Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Visé-infos - Page 2

  • Gil Simon entendu comme suspect dans le dossier "Nethys"

    Rappelons tout de même que Gil Simon est conseiller communal (P.S.) à Visé et à ce titre Président du conseil d'administration de la Régionale Visétoise d'habitations.

    Gil Simon, ancien membre du management de Nethys était un proche de Stéphane Moreau et faisait partie de son cercle restreint. Il a pris ses distances suite à la découverte d'un gonflement de son assurance-pension, qu'il a d'ailleurs  remboursé avant même que l'affaire n'éclate.

    Mais le plus interpellant c'est la qualification des neuf infractions retenues : Détournement et/ou destruction volontaire d'argent, abus de biens sociaux, escroquerie, association de malfaiteurs, concussion sans violence ni menaces, blanchiment d'argent, faux en écritures, usage de faux et corruption privée.

    Précisons quand même qu'au stade actuel de l'enquête, aucun des deux n'a été inculpé.

    Gil Simon estime "avoir apporté tous les éclaircissements demandés et répondu à toutes les questions pour aider au mieux la Justice à faire son travail.

    P. Neufcour - Source La Meuse

     

  • VISÉ : Collecte des déchets ménagers

    55338180-7652-4E9D-B773-7D5E0C5B6A12.jpeg

    Report de la collecte de Visé nord du mardi 30 mars : collecte prévue ce samedi 3 avril.

    Suite à un problème technique, la collecte des déchets ménagers du mardi 30 mars n'a pu se dérouler dans le quartier de Visé nord. Le report initialement prévu pour ce jeudi 1er avril n'a pu être réalisé . Le collecteur met tout en oeuvre pour effectuer la collecte ce samedi 3 avril.

    Merci pour votre compréhension

     

    Le Service Environnement

    NDLR : Gardons le sourire : la collecte de déchet prévue le 30 n'a pas eu lieu, naïvement, nous nous sommes imaginés qu'elle aurait lieu le 31. Nada, rien le 31 nous plus, mais un communiqué qui nous l'annonce pour le lendemain. Ne voyant toujours pas le camion, comme certains autres lecteurs je me suis dit "Si c'est la blague du 1er avril je n'apprécie pas, les déchets organiques commencent à répandre un "fumet" de poisson avarié".

    Nous venons d'apprendre que la société Suez, chargée des collectes a assuré à la Ville que le problème technique était maintenant résolu (cf : ci-dessus). Je crois avoir compris : Suez aurait-elle pris du retard du fait que leur canal est resté bloqué plusieurs jours par un port-conteneur de 400 mètres ? A chacun de se faire son avis...

    (P. Neufcour)

     

  • L’AFSCA rappelle une infusion Lipton à cause d’une teneur élevée en oxyde d’éthylène

    2FD80A66-B59F-4782-8CA8-5EA1237F5B85.jpeg

     

    Le produit ainsi rappelé porte le code EAN 8711200373505 et les dates de durabilité minimale allant du 31 octobre 2022 au 28 février 2023.

    Il n’y a pas de risque aigu pour la santé des consommateurs, mais un risque accru à plus long terme ne peut être exclu, selon l’entreprise.

    Le produit a été vendu via différents supermarchés en Belgique. Les consommateurs peuvent le retourner au magasin où il a été acheté et sont également invités à contacter Lipton au 078/15.22.13 ou via lipton.com/be/fr/contactez-nous.html.

  • Gravure : JEAN DONNAY, LE MAITRE DE LA BASSE-MEUSE

    319302BB-9377-43FF-AF39-493E7AA8C11B.jpeg

    Le 31 mars 1992 décédait l’artiste et graveur cherattois, Jean Donnay. Cet homme modeste formé par le houssois François Maréchal tint pendant de nombreuses années la classe de gravure de l’académie royale des Beaux-Arts et termina même sa carrière professorale comme directeur de cette prestigieuse académie ; Il nous a quitté à l’âge de 95 ans.

    Nos relations avec cet artiste.

    Avant sa réouverture, le musée régional ne comprenait qu’une trentaine d’œuvres d’art et maintenant, 30 ans après son ouverture en septembre 1990, le nombre de peintures, gravures et sculptures dépasse les 1.000. Et parmi ceux-ci, plusieurs centaines d’œuvres du graveur cherattois. L’émouvant est qu’au départ, il fut fait appel aux artistes locaux pour enrichir notre fonds. Et Jean Donnay nous fit parvenir une œuvre encadrée représentant deux fermiers. Depuis nous avons pu acquérir via des ventes publiques, des achats à des privés comme Abel Braham qui l’avait bien connu et à des dons ces œuvres relatant une longue carrière de plus de 70 ans. De plus, nous avons fait connaître en plusieurs expositions (8) les différentes thématiques de son œuvre spécialement dans le cadre de la biennale de la gravure de Liège : en 2003 ses paysages, en 2005 dans l’église de Cheratte-Bas ses évocations religieuses dont ses célèbres chemin de croix que l’on peut retrouver dans les églises de Sarolay, Cheratte-bas et Wandre, en 2007 sa thématique industrielle, en 2009 ses portraits et en 2011 ses vues de l’étranger, spécialement de France et des Pays-Bas.

    Plusieurs publications ont été éditées dont ses paysages, sa vie et les œuvres conservées au musée dans deux rendez-vous de l’histoire .

    Pour bientôt, en juin, une exposition à la chapelle des Sépulcrines « La nature en gravures » présentera différentes œuvres dont des gravures de Jean Donnay. Cette exposition sous forme de balade dans la région permettra par la suite au promeneur de redécouvrir des coins natures. Au départ, cette exposition fut reportée de juin 2020 et s’inscrivait dans le cadre de la triennale de la gravure mais aussi de l’année touristique sur la nature (prolongée en 2021). Cette exposition artistique mais aussi touristique donnera l’occasion de redécouvrir les coins nature de la Basse-Meuse et du pays de Herve……un bol d’air dont nous avons bien besoin en cette année quelque peu particulière.

    JPRGM

  • Pas loin de 10 millions d'euros pour la Régionale Visétoise

    DSC_7400.JPG

    Maisons déjà rénovées dans le quartier de La Wade à Visé - (P. Neufcour)
     

    Propriétaire de 1310 logements implantés à Visé, Dalhem et Bassenge, elle fait partie des sociétés qui se sont vues attribuer des subsides par le gouvernement wallon afin de rénover une partie de ceux-ci.

    Un montant de 9.701.925 € lui a été attribué pour financer partiellement ces travaux de rénovation, soit 75%  du coût total.

    Les 25% restant, soit 12.936.00€ seront payés sur fonds propres. La "Régionale" a également reçu un subside de 83.100€ pour l'accompagnement des locataires durant la durée des travaux.

    "Notre programme est très ambitieux, nous sommes très heureux de faire partie des projets sélectionnés lors dd l'appel lancé. C'est la preuve que nos projets étaient bons et que nous avons une bonne vision à long terme" précise Gil Simon, le président de la R.V.H.

    284 logements, soit 22% du patrimoine ont été retenus dans le programme de rénovation : 129 logements dans le quartier de la Wade, 26 dans le quartier de Ma Campagne, 22 à Loën, 12 à Cheratte-Haut, 36 à Dalhem et 59  à Glons. Ces travaux doivent amener au moins 65% des logements les plus énergivores au label énergétique B.    

    Quartier de la Wade

    DSC_7401.JPG

    La Wade : deux maisons rénovées allée des Sansonnets ( P. Neufcour)

    Pour Visé, 129 logements seront rénovés dans le quartier de la Wade : allées d’Italie, de France, du Luxembourg, desPays-Bas et d'Allemagne (93 logements) où les toitures seront démontées pour la pose d’une isolation thermique et d’une nouvelle membrane d’étanchéité avec remplacement des gouttières et descentes d’eau. Des doubles vitrages seront installés et les parements des murs extérieurs seront démontés et remplacés. Les mêmes travaux seront exécutés dans les 36 logements implantés allées de l’Europe, des Chardonnerets et rue de la Wade. Les anciennes chaudières seront remplacées par des chaudières murales gaz à condensation performante.

    A Loën

    A Loën, 22 maisons seront rénovées. Les toitures seront démontées avec pose d’une isolation thermique et d’une nouvelle couverture de toiture plate. Les gouttières et descentes d’eau seront remplacées . Les châssis extérieurs en bois seront changés pour des châssis performants en PVC avec triple vitrage. Les plafonds des caves et des cages d’escaliers seront isolés.

    A Cheratte-Haut

    A Cheratte-Hauteur, 12 appartements de la Résidence Plein Air seront rénovés. Un complément d’isolation sera insufflé aux toitures. Des châssis en PVC avec triple vitrage seront installés ainsi qu'un système de ventilation centralisée.

    Quartier de Ma Campagne

    A Visé, à l’angle des rues de Mons et Derrière Le Temple, 4 logements seront rénovés et 22 rue Derrière Le Temple,  allées des Bruyères, des Pervenches et des Marguerites

    La couverture de toiture sera remplacée avec isolation thermique. Des châssis plus performants en PVC avec double vitrage seront posés. Les plafonds des caves et des cages d’escaliers seront isolés. Pour les murs extérieurs, une isolation en laine minérale sera insufflée dans la coulisse. Une ventilation centralisée sera installée tout comme un chauffage central au gaz dans deux logements et la vérification et mise à jour des installations des autres logements..

    Sans oublier les quatre logements dans des conteneurs avec un subside de 240.000 € apportés par le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon.

    P. Neufcour - Source La Meuse