sa couleur, … Toutes ces informations peuvent s’avérer précieuses pour faciliter l’intervention des services sollicités.

     Edwige peut aussi être activée si vous rencontrez un conducteur fantôme, ou pour signaler tout autre incident tel qu’un objet sur la voirie, la présence d’animal, un véhicule en feu…

    Si vous êtes en situation de détresse, un bouton « 112 » est également proposé.

    Edwige, c’est aussi la centralisation de services de mobilité (info trafic via www.trafiroutes.wallonie.be , grands chantiers de réhabilitation via www.sofico.org  …) qui s’étofferont par la suite.

    Si vous ne circulez pas sur le réseau couvert par Edwige, en situation de détresse, vous serez redirigé vers le 112.

    L’application est disponible en 4 langues : Français, Néerlandais, Allemand et Anglais.

    « Tous les jours, nous pouvons être confrontés à une panne de véhicule sur autoroutes ou nationales. Se retrouver immobilisé le long de grands axes de circulation est excessivement dangereux. L’espérance de vie en bande d’arrêt d’urgence est réduite à 20 minutes. » souligne la Ministre de la Sécurité routière, Valérie De Bue.  « Dans ces situations, un appel rapide et une communication correcte de sa localisation sont essentiels pour permettre une intervention efficace. En ce sens, Edwige contribue à améliorer la sécurité routière et à sauver des vies. »

    DES SPOTS RADIOS, UNE VIDÉO ET DES CAMPAGNES D’AFFICHAGE MULTILINGUES

    Pour inviter le plus grand nombre d’usagers à télécharger cette appli disponible sur les stores (Apple et Android), des campagnes d’information en plusieurs langues sont prévues :

    • Une vidéo sera diffusée dès aujourd’hui sur les réseaux sociaux ;
    • Un site internet est accessible dès aujourd’hui : edwige.eu;
    • Des affiches seront apposées dans les aires autoroutières de Wallonie dès la semaine prochaine ;
    • Une campagne d’affichage sera visible sur les 300 panneaux bordant le réseau (auto)routier structurant pendant tout le mois de mai prochain ;
    • Des spots radios seront diffusés sur les radios de la RTBF pendant le mois de mai.

    EDWIGE, VOTRE NOUVELLE COMPAGNE DE ROUTE

    Pour choisir un nom à cette nouvelle application, les partenaires ont souhaité sortir des sentiers battus et sélectionner une appellation dont la signification ne se rapporte pas forcément de manière évidente au produit mais dont l’imaginaire, les valeurs, peuvent s’y référer.

    Edwige est un prénom féminin élégant, court, facile à retenir et qui présente une sonorité internationale. Ce prénom permet de mettre en avant la complicité d’une compagne de route idéale dont le rôle est de guider, de secourir parfois l’usager.

    Edwige est un outil, un couteau suisse wallon qui saura, au fil de l’évolution de l’application, agréger de multiples fonctionnalités.

    Edwige est aujourd’hui une marque déposée.

    CONSULTEZ LE SITE INTERNET D’EDWIGE ET TÉLÉCHARGEZ VOTRE NOUVELLE APPLICATION MOBILITÉ