Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Visé-infos

  • On a dansé dans la bonne ville de Visé

    E1DC451A-070E-4932-9C6F-10A8D158E9E5.jpeg

    ON A DANSE DANS LA BONNE VILLE DE VISE DES QU’ON A SU CE QUI S’EST PASSE LE 5 janvier

    Les infos au 15e siècle prenaient la cadence du cheval. Que s’est-il donc passé ce 5 janvier 1477 ?

    Au siège de Nancy, Charles le Hardi plus connu sous le nom de Charles le Téméraire (1433-1477) mourait abandonné de tous et on dit même que des loups s’en prirent à son cadavre. Ce n’est que beaucoup plus tard que l’on découvrit le duc de Bourgogne dans cet état. Il n’aura donc pas réussi à unir Flandre et Bourgogne. Il y avait cette sacrée principauté de Liège qui coupait ce territoire si difficilement rassemblé par ses aïeux. Mis assez vite au diapason du pouvoir par son père, Philippe le Bon (1396-1467), Charles ne régna personnellement que 10 ans. Dans ce souci de faire la Grande Bourgogne, il fut barré par les milices suisses qu’il ne réussit jamais à mater.

    Pourquoi donc fit-on la fête dans les chaumières visétoises ? Son lieutenant Guy de Brimeu, seigneur d’Humbercourt à la demande de son supérieur, le duc de Bourgogne mit le feu à la ville de Visé en décembre 1467. Peu avant, c’étaient les bourgeois de Dinant qui subissaient son opprobre et puis après la révolte des Liégeois en 1468 et le coup de main raté des « 600 Franchimontois », ce fut la ville de Liège qui fut mise à sac. En décembre 1467, la châsse de St Hadelin fut même prise en otage au château d’Argenteau, possession du duc. On peut se demander pourquoi les Visétois furent ainsi punis ? Quelques excités de notre ville avaient attaqué Bombaye, territoire ducal et mis le feu à l’église où les braves villageois s’étaient réfugiés.

    Dès la nouvelle de sa mort connue, Louis XI, le roi de France, éternel adversaire de Charles s’empara rapidement de la Bourgogne. L’héritière du duc, la frêle Marie de Bourgogne était désemparée. La preuve, c’est qu’elle ne put rien contre la condamnation du lieutenant de son père, trois mois après.

    « Le seigneur d’Humbercourt a trouvé une fin violente. Brisé par la torture, il fut décapité le jeudi saint, 3 avril 1477, à Gand en même temps que Guillaume Hugonet, le chancelier du feu duc Charles. Voici comment Pieter Treckpoel, curé de Beek près de Maastricht et contemporain, raconte cet événement : « Dans la même année, dans la semaine sainte, fut mis à mort et décapité le rusé et orgueilleux fourbe Humbercourt à cause de ses voleries et de sa cupidité. Car c’était lui qui dirigeait les impositions sur les pauvres gens du pays, causant ainsi grand malheur ; et tout ce que l’on recevait passait par ses mains, et l’on dit qu’il en a volé comme faisait Judas le traître. ».

    Une chercheuse liégeoise Geneviève Xhayet qui en avait fait son TFE vint parler de ce triste sire à la tribune de la SR.A.H.V. N’avait-il pas exigé des chanoines de Saint-Hadelin d’avoir une relique pour récupérer le précieux reliquaire ?

    J.P.Lensen

     

  • SORTIR DE LANTIN COMPLETEMENT TOQUE

    976083E2-46AF-41E8-8D3C-417F40103C15.jpeg

    Un dimanche comme les autres. J’ai enfin pu sortir de Lantin. J’avais été convoqué pour tout connaître de l’art culinaire. Heureusement j’ai pris la bonne route : non pas celle de la prison mais celle du fort. Depuis quelques mois, des chambrées et un long couloir du fort de 1914 sont aménagées en un musée bien nommé : au beaurevoir. Un guide, cuisinier expérimenté va nous faire découvrir la richesse de la collection donnée par un célèbre traiteur d’Ans, Yvan DEGHAYE, aidé d’autres donateurs nommément cités. Dans le couloir, les nombreux (plus de 200) diplômes de confréries et de restauration et une amusante collection de petites figurines de personnages et d’animaux toqués (les cochons ont la cote) et la copie d’un manneken-pis habillé d’un costume d’un grand chef « toqué », qu’Yvan Deghaye a reçu comme présent.

    Une immense collection de bouteilles de vin trône dans le fond de ce couloir.

    Tout ce qu’on peut trouver depuis une centaine d’années dans une cuisine de ménagère se retrouve dans la salle principale : cuisinières, bouteilles de peket, cafetières, tranchoirs, les variétés de couteau, casseroles, marmites, fouets et tous ces ustensiles aux termes que le commun des mortels méconnait. On est scotché par la variété de ces termes…..

    Les menus vous guident dans les modes de goût : le donateur a rassemblé divers menus de plus variés de 5 à 10 plats ! et parfois très anciens , de quoi vous mettre l’eau à la bouche.

    La deuxième salle nous fait voir une table où se prépare un délicieux souper : les assiettes , leurs couverts, 5 verres et un ensemble de serviettes aux dispositions les plus étonnantes. Une illustration nous montre comment montrer sa satisfaction du repas selon l’agencement des couverts sur l’assiette vide. Derrière, les serviteurs ont différents vêtements et on distingue selon le tablier la qualité du chef coq à qui on a affaire. Et sur la cheminée, une humoristique dernière cène dont le personnage principal n’est autre que Maryline Monroe, une des nombreuses facéties que ce musée « Beaurevoir » présente.

    Bref un ensemble de documents des plus variés qui vous fait rentrer dans la vie d’un traiteur toujours bien actif, héritier du maître à penser Auguste Escoffier (1846-1935) et passionné par son métier.

    Comment le visiter……..il ne sera ouvert qu’un samedi par mois au fort de Lantin ou sur rendez-vous (un des contacts 0497238569).

    J.P.Lensen 150123

  • FÊTE LAÏQUE DE LA JEUNESSE EN BASSE-MEUSE.

     

    E40E0B6C-B67C-40BE-9A81-AF5010EDBFF7.jpeg

    Dans presque toutes les religions ou philosophies et partout dans le monde, les sociétés ont considéré le passage de l’enfance à l’adolescence comme un moment essentiel de la vie.

    La conscience du besoin de ritualisation pour les jeunes n'est quasi plus présente dans la société, pourtant des points de repères ritualisés sont nécessaires afin d’avoir un marqueur temporel. Il est bien sûr qu’on ne devient pas ado du jour au lendemain mais la date et le rite marquent ce passage d’un état à un autre et aident au développement.

    Une étude récente a d’ailleurs démontré que de plus en plus de jeunes par manque de repères s’inventaient des mini rites pour avoir différents marqueurs et se structurer malheureusement pas toujours dans le bon sens.

    La Fête Laïque de la Jeunesse peut être l'occasion de sensibiliser les jeunes aux droits de l'homme et aux valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de solidarité. Cela peut contribuer à renforcer leur engagement citoyen et à favoriser le respect et la tolérance envers les autres.

    C’est une fête symbolique parce qu’aucune promesse de fidélité à une croyance, à une doctrine ni même à une communauté n'est évoquée lors de la cérémonie. Sa spécificité est de proposer à l’enfant un engagement vis-à-vis de lui-même parce qu’en fin de compte, il sera le seul juge de la manière dont il s’accomplira quand il sera adulte.

    C’est l’occasion de rencontrer d’autres jeunes et de partager ensemble des moments de réflexions, d’échanges d’idées mais aussi de découvertes, de rires et de bonnes humeurs.

    Un stage (occasion de plus de faire de nouvelles connaissances) aura lieu du 8 au 12 mai 2023 (2ème semaine de vacances) et sera totalement gratuit, la cérémonie se déroulera dans la foulée le 14 mai 2023 à la salle des tréteaux.

    N’hésitez pas à déjà inscrire votre enfant(avant le 31/01/2023) et vous renseigner c’est une cérémonie dont il se souviendra toute sa vie.

    Tél : 0477/78 34 79

    Mail : laicite.vise@gmail.com

  • Les gardes médicales des 21 et 22 janvier2023 pour la Basse-Meuse et la vallée du Geer

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h00 à 08h00 : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. (Uniquement le week-end, pas de garde en semaine)

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     

    - le samedi 21 janvier 2023 :  Pharmacie MEURENS, rue de la Station 10 à Houtain St Siméon   

       - Tél 04/286.11.20

                                                      Pharmayou rue du Pont de Wandre 58 à Wandre

       - Tél 04/362.63.09

                                                                                                              

    - le dimanche 22 janvIer 2023 : Pharmacie Riga, place Ste Gertrude 20 à Blegny     

        - Tél : 04/387.68.10    

     

  • Coup de gueule aux ayatolahs et mollards iraniens

    78B346BA-592B-4F72-9A1B-E0E28BE1604D.jpeg

    Cet homme est innocent de tous les crimes dont  vos tribunaux fantoches l'accusent. Il était dans votre "pays" pour aider les populations qui souffrent des privations et tortures que vous, leurs dirigeants, leur infligez au nom d'Allah. J'ai lu le Coran en traduction française et dans aucune des sourates je n'ai trouvé de trace des barbaries que vous faites subir à votre peuple et à certains étrangers qui  voulaient simplement apporter un peu d'humanité au peuple iranien.

    Vous n'avez RIEN  compris de l'humanisme, d'ailleurs, en suivant votre interprétation du Coran, les peuples civilisés sont en droit de se demander si vous êtes lettrés. Savez-vous lire?

     Votre comportement dégoute les peuples civilisés du monde entier. Honte soit sur vous et vos descendants. Olivier Vandecastele est incarcéré dans des conditions indignes ! Votre comportement est pire que celui d'un animal de la race porcine. Marre de ces prises d'otages politiques d'innocents pour tenter d'obtenir la libération d'un terroriste assassin.

    Olivier Vandecastele DOIT être libéré, et pas dans un mois 

    Wanted Dead and not alive :

    59B93922-A07F-496E-A5B8-06C154C419FD.jpeg

    A7E02A8C-8B5B-4489-B153-25D48A7190BC_4_5005_c.jpeg

    Pierre Neufcour, correspondant de presse indépendant.