Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quartiers

  • Le canard Richell'Oie est de sortie

    EB03772A-CF60-4004-93C8-A75C4116DA6C_4_5005_c.jpeg

     

    L'asbl Les Rendez-Vous de Richelle

    a le plaisir de vous proposer son nouveau bimestriel

    Le Canard Richell'Oie

    distribué en toutes-boites et via cette messagerie._______________________________________________

    L'automne indien se prolonge avec de nombreuses activités conviviales.

    Au plaisir de vous rencontrer à Richelle !

     
    LE CANARD RICHELL'OIENOVEMBRE 2022
     
    Version en ligne   |   Se désinscrire
  • Les habitants du village de Richelle s'opposent fermement à l'avant-projet de lotissement déposé par BATICO

    487DB29A-3EF1-4672-985A-8BFF4A9213EC_1_201_a.jpeg

    Photo Batico (Vue d'artiste)

    La société de construction Batico a déposé une proposition de lotissement au service Urbanisme de la ville de Visé. En voici un résumé :

    "En vertu du Code Wallon de l’Environnement organisant l’évaluation des incidences sur l’environnement en Région Wallonne, la société Batico dont les bureaux sont situés Voie de Liège 104, à 4840 Welkenraedt, informe la population qu’elle envisage d’introduire une demande de permis d’urbanisme prévoyant la construction de nouvelles voiries communales, de cheminements piétons, d’habitations unifamiliales et d’un immeuble à appartements, sur les parcelles cadastrées ou l’ayant été : Visé - Deuxième Division - section A - n° 24B – 38B - 22E - 608G - 607B - 615M - 609E - 40S - 37A - 31A (pour une superficie approximative totale de 4,5 Ha). Adresse du site concerné : Rue de Richelle – à 4600 Richelle."

    Une réunion d'information a été organisée à Richelle par Batico et plusieurs Richelloises et Richellois nous ont fait part de leurs réticences.

    `"Nous ne sommes pas opposés à la construction d'un lotissement" nous dit cette dame, "mais le projet déposé est beaucoup trop vaste".

    En effet, le village qui compte environ 900 habitations, verrait la construction simultanée de 66 nouvelles maisons uni-familiales et d'appartements. "C'est trop en une fois", nous dit cette autre habitante," un autre lotissement a été construit il y a peu ; mais dans ce dernier cas, les parcelles ont d'abord été vendues, puis les maisons érigées peu à peu. De cette manière, les nouvelles familles se sont intégrées petit à petit, tandis qu'ici, ce serait "tout, en une fois".

    "Et il veulent démolir la ferme Halkin qui fait partie de notre patrimoine" nous dit cet autre.

    Nous avons pu prendre connaissance de la liste des principales remarques et point griefs soulevés par les villageois :

    Lors de la réunion d'information d'hier, le promoteur BATICO  a présenté son avant-projet. Celui-ci a soulevé bien de colère et d'indignation...En effet, pour certains,  ce lotissement ressemble plus à une cité dortoir avec ces 66 maisons et son immeuble à appartements en lieu et place de notre jolie ferme Halkin patrimoine de notre village.

    Tous les Richellois et habitants de la vallée peuvent déposer des réclamations dans les 14 jours qui suivent la réunion de présentation (donc jusqu’au 5 juillet) auprès de la ville de Visé et en copie au promoteur dont voici les adresses

    Service de l'urbanisme rue de Mons, 11 à 4600 Visé

    Mail : rachelle.dumont@ vise.be

    marielle.marchand@ vise.be

    Copie au promoteur BATICO

    Georges Corman directeur général voie de  Liège, 104 à 4840 Welkenraedt

    Mail: g.corman@batico.be

    Plusieurs axes se sont dégagés lors de la discussion. Bureau d’étude d’incidence : info@sen5.be

    - Notre patrimoine  avec la ferme Halkin et le caractère rural de notre village ;

    - La saturation du village ;

    - La mobilité ;

    - La rue de Richelle est déjà embouteillée avec ces 266 000 voitures en transit passées en 3 mois selon l'étude de police de la ville de Visé ;

    - Les parkings proposés sont insuffisants et mal placés pour certains riverains ;

    - Les écoles ne pourront pas accueillir les enfants de la cité ;

    - Les deux crèches sont déjà saturées et les Richellois sont déjà obligés de mettre leurs petits bouts en dehors du village ;

    - Une telle augmentation de population va générer beaucoup de nuisances. Jamais Richelle n'aura vu sa population augmenter d'une telle manière ;

    - Des problèmes d'égoutage ont été également relevés ;

    - L'absorption des pluies est un réel problème, le bétonnage de ces 4 hectares de prairies va impacter non seulement les riverains proches mais aussi toutes la vallée ;

    - La promiscuité et le manque d'intimité des riverains concernés ;

    - Au niveau des jardins des premières habitations de l'allée de Buzet :

    Le projet de mobilité douce avancé va fortement impacter plusieurs maisons de fond de l'allée de Buzet,  manque d'intimité sans compter les nuisances sonores et lumineuses que cela va comporter ;

    - La vue plongeante sur la vallée sera plutôt une vue plongeante sur les chambres des habitants de la rue sur la Carrière !!!

    - Le projet de mettre la rue sur la Carrière à sens unique ( dans l'espoir de pouvoir faire une percée vers la cité dortoir a aussi soulevé l'indignation ! )

    - Nous avons donc beaucoup de sujets d'inquiétude et de réclamations à porter.

    Beaucoup estiment que cet avant-projet en l'état ne doit tout simplement pas voir le jour. 

    Le village de Richelle ne compte plus aucun commerce de proximité : plus de magasin d'alimentation ni de boulanger ni de boucher. On n'y trouve plus non plus de friterie ou de café/bar...

    Contrairement à certains avis exprimés sur les réseaux sociaux, Richelle est et RESTERA un village CONVIVIAL. Ce n'est pas l'arrivée de nouveaux habitants qui modifiera ce fait établi!

    Signalons pour être complets, qu'une étude d'incidence sur l'environnement doit également être réalisée. Et n'oublions pas que le service de l'Urbanisme de la Ville de Visé a bien entendu son avis à rendre.

    (Très prochainement dans votre journal "La Meuse" un article plus complet de Marc Gérardy)

    P. Neufcour

     

  • Le canard Richell'Oie est de sortie

    EB03772A-CF60-4004-93C8-A75C4116DA6C_4_5005_c.jpeg

    D66034D8-F7F8-4824-9A10-2D27FAFE1B7D.jpeg

    L'asbl Les Rendez-Vous de Richelle

    a le plaisir de vous proposer son nouveau bimestriel

    Le Canard Richell'Oie

    distribué en toutes-boites et via cette messagerie._______________________________________________

    Trouvez-y de nombreuses informations locales instructives et divertissantes.

    Nous vous souhaitons un bel été à Richelle !

     
    LE CANARD RICHELL'OIEJUILLET 2022 
     
    Version en ligne   |   Se désinscrire
  • Aménagement d'une venelle à Cheratte Bas

    443FC79A-B06E-495E-9F88-66A9161694D5_1_201_a.jpeg

    Dans le bas de la Vieille Voie, une petite venelle permet d’accéder aux numéros 15, 17, 19, 21 et 23.

    Déjà en 1850, cette impasse était répertoriée sur la « carte Vandermaelen ».

    La vétusté de cette ruelle rendait l’accès aux habitations difficile. C’est pourquoi, à la demande des habitants, la Ville de Visé a accepté de la rénover.

    L’étroitesse des lieux et la détérioration de certains bâtiments ont rendu ce chantier particulièrement délicat à mener à bien car toute intervention à l’aide de machines ou de tout autre engin était proscrite.  Les travaux ont donc été réalisés à la main, « à l’ancienne » par l’équipe de voirie de l’échevinat des Travaux.

    Le « tarin », Nico, Massimo, Kemal, Cem, Michel, Christophe & Luc n’ont pas ménagé leurs efforts et leurs talents afin de mener à bien cet ouvrage.

    L’égouttage a complètement été rénové, les niveaux des différents trottoirs ont été lissés et un nouveau revêtement en clinkers remplace le vieux tarmac défoncé.

    Le résultat est optimal et rencontre pleinement le souhait des riverains.

    (Communiqué de la ville de Visé)

  • Stationnement à Visé : fini de reculer son disque !

    11F6A7BD-3588-49DC-9FDC-DE467B7902A6.jpeg

    A Visé, c’est un sujet de discussion récurrent : le parking et les fameuses « voitures-ventouses ». Comprenez : ces véhicules qui restent stationnés toute la journée dans la zone bleue, faisant fi de la durée maximum réglementaire d’une heure et demie. Un manque de civisme qui pourrait bientôt appartenir au passé, grâce aux nouveaux capteurs en cours d’installation dans la ville.

    Nouveau système de contrôle

    Nous vous le dévoilions en juin dernier : l’installation de capteurs intelligents était à l’étude à Visé, sur une proposition de l’Échevin du Commerce Ernur COLAK. Validé par le Conseil communal, ce projet est en train de passer au statut de réalité et il sera bientôt bien plus difficile de passer entre les mailles du filet pour outrepasser la durée de stationnement réglementaire en zone bleue.

    Car le contrôle sera digitalisé dès la fin juin. Le principe ? Des capteurs au sol sans fil (connectés via 4G/5G) dans la rue Haute, la rue du Collège et dans les cinq axes perpendiculaires à ces deux rues, soit 172 places équipées au total (sur les 454 que compte la zone bleue). Au bout d’une heure et demie de stationnement, le capteur enverra une notification à l’agent en service, afin qu’il se rende sur place pour contrôler… et verbaliser le cas échéant.

    7FC6F00B-3003-49BF-8F2C-1EFB1BFB914D.jpeg

     

    Changer son disque ? C’est fini !

    Il ne sera donc plus possible de venir reculer l’heure de son disque pour rester plus longtemps dans la zone bleue. Un signal fort pour plus de fluidité au cœur de la ville et inciter les visiteurs qui souhaitent rester plus longtemps à utiliser d’autres emplacements alentours (hors zone bleue) ou le nouveau parking Centre (situé avenue Albert 1er, dont la première heure est gratuite et les suivantes à prix modique).

    « Notre objectif est de de rendre l’expérience shopping plus agréable à Visé », explique Ernur COLAK. « Nous voulons faire en sorte que les parkings hors zone-bleue soient mieux utilisés. Notre cible, ce sont les voitures-ventouses. » Ce système fournira aussi des statistiques concernant les habitudes de stationnement, afin de mieux comprendre les habitudes des visiteurs.

    F6884775-1378-471E-AA15-2319AF66B36E.jpeg

    Une meilleure expérience visétoise

    Ce nouveau système, d’un montant total de 28 000€ HTVA (et 10 000€/an de gestion annuelle) est en cours d’installation. Mise en service prévue : le 20 juin. L’objectif de l’Échevin est précis : « Avoir toujours 10 à 15 places disponibles dans l’artère principale pour les achats rapides. Cela représenterait une meilleure expérience au quotidien pour les commerçants et pour leurs clients », argumente Ernur COLAK. Une application est également en cours de développement pour vérifier en temps réel, depuis son smartphone, quelles places sont disponibles. Et un site web reprenant tous les parkings visétois est en ligne : www.vise-parking.be

    (Source Visé Magazine)