Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alimentation

  • UHT, FSC : que signifient les logos sur les briques de lait Fairebel ?

    Photo : Fairebel

    Les nouveaux emballages des produits Fairebel Le Lait Equitable arborent différents logos. Dans la masse de labels qui nous entoure, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Petite mise au point sur ces symboles du quotidien à la signification souvent oubliée.

    Les marques aiment les afficher sur les emballages : des logos et acronymes aussi différents que nombreux, aux significations bien distinctes. Ils se trouvent partout, sur les briques de lait, les dernières pages des livres, certains emballages de fromages, de bouteilles d’eau. La coopérative Faircoop n’échappe pas à la règle et ses produits arborent quatre logos reconnaissables, mais dont le sens est souvent méconnu.

    Le « FSC » ou la protection des forêts

    Le label du Conseil de Soutien de la Forêt s’assure de la gestion durable des forêts pour les produits à base de bois. Pour Fairebel, qui espère remplacer tous ses plastiques par du carton, le label « FSC » est très important. Officiellement fondée en 1993, à Toronto, l’ONG travaille, aujourd’hui, dans une centaine de pays, afin de gérer de manière adéquate, bénéfique et économique les forêts du monde. Le label encourage la préservation des ressources et de la biodiversité. La gestion économique est adaptée de sorte qu’elle ne se fasse pas au détriment de l’écosystème ou des habitants locaux des forêts. Des engagements qui font de « FSC » un écolabel et un label socio-environnemental.

    Une meilleure conservation

    Les initiales « UHT », pour « Upérisation à Haute Température », représentent un label qui se trouve sur plus de 80 % des briques et bouteilles de lait en Europe. Il n’est donc pas étonnant de le retrouver sur les briques de lait de Fairebel ! L’upérisation consiste à porter, en quelques secondes à peine, le lait à une température très élevée. Cette technique permet au lait de rester stérile après son refroidissement, ne rentrant jamais en contact avec l’air. Les micro-organismes sont détruits et la durée de conservation se voit rallongée pour atteindre les trois mois. Mise au point en 1951 en Suisse, elle est véritablement adoptée en 1962, lorsque la société suédoise Tetrapak, aujourd’hui grand partenaire de Fairebel, rejoint l’aventure.

    Neutre en carbone

    Carbon Trust est le label environnemental qui informe sur les émissions de gaz à effet de serre produites par un produit. Symbolisé par une trace de pied, représentant l’impact de l’humain sur la planète, Carbon Trust travaille depuis 2008 pour alerter les consommateurs sur les répercussions que peuvent avoir certains procédés de fabrication. Le label se divise en sept catégories, allant de « Neutre en CO2 » à « Baisse émission de CO2 », en passant par « Packaging faible en CO2 », où se trouve Fairebel.

    Du tri dans nos déchets

    « Triman », né en 2015, se trouve sur une grande partie des emballages et produits recyclables. Ce logo, qui montre une silhouette trier ses déchets pour les recycler, est entouré d’une flèche circulaire afin de montrer l’action répétitive du tri. La différence entre « Triman » et le logo « Point vert », présent sur de nombreux emballages, est simple : « Triman » pousse le consommateur au tri, là où le « Point vert » indique que le producteur de l’emballage participe à la valorisation de ceux-ci.

    (Communiqué)

  • FAIREBEL, la future référence du lait équitable en Europe?

     

    Comment est né le label Fairebel Le Lait Equitable ?

    Je suis le fondateur de la Faircoop, j’ai appelé des amis, je leur ai présenté l’idée. Nous étions huit agriculteurs qui, ensemble, avons décidé de créer une nouvelle coopérative qui s’occuperait de la commercialisation d’un lait équitable et qui serait une marque qui appartient au monde agricole et pas aux industriels.

    Le but a-t-il immédiatement été d’être une coopérative active sur l’ensemble du territoire belge ?

    Dès le début, notre philosophie était ouverte à tous les agriculteurs belges. Nous avons fait des réunions dans chaque province wallonne pour trouver des nouveaux membres. En quelques mois, nous étions déjà une centaine. Puis, nous sommes allés en Flandre et ils ont adhéré très rapidement à notre mouvement. L’idée d’avoir une organisation au niveau européen a très vite été présente dans notre esprit. Aujourd’hui, la Faircoop est également présente en France, en Italie, en Allemagne, Luxembourg et Suisse..

    Combien êtes-vous aujourd’hui, en Belgique ?

    Plus de cinq cents membres dans la filière agricole. Nous sommes également ouverts aux consommateurs depuis 3 ans. Ils peuvent acheter des parts, participer aux assemblées générales, nous avons des comités de filières… Plus de 1.500 consommateurs sont vraiment membres de la Faircoop. En tout, ce sont presque 2.000 Belges qui travaillent pour une agriculture plus équitable.

    Est-ce que la coopérative est ouverte à tous les agriculteurs ?

    On a démarré avec le lait, puis les fruiticulteurs. Depuis six mois, nous avons également une filière viande. Pour nous, l’important, ce sont que les valeurs restent communes. Nous tenons à soutenir les exploitations familiales, qu’elles rapportent un revenu décent, que les agriculteurs soient partenaires et qu’ils puissent travailler correctement.

    Comment imaginez-vous Fairebel dans le futur ?

    Le plus important, c’est de doubler le volume pour mieux rémunérer les agriculteurs. Nous voudrions également développer les filières fruits et viandes, il y a encore beaucoup de travail à faire et les négociations avec eux ne sont pas toujours simples.

    Nous voulons vraiment devenir la marque de référence pour que les Belges achètent du belge, qu’ils consomment local et équitable. « The sky is the limit », nous avons encore plein d’idées et de projets.

    Prévoyiez-vous d’ouvrir des magasins Fairebel Le Lait Equitable ?

    Non, nous avons fait le choix de travailler avec la grande distribution. Avoir un magasin à la ferme, ce n’est pas notre cible. Ceux qui ont les moyens d’acheter à la ferme, nous les saluons, mais nous, nous visons les habitants des villes, qui ne peuvent pas aller chez un fermier. C’est pour cela que nous faisons beaucoup d’animations en magasin pour amener l’agriculture au plus près des zones urbaines.

  • Concours 2021 du meilleur fromage fermier de Wallonie : les gagnant·e·s sont connu·e·s !

    07D88B96-3AFE-4FF4-8910-D3542AD33D8C_1_201_a.jpeg

     

    Les prix de cette 5ème édition du concours ont été remis aux lauréat∙e∙s ce lundi 22 novembre, dans le cadre enchanteur de la brasserie de la Confluence à Namur.

     

    Depuis 2017, la FUGEA, le collectif Génération W, la Bergerie d’Acremont et A Table ! – Maison fromagère ont mis sur pied un concours du meilleur fromage fermier au lait cru de Wallonie. Le but est de récompenser les meilleures productions artisanales en leur attribuant un prix et une reconnaissance, mais également de valoriser et améliorer la fabrication de fromages au lait cru, tout en soutenant l’ensemble des producteur∙rice∙s dans leur recherche de qualité.

    En effet, au-delà d’un concours, cet évènement (soutenu par le Ministre Borsus depuis 2 ans) est une opportunité de réflexion constructive offerte à tous∙tes les candidat∙e∙s qui reçoivent une analyse technique de chaque fromage présenté ainsi qu’une journée de formation dispensée par Peter De Cock de la bergerie d’Acremont.

    Cette année, le jury composé d’un panel de professionnels (chef étoilé, fromagère, journaliste culinaire,…) ont mis à l’honneur les candidat∙e∙s suivant∙e∙s :

    ·         Catégorie « Fromage frais » : Virginie Bayard de la ferme « Les Alpines de la Core »

    ·         Catégorie « Fromage à croûte naturelle » : Stéphanie Parent de la bergerie des Nuages

    ·         Catégorie « Fromage pâte molle à croûte fleurie » : Delphine Sprumont de la ferme du Grand enclos

    ·         Catégorie « Fromage pâte molle à croûte lavée » : Christine et Jean-Jacques Leblanc-Degroote de la ferme de la Grosse haie

    ·         Catégorie « Fromage à pâte pressée » : Xavier France de la ferme France

    Les organisateurs ont d’ores et déjà décidé de lancer une nouvelle édition du concours en 2022 et appellent tous les paysans-transformateurs et paysannes-transformatrices à y participer afin de promouvoir les fromages fermiers au lait cru de Wallonie auprès du grand public !

    (Communiqué)

  • Cora retire du reblochon de ses rayons

    Les produits concernés portent les numéros de lot 311921, 311929, 311935 et 312016. Ils ont été vendus dans les supermarchés Cora de La Louvière, Châtelineau, Hornu, Rocourt, Messancy, Woluwé-Saint-Lambert et Anderlecht. Le produit a entre-temps été retiré des rayons de l’entièreté des magasins de la chaîne.

    Les clients ayant acheté ce produit sont priés de ne pas le consommer et de le retourner au point de vente, où il leur sera remboursé.

    Toute personne souhaitant obtenir des informations supplémentaires peut contacter Cora au 071.69.95.24 ou via l’adresse mail alertes-retraits@cora.be.

    (Communiqué)

  • Les Magasins Oxfam vous proposent des colis Petits Déjeuners à réserver et à emporter chez soi!

    06653F6C-23ED-4291-9922-4AA2D417B507.jpeg

    Pour la seconde année consécutive, Oxfam-Magasins du Monde propose de délicieux colis petits déjeuners à commander et à emporter.

    Se faire plaisir tout en donnant un coup de pouce aux producteurs d’ici et d’ailleurs …

    L'équipe de Visé vous propose des colis petits déjeuners à emporter pour 2, 4 ou 6 personnes aux prix respectifs de 25 €, 40 € et 50 €.

    Chaque colis est composé de produits locaux (2 petits pains quinoa +1 fruit + 1 muffin confectionné à votre intention par les bénévoles + 1 maquée /personne) et de produits du commerce équitable (café, thé, jus de fruits, confiture ou choco, chocolat,…).

    Cette année, c'est une organisation indienne, Artisan Pride qui bénéficiera des fonds dégagés par la vente des Petits Déjeuners: elle compte développer un système de sécurité sociale et d'accès aux soins de santé pour ses artisans.

    La réservation est obligatoire. Date limite:le 12 novembre.

    Soit directement au magasin rue Haute, soit par téléphone au 04 379 18 14, ou encore par e-mail à l'adresseoxfam.vise@gmail.comen indiquant le nombre et le type de colis désiré ( 2 pers. ou 4 pers. ou 6 pers.)

    Merci de privilégier le paiement par virement bancaire, avec en communication votre nom et le type de colis commandé sur le compte

    BE47 0682 3849 9280 d'Oxfam Magasins du Monde Visé.

    Les colis sont à retirer au magasin de Visé le samedi 20 novembre à partir de 7h30 jusque 16h.

    D'avance, un tout grand Merci pour votre participation.... et Bon Appétit!
</section>
<section class=