Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mobilité

  • A quoi ressemblera la "nouvelle" place Reine Astrid à Visé ?

    On entre dans la dernière ligne droite pour l’aménagement de la place Reine Astrid à Visé. Un dossier vieux de plus de dix ans ! Une enquête publique a eu lieu durant un mois fin 2020.

    L’échevin de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et des Grands Travaux, Xavier Malmendier, a présenté le projet à l’assemblée générale des commerçants visétois. Une cinquantaine de commerçants étaient présents.

    « Le dossier a été attribué fin avril dernier avec l’accord de tous les intervenants, à savoir la Région wallonne pour les voiries, Resa, la CILE, la SPGE pour l’égouttage, Proximus, VOO et la Ville de Visé qui est la coordinatrice du chantier. Le dossier est parti à la tutelle qui se prononcera au plus tard à la mi-juin », indique Xavier Malmendier.

     

    Une autre vue de la future place de Visé.
    Une autre vue de la future place de Visé. - D.R.

    Début des travaux à l’automne

    « Le chantier de 300 jours ouvrables devrait débuter à l’automne en plusieurs phases. J’ai insisté auprès des commerçants qui avaient de nombreuses craintes que la circulation serait maintenue pendant le chantier et que bien entendu les commerces resteront accessibles. À noter aussi que les commerçants désigneront un représentant qui participera aux réunions de chantier avec le responsable technique, Sergio Modica-Amore, chef du service technique de la Ville », détaille l’échevin.

    Pour rappel, il est prévu sur cette nouvelle place de Visé la plantation d’arbres, un grand banc, une zone de détente avec des gradins en bois et une fontaine d’eau sous un immense auvent en métal avec des miroirs (comme à Marseille). Une place plate avec des pierres bleues de différentes tailles pour créer un dessin de vague. Il y aura un éclairage LED spécifique et des pylônes d’éclairage intelligents avec des caméras, de la musique et du wifi.

    Un budget total qui avait été évalué à 4,320 millions € avec un subside de revitalisation urbaine de la Région wallonne de 687.000€ et un subside du PIC, plan d’investissement communal, de 794.000 €. « Il y a eu en décembre dernier une réévaluation du budget total qui est désormais de 5,540 millions d’euros dont une part communale de 2,230 millions d’euros +TVA. Chaque autre intervenant (Resa, SPGE…) paiera sa part », conclut Xavier Malmendier.

    Un article de Marc Gérardy pour La Meuse

  • Semaine de la mobilité 2020

    E6D9ED3D-B287-453A-914E-B0A2AA5EEFA5.jpeg

    Comme chaque année, depuis 2000, dans toute l’Europe, des dizaines de villes et régions se mobilisent dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, du 16 au 22 septembre. Cette année, la Wallonie ne dérogera pas à la règle, même si les circonstances particulières nous ont demandé de nous adapter : un peu moins d’actions en réel mais tellement plus de télétravail, de la distanciation sociale mais aussi de la solidarité et un engouement national pour le vélo… Finalement, n’est-ce pas l’année de réfléchir à sa mobilité et mettre en valeur une autre utilisation de l’espace public ? Ce sera le thème de la Semaine de la Mobilité 2020 : l’espace public, ça se partage !

    Objectif ?

    Démontrer les avantages des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, le covoiturage et les transports en commun. Il est important d’agir en faveur d’une mobilité plus efficace, plus respectueuse de notre cadre de vie et qui s’inscrive dans le développement durable. C’est également l’heure de montrer les plus-values d’une non-mobilité : nos déplacements sont-ils tous nécessaires ? L’espace public ne pourrait-il pas être mieux utilisé si l’usage de la voiture allait en diminuant, comme ça a été le cas pendant le confinement ? Comment repenser notre mobilité si les horaires de travail deviennent plus flexibles, si le télétravail continue de prendre de l’ampleur ? Quelles activités locales ? Même si la promotion d'une mobilité plus durable s’effectue tout au long de l’année, la Semaine de la Mobilité reste l’occasion de lancer des nouvelles actions et/ou de mettre en avant ce qui existe déjà. Pendant toute la semaine, communes, entreprises, associations, écoles, acteurs de la mobilité, mouvements de jeunesse et citoyens démontrent qu’une autre mobilité est possible. Des centaines d’activités variées sont organisées : journée sans voiture, village mobilité, sensibilisation dans les embouteillages, mise en route d’un pédibus scolaire, pour ne citer que quelques exemples. Tout ça grâce aussi au travail des acteurs de la mobilité ! Nous allons une nouvelle fois essayer de faire grimper le compteur : retrouvez toutes les actions de cette Semaine de la Mobilité sur notre site internet. Une carte interactive vous permettra de voir quelles actions sont menées près de chez vous. Le Défi Mobilité 6 e édition Comme chaque année, le SPW Mobilité et Infrastructures en collaboration avec la Cellule Mobilité de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE) et les Cellules syndicales de mobilité organisent le Défi de la Semaine de la Mobilité. L’objectif est d’inciter les entreprises publiques et privées à mener des actions originales sur le thème de la mobilité, tout en valorisant ce qui existe déjà. Cette année, 4 catégories seront récompensées : 

    20A0798C-B38D-4F24-B159-98FC086FA494.pngLa Semaine de la Mobilité, c’est l’occasion de promouvoir les modes de transport alternatifs, de valoriser l’existant ou encore d’inaugurer de nouvelles infrastructures. En participant à ce Défi vous donnez une image positive de votre structure, tout en l’inscrivant dans une démarche de mobilité durable. A noter que si l’an dernier nous ne prenions en compte que les actions concernant les employés communaux, nous avons choisi pour cette nouvelle édition d’intégrer également les initiatives que vous pourriez mettre en place pour vos concitoyens (ou toute autre action originale).

    L’entreprise privée (primée par la Cellule Mobilité de l’Union Wallonne des Entreprises)
    L’administration/institution publique (primée par le Service public de Wallonie)

    Le projet mobilité porté par des représentants du personnel (primé par les Cellules Syndicales de Mobilité)

     

    Pour tous les citoyens :

    - Le Challenge vélo Pour la 8e fois, la Wallonie via son action « Tous vélo-actifs » incitera les citoyens à enfourcher leur vélo pour parcourir, ensemble, plusieurs milliers de kilomètres. Le record à battre : 82.000 km par 1200 cyclistes en 2019. Vu les nombreux achats de vélos cette année, on peut y arriver ! (www.veloactif.be)

    - La part belle au télétravail et au virtuel Alors que la situation actuelle a permis de développer massivement le télétravail, de nombreuses structures se demandent actuellement comment poursuivre sur cette voie du virtuel. La Semaine de la Mobilité sera l’occasion de mettre en valeur les réussites (et pourquoi pas les échecs ?) de ce mode de fonctionnement :

    - Trucs et astuces du travail à distance lors de la journée nationale du télétravail : le mardi 22 septembre. A cette occasion un webinaire est organisé en français et en néerlandais par l’institut VIAS et le SPF Mobilité et Transport ;

    - Des lots pour récompenser les participants aux différents Défis : la Wallonie souhaite aider les entreprises qui n’arrivent pas à travailler de manière virtuelle à le faire de manière plus efficace, et aider à perfectionner le système de celles qui le font déjà, et cela en offrant des séances de coaching dédiées au travail à distance pour les gagnants des Défis Mobilité ;

    - Des lots pour les citoyens : en partenariat avec de nombreuses radios, la Wallonie va offrir des cadeaux pour permettre un télétravail plus confortable. Des casques pour les réunions, des chaises ergonomiques et parfois même un ordinateur ! Pour avoir la chance de gagner ce matériel, il faut rester à l’écoute des radios Vivacité, Classic 21 et Tipik.

    Une communication à grande échelle Puisqu’il n’est pas possible d’organiser cette année en toute sécurité des actions de rassemblement pour « envahir » l’espace public, nous avons décidé de miser sur la communication :

    - Une communication sur tous les flancs de bus du TEC qui vont parcourir la Wallonie ;

    - Une campagne de communication multi canal (Facebook, partenariat médias …) avec notre partenaire privilégié Vivacité ;

    - Via une communication pour les plus jeunes, grâce à une capsule vidéo spéciale « mobilité » diffusée dans le journal des enfants et reprise par notre partenaire Ouftivi.

    Du soutien au développement de la mobilité scolaire Au niveau des écoles, la Wallonie incite celles-ci à mettre en place des actions ou des aménagements pour faciliter le retour des élèves en classe sans pour autant engorger les rues. Tous les conseils dans la fiche à destination des écoles pour un meilleur déconfinement. Un guide de démarrage d’un Pédibus sera mis en ligne sur notre site mobilite.wallonie.be, rubrique EMSR, durant la Semaine de la Mobilité. On y retrouvera également de nombreuses informations sur le sujet.

    Ce projet est mené en collaboration avec les asbl Empreintes et Tous à Pied, ainsi que la cellule Education à la Mobilité et à la Sécurité Routière (EMSR) du Service public de Wallonie. Le label « Commune pédestre » et la basket d’or Les Communes ou les Villes peuvent s’engager dans le Label Commune pédestre, afin de devenir une référence et devenir une valeur d’exemple en matière de réseau de petites voiries publiques et de mobilité alternative à la voiture.

    En outre, lors de la Semaine de la Mobilité, le prix de la « Basket d’or » sera décerné à la commune qui aura réalisé l’aménagement ou l’action les plus pertinents en faveur de la mobilité piétonne durant cette année. Depuis 2018, 45 communes qui valorisent leur réseau ont été labellisées. Découvrez ces communes, ainsi que les conditions de participation sur le site internet du projet. Mise en valeur du transport de marchandises ! En Wallonie, 80% des marchandises sont acheminées par camion. Pourtant, dans certains cas, des alternatives existent et sont moins polluantes. La Wallonie les soutient en encourageant notamment l’intermodalité dans son transport de marchandises, et cela depuis maintenant 25 ans ! Explications sur cette matière sur notre site internet. Le calculateur mobilité : en ligne toute l’année pour mieux économiser Comme chaque année, retrouvez sur notre site internet le Calculateur mobilité, qui vous permet de voir les économies que vous pouvez réaliser (monétaires et environnementales) en fonction du mode de transport que vous utilisez et de la distance à parcourir. A la recherche d’information sur les acteurs de la mobilité en Wallonie ? Ils sont tous sur notre portail de la Mobilité, dans la rubrique acteurs de la mobilité. Contacts : Service public de Wallonie Alice Gobiet (contacts presse) 0498/19.52.72 – Pauline Caxton 081 77 31 08 Mail : semaine.mobilite@spw.wallonie.be Web : mobilite.wallonie.be)

    Source : SPW

     

  • L'école, pourquoi ne pas y aller à vélo?

    68E29AF5-2C2B-4C03-B30A-2B96FFDD0FAB.jpeg

    Avec la crise sanitaire, il est recommandé de ne pas être trop nombreux dans les bus. Dès lors, la pratique du vélo pour se rendre à l’école est conseillée, particulièrement pour les enfants de 5ème et 6ème primaires et pour les jeunes du secondaire. Cette pratique régulière du vélo contribue au maintien d’une bonne forme physique et à l’autonomie des jeunes par rapport aux transports motorisés.

    L’association des cyclistes quotidiens et la Ville de Visé désirent favoriser la sécurité pour les déplacements à vélo en mettant en place des cheminements avec encadrement par des cyclistes expérimentés qui veilleront à la bonne conduite sur les voiries.

    Si vous êtes prêts à participer à l’organisation de ces cheminements, contactez Didier Hanozin, conseiller en mobilité de la commune de Visé au 0477/412708 ou didier.hanozin@vise.be.

    Il centralisera l’organisation de ces cheminements qui pourraient se réaliser par groupes d’une dizaine d’élèves.

    La police sera également présente pour régler la circulation aux heures d’entrées et des sorties des classes au Centre de Visé.

    Merci d’avance pour votre collaboration.

     

    Xavier Malmendier

    Echevin en charge de la mobilité.