Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Visé-infos - Page 4

  • ILS ET ELLES SONT TOUS LA, PRETS A VOUS SALUER ET DE QUELLE MANIÈRE, CHAPEAU BAS

    0FADDC78-2CE9-4FE1-8CF9-A26C509B06E9.jpeg

    Qui sont ces ils et elles , ce sont les monuments, les statues de Visé. Il est vrai que beaucoup de livres en ont présenté des photos anciennes comme des cartes vues notamment dans la série des 3 livres de Visé, mémoire en Images écrits par Jean-Pierre Lensen. Mais ce que nous vous présentons, c’est un petit livre (dans sa taille, un carré de 15 cm de côté) mais grand par la fantaisie du dessin et des croquis. L’auteur dont la casquette est toujours scotchée sur ses cheveux à ras. s’appelle Chris Damaskis. Après avoir bourlingué de par le monde, il a établi son poulailler, comme il l’appelle, dans la bonne ville de Visé.

    Il nous fait voyager par ses croquis dans toute l’entité : symptomatique est le premier croquis : celui de la Brasserie du Phare, au boulevard, un bâtiment méritant amplement d’être classé. Il est évident que les principaux bâtiments emblématiques de notre ville seront illustrés : hôtel de ville, collégiale, hôtels….. Ne voit-on pas leurs toits faire la révérence au lecteur, ou un monument s’abaisser pour faire un coucou. Quand un photographe attendrait que le véhicule devant la maison s’en aille, lui, l’intègre dans son croquis. Car il fait partie des Urban Sketchers qui croquent leur environnement avec volupté, ingéniosité et esthétisme. De temps en temps, de la couleur embaume le croquis, parfois la ligne claire suffit. Nous avons aimé les dessins d’ambiance, comme celle du café Lehaen, le christ couronnant ses disciples (Châsse de Saint-Hadelin), les deux statues d’arbalétrier et d’arquebusier, la porte emblématique de la rue Raskinroy, les voitures devant les maisons visétoises, les silhouettes des bateaux du Port Zilliox, l’aquarelle troublée du Capitaine Scott. Seules deux croquis pour Lixhe, pour Lanaye, pour Richelle ou pour Cheratte dont le château Saroléa qui nous présente toute sa déliquescence; Argenteau est mieux représenté avec le Moulin de la SCAR et l’étonnante église de Sarolay. Un petit clin d’œil à ces deux quartiers qu’on pourrait croire oubliés : Loën et Mons-Bombaye.

    Oui, Visé (la cité de l’oie) en croquis de Chris Damaskis est un exceptionnel cadeau pour l’amoureux du patrimoine de Visé avec ses 37 coloriés et ses 17 croquis épurés. Et à côté des dessins, des commentaires bien pensés. Où se le procurer ? E.a. à le librairie l’Oiseau-Lire.(www.damaskis.be)

    Jean-Pierre Lensen, secrétaire de la S.R.A.H.V

  • Une bien triste nouvelle: Henri Cuitte a été transféré pour...

    244542015_4222196024555354_6150035303086202955_n.jpg

    Le club de rugby de la Cité de l'Oie et le monde du rugby belge sont en deuil : Henri Cuitte vient en effet de nous quitter. Ancien président du club visétois, Henri était également un membre fondateur du XV de la Cité de l'Oie créé en 1970. Il était toujours resté fidèle à ses couleurs, oeuvrant pour le développement du club. A titre personnel et au nom du blog, nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille, les amis et le club de ce grand Monsieur.  Au revoir Henri...

  • Basse-Meuse : le suspect de seulement 19 ans n'était pas connu de la justice...

    DE665328-A9C0-42D2-AA02-CECA3CFC136C.jpeg

    Intercepté par la police avec 650 g de cannabis et 2.400 €  

    Un jeune homme a été intercepté lundi soir sur la zone de police de la Basse-Meuse. Lors de son interpellation, il était en possession de 650g de cannabis et 2.400 €.
    Lundi soir, Luca, un jeune homme de 19 ans, a été privé de liberté sur la zone de police de la Basse-Meuse.
    Le jeune homme a été arrêté lors d’un contrôle aléatoire de police. Sur lui, les enquêteurs découvrent 650g de cannabis et 2.400 €.
    Suspecté de dealer, Luca, qui n’est pas connu de la justice, a été déféré mardi au parquet de Liège. Son dossier a été placé à l’instruction et une demande de mandat d’arrêt a été formulée à son encontre.
  • Enquête d’opinion sur la consommation responsable

    fullsizeoutput_16f0c.jpeg

    La notion de consommation responsable est principalement liée à des notions d'écologie, moins à la consommation de produits équitables, éthiques et bio.

    La crise du Covid-19 a influencé les critères de choix lors de l’achat pour près de la moitié des répondants. Les produits locaux et biologiques sont particulièrement bien connus des Belges (96%), qui considèrent par ailleurs qu’il est important de pouvoir acheter des produits équitables même s’ils ne savent pas toujours de quoi il s’agit.

    La promotion du commerce équitable local peut être une piste intéressante de croissance pour le commerce équitable. Enfin, plus de 8 citoyens sur 10 sont en faveur d’une législation sur le devoir de vigilance des entreprises.

    À l'occasion de la Semaine du commerce équitable qui débute ce mercredi 6 octobre, Enabel, l'Agence de développement, a sondé l'opinion des Belges sur la consommation responsable.

    - La consommation responsable liée à des notions d’écologie

    Les Belges associent le plus souvent le concept de consommation responsable à des notions d’écologie : moins d'emballages et de déchets (pour 37% des répondants), la consommation de produits de saison (36%), locaux (32%) et durables (30%) et plus de recyclage (35%). La consommation de produits écologiques (15%), équitables (14%), éthiques (8%) et bio (7%) arrivent loin derrière. Les comportements doivent changer Pour près d'un Belge sur trois, une consommation plus responsable relève de la responsabilité du consommateur. Ce sont surtout les Wallons et les personnes âgées qui sont de cet avis. Un répondant sur cinq (principalement flamands) regarde en direction des entreprises. L'idée que nous devons adapter notre propre style de vie et de consommation est relativement bien intégrée par près de deux Belges sur trois. Ils sont bien conscients que leurs comportements ont un impact sur le fonctionnement de la société et 39% d’entre eux disent avoir choisi de diminuer leur consommation de viande. La moitié des Belges restent malgré tout fidèles à leurs marques de supermarché (principalement les plus anciennes).

    - L’enquête d’opinion sur la consommation responsable a été réalisée par Incidence auprès de 1.515 personnes âgées de 16 à 80 ans vivant en Belgique. La marge d’erreur maximale pour cet échantillon est de 2,5%. Les critères d'achat et l'impact du Covid-19 Outre le prix, 3 critères de choix sont particulièrement importants pour les Belges lors de leurs achats :

    1) les aspects qualitatifs (42%),

    2) le caractère sain (38%) et

    3) la durée de vie du produit (37%).

    Le "respect des droits humains" joue un rôle majeur pour le textile (22%), bien plus que pour l'alimentation et les cosmétiques. La crise du Covid-19 a influencé les critères de choix lors de l’achat (essentiellement de produits alimentaires) pour un peu moins de la moitié des Belges, surtout pour les plus jeunes et les parents... Le prix est le critère le plus influencé par la crise, devant le caractère sain des produits et la proximité du lieu de production. Produits éthiques, équitables, bio, écologiques et locaux.

    Parmi différents types de produits « responsables », les produits locaux et biologiques sont les mieux connus des Belges (96%). La notoriété des produits du commerce équitable est également élevée (9 sur 10), mais une personne sur quatre ayant entendu parler de ces produits ne sait pas exactement de quoi il s'agit. Toutefois, plus de la moitié (59%) des Belges considèrent qu'il est important de pouvoir acheter des produits équitables. Il s’agit du deuxième type de produit le plus important à pouvoir acheter, après les produits locaux.

    « Le ‘respect des producteur·rices ou travailleur·euses’ conditionne les achats de moins d’un Belge sur quatre.

    Il semble donc essentiel d’associer le commerce équitable à d’autres critères d’achat, notamment le caractère local ou écologique des produits. La promotion du commerce équitable local peut être une piste intéressante pour le développement du commerce équitable et le textile une porte d'entrée », conclut Jean Van Wetter, directeur général d'Enabel.

    Une législation sur le devoir de vigilance des entreprises ?

    83% des citoyens belges sont en faveur d’une législation sur le devoir de vigilance des entreprises, qu’elle concerne la prévention des violations des droits humains dans le monde (travail forcé, travail illégal d’enfants…) ou celle des dommages environnementaux. Cette législation doit être adoptée directement au niveau européen pour plus de la moitié des Belges (59%). Les plus jeunes et les Bruxellois sont significativement plus nombreux à considérer que la législation doit se faire au niveau national.

    (Communiqué Enabel)

  • Saule à la salle des Tréteaux le 20 octobre

    FF73479D-200B-4FB1-B418-26035192643A.jpeg

    Saule : Dare Dare Tour et en première partie : JUG – Julien Gugel

     

    Salle des Tréteaux - Mercredi 20 octobre 2021 à 20h30

     

    Saule, c'est une histoire. Une histoire qui prend de la hauteur. Comme cet arbre séculaire qui pousse dans un jardin extraordinaire où on aime traîner. Ça commence il y a 10 ans avec des petits portraits taillés de ça de là ; aujourd'hui c'est un vrai retour aux sources. Saule taille la vie. La sienne et celle des autres. Toujours avec son allure de grand rêveur mais l'œil de plus en plus aiguisé. Du pur sur-mesure !

     

    Une organisation des Centres Culturels visétois

    Billetterie : Échevinat de la Culture

    Rue du Collège, 31 à 4600 Visé – 04/374 85 50

    culture@vise.be Billetterie en ligne : www.les-treteaux.be