Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Associations

  • Souper "Aux saveurs d'Afrique" pour les femmes de MAKALA

    C6A9421F-4860-4F42-92AF-08F400FD3CAF.jpeg

     

    L’ASBL MAKALA a le plaisir de vous inviter à son souper annuel

    au bénéfice de la population de Makala, Bumbu et Selembao (Kinshasa, RDC)

     

    le samedi 30 octobre 2021, dès 18h30 au CERCLE PAROISSIAL de DEVANT-LE-PONT avenue Franklin Roosevelt 39

     

    au buffet: apéritif et samoussa, poulet moambe, sakasaka et couscous

    PAF: 20 € ou 18 € en prévente avant le 25/10 au BE18 1030 2930 3465 (nom + nombre de personne), gratuit pour les moins de 10 ans

    Réservation: Bernadette Clesse 0473.562.083, berna_clesse@hotmail.com

    Anne Marie Mattka 0475.923.612 - La Porte Ouverte Visétoise 04.379.14.32

     

    Notre partenaire à Kinshasa poursuit le développement des centres de formation coupe-couture à Makala et Bumbu. Les jeunes filles, souvent mamans très jeunes, sont alphabétisées et formées à la coupe-couture, un métier leur permettant d’assumer leur famille si elles disposent d’une machine à coudre. Des sections de coiffure ainsi que section de maroquinerie sont en plein développement.

    Avec les bénéfices du souper nous envisageons la possibilité de financer une machine pour trois ou quatre jeunes couturières toujours dans le but de les amener à une autonomie financière et bien sûr, continuer les microcrédits encadrés.

    Grâce à nos activités, nous avons financé en 2021 des microcrédits avec formation et suivi pour 100 mamans vendeuses de pains, fufu, arachides, huile, boissons, etc.

    Nous avons aussi financé en 2020-2021, l’achat de matériel aratoire (pelles, houes, arrosoirs, machettes, brouettes, etc.) pour 100 mamans maraichères afin de leur permettre d’accroître les cultures vivrières et d’arriver à une autonomie alimentaire.

    Notre projet actuel est l’achat de trois moulins diesel de transformation du manioc pour Makala, Bumbu et Selembao. 3.800 femmes sont concernées dans les trois communes et encadrées par notre partenaire sur place. Ce projet a reçu la collaboration de la Fondation Roi Baudouin par un compte de projet dédié à cette action – les dons à partir de 40 €/an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant versé (art. 145/33 CI). Si vous souhaitez nous aider à réaliser ce projet très concret d’amélioration du revenu des familles et de la condition difficile des femmes, vous pouvez verser sur le compte de projet géré par la Fondation Roi Baudouin BE10 0000 0000 0404, avec la mention structurée 623/3628/20024.

    Nous sommes une ASBL constituée de personnes de bonne volonté désirant apporter une aide réelle et concrète - sans intermédiaire - à des familles, des femmes et des enfants afin qu’ils puissent vivre dans la dignité et être autonomes.

    C’est grâce aux bénéfices de notre souper, à votre générosité en diverses occasions, au soutien de la ville de Visé que nous pouvons apporter une aide à ces familles.

    Encore un tout grand merci à toutes et tous et au plaisir de vous rencontrer autour de nos tables conviviales le 30 octobre, dès 18h30, au Cercle de Devant-le-Pont.

    Possibilité d’être véhiculé (entité de Visé)

     

    Bernadette Clesse, Anne Marie Mattka, Francis Huynen,

    Marie-Hélène et Michel Brüll, Tandu Garcia, Ivan José Candido

    makalafemmesdumonde.e-monsite.com

  • Projet « Un pas pour la migration » du 1er juillet 2021 au 31 décembre 2021

    8A919A4F-FB0B-4D78-838B-19AF34BF3562.jpeg

    L’ASBL « La Porte Ouverte Visétoise » a pour but d’aider toute personne éprouvant une difficulté en lui offrant un soutien momentané ou plus durable. Ce soutien peut prendre la forme d'une écoute, d’une aide dans diverses démarches, d'une orientation vers les services spécifiques, ou d'une intégration sociale grâce à la participation à nos diverses activités inter-culturelles (écrivain public, ludothèque, apprentissage du français, soutien à la parentalité au travers du jeu, centre de vacances...).

    Notre association, se situant à Visé, est ouverte à tout public.

    En tant qu'Initiative Locale d'Intégration (ILI), l'asbl a pour but de favoriser la rencontre collective d'un public multiculturel et de sensibiliser à l'inter-culturalité. Dans ce cadre, nous remarquons qu’il est important de mieux communiquer autour du sujet de la migration. C’est pourquoi nous avons voulu informer de façon plus ludique sur ce sujet.

    Sensibiliser, informer, déconstruire des préjugés, témoignages,... c'est ce que nous allons trouver dans notre projet "Un pas pour la migration". Dans la pratique, il s'agit d'une balade didactique, d’environ 3.5km, au centre de Visé. Durant celle-ci, se trouve à différents endroits une affiche avec un QR code renvoyant à une page internet reprenant une information en rapport avec la migration. En tout, il y a 11 affiches donc 11 contenus qui restent accessibles sur le site internet même si on ne réalise pas la promenade. De plus, le parcours passe par différents lieux historiques et/ou touristiques de Visé.

    Toutes les informations se trouvent sur le site internet « unpaspourlamigration.be ».

     

    Départ de la balade : l’entrée de la Collégiale de Visé, facilité de parking (derrière la collégiale et gratuit).

    Pour tous : enfants, adultes, familles (poussettes possibles), groupes.

    (Communiqué)

  • La Fondation "Roi Baudouin" soutient des initiatives locales en Basse-Meuse

    LA FONDATION ROI BAUDOUIN SOUTIENT LES INITIATIVES LOCALES EN BASSE-MEUSE

    Dans le rapport de la Fondation Roi Baudouin de 2020, on peut noter plusieurs soutiens à des initiatives locales pour notre région.

    Pour un soutien local face à la pauvreté, Racynes de Haccourt et St Vincent de Paul de Visé (10000 €) ainsi qu’AMO reliance (2500 €) et Autre Terre de Herstal (3000 €) ont reçu une aide financière.

    Un autre soutien pour les jeunes en décrochage scolaire à une association de Saive ainsi que l’AIGS de Vottem qui organisera des ateliers informatiques pour demandeurs d’emploi

    Le fonds BYX soutient les écoles, ici dans l’amélioration des sanitaires des établissements comme à l’école St Joseph d’Emael ou à des écoles herstaliennes, l’Athénée royal, l’école libre des Monts et de Notre-Dame de Bonsecours à Pontisse.

    La résidence Demeuse a reçu une aide pour améliorer le confort du 3e âge.

    Et ce sont des sommes de 10.000 € accordés pour une organisation en premier ligne face au Covid 19 à Compas de Saive et au CPAS de Dalhem (Warsage)

    Question patrimoine culturel mobilier, deux pièces de valeur nationale seront restaurées : la plus vieille statue religieuse en pierre, datant du 14e s., représentant St Eloi (elle fut une pièce majeure de l’exposition de St Hadelin à Visé en 1988) sera restaurée (7500 €) pour la fabrique d’église de Bombaye. Pour la confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin de Visé, ce sera un dais de procession de style rococo qui sera remis en état (6000 €) grâce aussi au fonds David Constant. Un autre fonds Haeven octroya 1000 € à la compagnie des Arbalétriers visétois pour ses publications.

    Un autre fonds important met en valeur les productions anciennes de la Fabrique Nationale de Herstal (Ars Mechanica). Quant au fonds de Coune Päulmier de Lixhe, il permet l’entretien du parc de cette résidence Abbeyfield.

    Un autre fonds liégeois mais destiné à la restauration de patrimoine immobilier, le Fonds Richard Forgeur permettra au local de la Porte Ouverte, place de la Collégiale de restaurer sa façade.(en cours) Pour les œuvres paroissiales de Lanaye, il permettra la transformation du cercle local.

    Il y a aussi des comptes de projet qui permettent des avancées : un espace de détente intergénérationnel pour l’Institution de mère Joséphine à Blegny, l’asbl Compas de Saive pourra adapter ses locaux aux PMR, la Porte ouverte de Visé pour l’aménagement intérieur et la rénovation de ses locaux. L’association Makala sera renforcée pour permettre à 80 femmes maraichères du Congo de développer leur travail. L’école des Devoirs de Visé pourra aussi progresser. Quant a la compagnie des Arbalétriers, elle fait un appel aux dons dans ces circonstances sanitaires.

    La fondation Roi Baudouin avec différents fonds aide tous les domaines ; écoles, culture, santé, environnement, aide au développement, et surtout contre la pauvreté. Pour en savoir plus, consulter et télécharger le rapport d’activités – près de 500 pages- sur www.kbs-frb.be.

    J.P.Lensen

  • La dernière assemblée générale de l’asbl Société Archéo-Historique de Visé et de sa région s’est tenue ce samedi 12 juin au centre culturel de Visé.

    C7C547B6-DB05-42B1-AFBF-9804F4965D73_1_201_a.jpeg

    La dernière assemblée générale de l’asbl Société Archéo-Historique de Visé et de sa région s’est tenue ce samedi 12 juin au centre culturel de Visé.

    Malgré la pandémie, l’association S.R.A.H.V. a tenu sa dernière assemblée générale annuelle ce samedi 12 juin au centre culturel de Visé et comme c’est la tradition, une photo a clôturé cette réunion. En deux phrases, le compte financier a été positif, les 6 mois d’activités (janvier à la mi-mars et de juillet à mi-octobre) ont permis de réaliser 17 des 42 activités prévues avec 541 participants, ce qui donne depuis 1981 168.672 participants en 1639 activités . Le musée réouvert en septembre 1990 n’a reçu en 2020 que 530 participants en 16 animations, ce qui donne depuis lors 126.196 participants. Le Covid 19 explique cela. Une assemblée générale est aussi l’occasion de renouveler les postes d’administrateurs. Ont été réélus pour 3 ans Mmes Chantal Bienvenu de Visé, Lucy Lensen de Dalhem, Isabelle Maltus de Richelle, Astou Sylla de Dalhem ainsi que messieurs José Bourdouxhe de Visé, Didier Kinet de Richelle, Jean-Pierre Lensen de Visé et Guy Reggers de Lanaye. Un nouveau membre a été accepté en tant qu’administrateur : Régis Beuken de Cheratte et une démission a été actée, Marie-José Counasse de Bassenge. Depuis 2001, nous honorons les membres qui ont 20 ans de cotisation : cette année, ont été mis à l’honneur Mme Denise Bellem, M.Jean-Louis Maes, le Collège Saint-Hadelin et le musée en Piconrue de Bastogne. Et même plus, depuis 2016, nous félicitons les membres et les associations qui collaborent avec nous depuis plus de 35 ans – (ou en échange de publications pour les associations) : Messieurs et Mesdames René Begasse de Lixhe, Paulette Bourgeois de Housse, Marie-Thérèse Danse de Jupille, Nikolai de Martynoff de Visé, Fernand Dothée de Glons ainsi que la Fédération des Archéologues de Wallonie, le cercle d’histoire de Gembloux (voir ci-dessous), l’institut royal du patrimoine artistique (IRPA) de Bruxelles, la bibliothèque patrimoniale de l’université catholique de Louvain ainsi que le Vieux-Liège.

    La photo de groupe habituelle a été prise dans le cloître du centre culturel

    De gauche à droite : Paulette Bourgeois une des jubilaires, Martin Purnode un des deux vice-présidents, Lucy Lensen administratrice, Jean-Pierre Lensen, secrétaire, Mme Courtois membre, Alain Woolf l’autre vice-président, Mme et M. Nikolaï de Martynoff jubilaires, Oger Lambert un des deux commissaires aux comptes, José Bourdouxhe administrateur, Marylène Zecchinon une des deux conservatrices, Chantal Bienvenu secrétaire-adjointe, Guy Reggers trésorier, Astou Sylla la trésorière adjointe et Claude Fluchard président.

    Derrière l’appareil photo, Régis Beuken, le nouvel administrateur et étaient excusés Didier Kinet, administrateur, Cécile Lensen, l’autre conservatrice, Jean-Marie Levo l’autre commissaire aux comptes et Isabelle Maltus, la bibliothécaire.

    PS Voici le petit mot envoyé par le président du cercle royal Art et Histoire de Gembloux Eric Beka :

    « Je me fais l'interprète des administrateurs/rices et des membres du Cercle royal 'Art & Histoire' de Gembloux pour souhaiter à la Société Royale Archéo-Historique de Visé et sa région un très bon anniversaire à l'occasion de son centenaire. Nous vous félicitons, vous et votre équipe, pour le dynamisme dont votre association a fait preuve tout au long de ces années et pour l'ensemble des activités que vous continuez à organiser au bénéfice du patrimoine historique de votre ville et de votre région. Et c'est toujours avec un grand plaisir que nous prenons connaissance de votre revue périodique de très haute qualité. Nous vous souhaitons une excellente fête et vous transmettons nos cordiales et confraternelles salutations. »

     

    Pour la SRAHV, Jean-Pierre Lensen

  • Printemps Sans Pesticides

    893B58CE-9B3C-449C-867F-AFD6D34083D9.png

    14ème édition du Printemps Sans Pesticides, la Wallonie et l’asbl Adalia 2.0 invitent tous les citoyens à relever un nouveau défi !
     
    Dans le cadre de la 14ème édition du Printemps Sans Pesticides, la Wallonie et l’asbl Adalia 2.0 invitent tous les citoyens à relever un nouveau défi : faire connaitre le nombre de m² qu’ils entretiennent sans produits chimiques, aussi bien dans leur jardin que sur leur terrasse ou leur trottoir. Avec à la clé, un kit offert pour les soutenir dans leur engagement pour une Wallonie sans pesticides !
    Au cours de cette grande action de sensibilisation, qui s’étale du 20 mars au 20 juin, tous les citoyens interpellés par la problématique des pesticides dans les espaces extérieurs sont invités à se mobiliser. Comment ? En indiquant, via un formulaire en ligne, la surface qu’ils s’engagent à garder sans pesticides. Qu’ils utilisent déjà des alternatives écologiques ou qu’ils aient besoin d’un coup de pouce pour en trouver, tous peuvent faire grimper le compteur du nombre de m2 entretenus naturellement.
     

    Mesurer ses m² et partager ses trucs & astuces !

    Pour participer, rien de plus simple : le formulaire d’inscription est disponible sur le site www.printempssanspesticides.be. Le citoyen qui gère déjà ses espaces extérieurs sans pesticides partage la ou les alternative(s) qu’il utilise pour arriver à ce résultat. Le citoyen qui a besoin d’un petit coup de main, mentionne le problème le plus fréquent pour lequel il doit encore utiliser un traitement chimique.
    Ils indiquent ensuite le nombre de m² entretenus sans pesticides ou qu’ils s’engagent à ne plus traiter : un jardin, un trottoir, une terrasse, une jardinière...
    Le nombre de m² mentionnés alimentera au fur et à mesure un compteur et une liste d’alternatives disponible sur le site internet, se verra enrichie en fonction des trucs et astuces partagés.
    Le p’tit coup de pouce : une alternative offerte
    En remerciement, et surtout pour aider ceux qui en ont besoin, chaque participant au challenge reçoit une box cadeau comprenant des conseils et des astuces pour jardiner naturellement et une alternative aux pesticides à choisir entre le couteau de désherbage, le piège à limace et le sachet de graines mellifères lors de son inscription.
     
    Un challenge organisé en parallèle à la campagne initiale
    Compte-tenu de la crise sanitaire, la Wallonie et l’asbl Adalia 2.0 ont imaginé un Plan B au Printemps Sans Pesticides. En effet, initialement cette campagne regroupe des centaines d’actions de terrain ayant pour thèmes le jardinage au naturel et la biodiversité. Vu les consignes Covid à respecter, ces activités sont susceptibles d’être moins nombreuses cette année encore. Mais notre volonté de sensibiliser sur les alternatives écologiques et favorables à la biodiversité est toujours là ! C’est pourquoi, cette année, tout le monde peut participer au Challenge même en restant chez soi !
    Nous comptons sur vous tout d'abord, pour participer et ensuite pour faire promouvoir ce challenge autour de vous!
    (Communiqué)