Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie communale

  • Demande de permis de classe 1 de la SPRL KNAUF : questions et suggestions suite à la RIP du 13 décembre 2022

    D4D5FF10-828C-45E9-ACF1-73A8711E29A2_4_5005_c.jpeg

    Chers lecteurs, vous trouverez ci-dessous copie du courrier que Monsieur Martial Mullenders (conseiller communal "Visons demain") a fait parvenir aux destinataires mentionnés ci-dessous.

    Au Collège communal,

    A la direction de KNAUF et au bureau ARCADIS,

     

    Mesdames,

    Messieurs,

     

    La Société KNAUF est amenée à demander un permis de classe 1 pour être autorisée à exploiter un Centre de regroupement et de traitement de déchets classés dangereux correspondant au code 17 06 03*, code recouvrant les  « Autres matériaux d'isolation à base de ou contenant des substances dangereuses ».

    L'objectif tel que présenté à la Réunion d'information préalable à l'étude des incidences (RIP) par l'entreprise est de pouvoir recycler les déchets de laine de verre provenant d'une partie de l'Allemagne alors que ces déchets sont classés par la législation allemande (antérieure à l'adoption du Code des déchets européen) comme déchets dangereux. Pour pouvoir importer ces déchets sur son site visétois, la société KNAUF doit pour respecter la législation allemande disposer d'un permis de classe 1 pour le regroupement et le traitement de déchets de matériaux d'isolation classés dangereux.

    La société explique qu'il s'agit là de développer l'économie circulaire et que les installations actuelles de recyclage ne feront l'objet d'aucune modification. Et elle assure qu’il s’agira des déchets de laine de verre de même composition que les déchets de laine de verre qui seront récupérés en Belgique, aux Pays-Bas ou en France et qu’en raison du process de l'usine et des exigences de qualité de la laine de verre qui y est produite, toute substance dangereuse devra être exclue.

    Cependant, cette distorsion entre la législation allemande et wallonne concernant le classement des déchets de laine de verre - dangereux en Allemagne, non dangereux en Wallonie - entraîne un grand écart entre l'objet et l'objectif du permis de classe demandé. Celui-ci doit, en effet, pour satisfaire la législation allemande, autoriser le traitement de déchets dangereux du code 17 06 03* tout en garantissant aux autorités et aux citoyens qu'aucun déchet contenant des substances dangereuses ne sera traité à Visé ni aujourd'hui, ni demain ou après-demain, même après une éventuelle modification du process de traitement et de production de l'usine.

    A mon sens, il est donc essentiel que le bureau d'étude des incidences :

    1. vérifie que les éléments synthétisés ci-dessus - en particulier les contraintes de la législation allemande et la nécessité d'exclure toute substance dangereuse en raison du  process et des exigences de qualité de la production de laine de verre - sont exacts,
    2. propose une formulation du permis de classe 1 pour répondre à ce grand écart en étant extrêmement précis sur le type de déchet autorisé via le code code 17 06 03* à savoir déchets de laine de verre provenant exclusivement d'Allemagne où ils sont classés dangereux  pour autant qu'ils  ne contiennent que des déchets de laine de verre sans contaminant dangereux qui, s'ils avaient été produits en Wallonie, auraient été classés au code "17 06 04 Matériaux d'isolation autres que ceux visés aux rubriques 17 06 01 et 17 06 03".
    3. définisse en outre des modalités de contrôle à la source et à l'arrivée - à inclure dans le permis - qui garantiront que ces déchets seront conformes aux stipulations ci-dessus et donc ne seront contaminés par aucune substance dangereuse, quelle qu'elle soit. Chaque camion devra faire l'objet de plusieurs contrôles et prélèvements pour analyses établissant l'absence de substances dangereuses dans la mesure où il s'agira d'importer des déchets de construction et de déconstruction,

    Par ailleurs, le bureau d'étude des incidences devrait aussi :

    • vérifier la sécurité du tank LPG et prescrire les mesures nécessaires,
    • proposer des solutions
      • pour réduire le fonds sonore élevé lié au bourdonnement des installations de l'usine,
      • pour réduire la pollution lumineuse liée à l'importance de l'éclairage du site,
      • pour maîtriser les odeurs qui à certains moments gênent les riverains,
    • étudier la perturbation de la dispersion des polluants émis aux cheminées découlant de l'effet de sillage de l'éolienne qui devrait bientôt fonctionner sur le site,
    • évaluer l'accroissement des impacts de l'unité de recyclage "Resulation" lié à la montée en puissance des installations qui débouchera sur un fonctionnement 24/24 h.

     

    En vous remerciant de veiller à inclure ces points dans l'étude d'incidences et dans la demande de permis, je vous prie d'agréer l'assurance de ma haute considération.

    Martial MullendersHabitant et conseiller communal de ViséAllée des Templiers, 274600 Visé

    Pour rappel : Les citoyens peuvent encore transmettre leurs questions et suggestions jusqu’au 28 décembre à la Commune, notamment via e-mai en y indiquant leurs nom et adresse à laurence.blaffart@vise.be avec copie au Responsable HSE de KNAUF bertrand.kevelaer@knaufinsulation.com

     

    Voici la réponse de la Ville :

    Bonjour Monsieur Mullenders,
     
    Nous vous remercions d'avoir attiré notre attention sur ce petit oubli qui est déjà corrigé sur le site de la Ville. Toutefois il ne faut pas confondre RIP et enquête publique. Dans le cadre d'une RIP, il n'y a en effet aucune obligation d'affichage sur le site internet de la commune concernée même si, à Visé, nous en avons pris l'habitude. La procédure officielle n'est donc nullement affectée dans le cas présent.
    Cela dit, en accord avec les responsables de Knauf, nous accepterons les remarques et observations des riverains jusqu'au 6 janvier ainsi que stipulé sur le site internet. Nous vous rappelons en outre que ceux-ci seront encore amenés a formuler leurs réclamations dans le cadre de l'enquête publique.
     
    Nous allons également évaluer en interne avec les services de l'environnement et de la communication comment procéder afin que l'affichage des RIP sur le site internet soit systématique.
     
     
    Recevez, Monsieur Mullenders, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
     
    NDLR : le délai est prolongé de,15 jours.
     
  • Avec son projet «Obelixhe» à Visé, Envisan se prépare pour la dépollution des friches industrielles

    1529F2DA-23C1-46A8-BCE8-9F9B1CA2DEDC.png

    Ce mercredi, une réunion d’information était organisée à Visé. Elle avait pour but de lancer une étude d’incidence. Celle-ci est initiée pour qu’Envisan puisse introduire une demande de permis unique pour étendre son centre de traitement de Lixhe.

    Lire l'article complet dans votre Meuse d'aujourd'hui.

  • Nouvelles mesures de circulation au centre de Visé suite aux travaux

    E6FFC0C0-34C4-40B9-8997-B6762B87867C.jpeg

    Les automobilistes visétois vont devoir s’habituer aux changements de circulation qui interviendront durant le mois de novembre. Des déviations seront mises en place et plusieurs rues seront mises en double sens.

    Les travaux se poursuivent au centre de Visé. Cette semaine, se sont achevés les travaux d’égouttage dans l’avenue du Pont et dans le tronçon Tartines et Petits Plats avec le début de la tranchée commune dans le tronçon Lehaen.

    La semaine prochaine, en raison des congés, les travaux dans le tronçon Lehaen ne s’effectueront que jeudi et vendredi.

    Puis du 7 au 25 novembre prochains, le dispositif actuel sera maintenu dans l’avenue du Pont et le carrefour devant le magasin Carrefour Market sera fermé, mais pas avant 8h30 du matin le 7 novembre. Le magasin sera toujours accessible en voiture. Cela engendrera une déviation de la circulation des boulevards vers l’avenue des Combattants. Des feux tricolores seront placés au sommet de cette rue pour faciliter l’insertion des véhicules sur l’avenue Albert 1er.

     

     

    Un panneau « Déviation Transit » sera placé au rond-point de la place du Marché en direction de la rue de la Fontaine.

    Le Rempart des Arbalétriers sera accessible à la circulation locale et mis en double sens. Une zone de manœuvre sera créée devant le Carrefour Market. Les travaux d’égouttage devant la Menthe à l’Ô devront être terminés.

     

    La rue de la Traire sera mise en double sens de circulation. Pour ce faire, le stationnement sera interdit du côté des numéros impairs et sur le petit parking pour avoir une zone de manœuvre. Le petit tronçon de la place devant la Poste sera aussi en double sens pour permettre un accès à la pharmacie. Comme déjà sollicité auprès du SPW (Service public de Wallonie), il est bien demandé de placer les feux tricolores de la Poste en phase orange clignotante comme lors du marché le mercredi afin de fluidifier la circulation dans le centre de Visé. Pour le TEC, cela n’entraîne pas de souci pour les bus venant de Blegny/Dalhem.

  • Entretien du parking de la gare avenue de Navagne

    5B84BCCD-19E3-4384-AA6F-0F20F6E29F2E.jpeg

    Echevinat de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement - Service Environnement & Plantations  

    ENTRETIEN DU PARKING de la gare de Visé Avenue de Navagne à 4600 VISE

    ENTRETIEN DE LA BANDE SITUEE A L’ARRIERE DES ABRIS DE BUS Place des Déportés à 4600 VISE

    La société XLG FACILITIES procédera à l’entretien du parking, Avenue de Navagne ainsi que de la bande située à l’arrière des abris de bus, Place des Déportés à 4600 VISE les jeudi 03 et vendredi 4 novembre prochains.

    Dès lors, nous vous informons de ce que :

    - la partie amont du parking (côté gare jusque l’entrée face à la rue de Sluse) et la bande située derrière les abris de bus, Place des Déportés sera interdite au stationnement le jeudi 03 novembre 2022

    - la partie aval du parking (de l’entrée du parking face à la rue de Sluse jusqu’au niveau de la rue de la Croix Rouge) sera interdite au stationnement le vendredi 04 novembre 2022

    Merci de votre compréhension.

    F. THEUNISSEN Echevin des Travaux

    (Communiqué)

  • Visé : la consultation du projet du plan communal de mobilité est prolongée d'un mois.

    5B84BCCD-19E3-4384-AA6F-0F20F6E29F2E.jpeg

    PROVINCE DE LIEGE

    Arrondissement LIEGE

    Commune de VISE

    PROJET DE PLAN COMMUNAL DE MOBILITE DE LA VILLE DE VISE

    Enquête publique

    Le Collège Communal informe la population que, dans le cadre du Décret du 01 avril 2004 relatif à la Mobilité et l’accessibilité locale, le Conseil communal soumet le projet de plan de mobilité de la Ville de Visé ainsi qu’une note de synthèse non technique à enquête publique selon les modalités suivantes :

     

    Date d’affichage de la demande

    Date d’ouverture de l’enquête

    Date de clôture de l’enquête

    Les observations écrites peuvent être adressées au :

     

    14 septembre 2022

     

     

    19 septembre 2022

     

     

    01 décembre 2022

    Collège communal

    Rue des Récollets, 1 à 4600 VISE

    Courriel : vincent.calers@vise.be

     

    Une réunion d’information publique se déroulera le mercredi
    5 octobre 2022 à 20 heures dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville, rue des Récollets, 1 à 4600 VISE.

    Résumé non technique disponible via ce lien : https://www.vise.be/vivre-a-vise/environnement/mobilite/pcm-pdf-texte.pdf/view

    Le dossier peut être consulté à partir de la date d’ouverture jusqu’à la date de clôture de l’enquête, chaque jour ouvrable pendant les heures de service et le samedi matin de 08h30 à 11h30 sur rendez-vous rue de Mons, 11 à 4600 VISE.

    Lorsque la consultation a lieu le samedi matin, la personne souhaitant consulter le dossier doit prendre rendez-vous au plus tard vingt-quatre heures à l’avance auprès de Monsieur Vincent CALERS au 04/374.85.13 ou à l’adresse vincent.calers@vise.be.

    Les observations verbales sont recueillies sur rendez-vous par l’agent communal délégué à cet effet (voir ci-dessus).

    Visé , le 14/09/2022.

     

                                                                          Par le Collège,

    Le Directeur Général                                                                              La Bourgmestre,

    Ch. HAVARD                                                                                             V. DESSART