Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Communiqué

  • Avis de recherche : Frelon asiatique

    22E68D5B-26B8-4E1A-B3BB-70AC0958BFD1.jpeg

     

    Le frelon asiatique est un insecte invasif de la famille des guêpes et originaire d’Extrême-Orient. Introduit accidentellement en France en 2004, il progresse vers le nord et les premiers nids ont été détectés en Wallonie en 2016. Depuis sa progression se poursuit sur tout le territoire. 

    Le frelon asiatique nourrit son couvain (= ses larves) à l’aide d’insectes qu’il capture au vol comme les guêpes, bourdons, mouches, papillons… et surtout : les abeilles. 

    Ce frelon serait responsable de l’affaiblissement d’une forte proportion de ruches, c’est pourquoi il est important de limiter son expansion. Aussi nous comptons sur votre aide pour nous signaler toute présence de l’insecte nuisible et détruire son nid. Ce dernier est de Forme sphérique, de grande taille avec une petite ouverture latérale située à mi-hauteur et est souvent construit dans un arbre à plus de 10 mètres de haut. 

    Toute observation doit être signalée à la Cellule interdépartementale des espèces invasives du SPW qui prodigue également des informations relatives à la destruction des nids.
    Email : invasives@spw.wallonie.be

    Comment le reconnaitre ? 
  • L’avertissement de Colruyt, obligé de retirer les produits de ses rayons: «Ils sont dangereux pour les clients»

  • Cocorico ! La brasserie SPONK de Sarolay remporte le premier prix dans sa catégorie au concours des meilleures bières de la Province

     

    F122EAF0-E9CB-4F25-AE25-697CBF59DCE6.jpeg

    Ce mercredi 6 juillet, la Province de Liège a mis les petits plats dans les grands pour accueillir les 20 brasseries qui ont participé à la 4e édition du Concours des bières de la Province de Liège.

    Moins d’une semaine auparavant, le jury, composé de professionnels du secteur, s’était rassemblé dans les bureaux des Services agricoles de la Province de Liège pour sélectionner les meilleurs bières Pale Ale, Double et Stout de notre territoire; 49 échantillons ont été dégustés et évalués sur base des critères suivants :

     l’apparence : couleur de la mousse, couleur de la robe, pétillance ;

     les arômes du nez : fleurs, fruits, épices, lactique, levures ;

     la bouche et le corps : arrière bouche, arrière-goût, erreurs ;

     les qualités techniques : absence de défauts, équilibre, plaisir.

     

    Les brasseurs ont dû patienter jusqu’aujourd’hui de connaître les résultats de cette dégustation. En effet, la Province de Liège souhaitait mettre en lumière leur savoir-faire dans un lieu symbolique. La proclamation du nom des lauréats et la remise des prix se sont par conséquent déroulées au Palais provincial, symbole emblématique de notre province.

    A 11h00, les brasseurs, entourés de leur famille, des organisateurs du concours, de quelques journalistes et d’André DENIS, Député provincial en charge notamment de l’Agriculture et de la Ruralité, ont ainsi découvert les 6 bières sélectionnées dans chaque catégorie !

    - CATÉGORIE PALE ALE (fermentation haute, bière refermentée en bouteille, coloration 6-30 EBC, teneur en alcool < 7 % vol.)

    1. Brasserie Coopérative Liégeoise (Alleur) – « Badjawe Festive Bio »

    2. Microbrasserie Flosch (Sprimont) – « Flosch semper »

    3. Brasserie de la Lienne (Lierneux) – « Grandgousier »

    4. Brasserie Coopérative Liégeoise (Alleur) – « Badjawe Ambrée »

    5. Les Brasseries de Liège (Liège) – « Légia IPA Classics »

    6. La Cahute Microbrasserie (Dolhain) – « Vulpus »

     

    - CATÉGORIE DOUBLE (fermentation haute, bière refermentée en bouteille, coloration < 15-50 EBC, teneur en alcool 6,5-9 % vol.)

    1. Brasserie Coopérative Liégeoise (Alleur) – « Badjawe brune Bio »

    2. Belgium Peak Beer (Sourbrodt) – « Peak IPA »

    3. Brasserie Artisa’Malt (Waremme) – « Artisa’Malt Ambrée »

    4. Brasserie Grain d’Orge (Hombourg) – « Joup »

    5. Brasserie Loustic (Pousset) – « Loustic Ambrée »

    6. Microbrasserie Flosch (Sprimont) – « Flosch »

     

    - CATÉGORIE STOUT (fermentation haute, bière refermentée en bouteille, coloration 35-100 EBC, teneur en alcool 4-7 % vol.)

    1. Brasserie Sponk (Sarolay) – « Black Sponk »

    2. Microbrasserie Flosch (Sprimont) – « Black Bis’cuit »

    3. Les Brasseries de Liège (Liège) – « Me gustas stout »

    4. La Cahute Microbrasserie (Dolhain) – « La Frileuse »

    5. BrewLab (Verviers) – « Nitro Mech »

    6. Brasserie Artisanale La Fabrique (Cerexhe-Heuseux) – « Boca Brune »

    Les 12 brasseries liégeoises sélectionnées concourront face au 12 brasseries hennuyères – présélectionnées, elles, le 17 juin – lors de la finale inter-provinciale qui se déroulera début septembre dans le cadre de la Foire agricole de Battice !

    Bravo pour cet excellent résultat !

     

  • La honte ! Vol de fleurs dans les jardinières décoratives de notre ville !

    3FC2D9D4-ABCC-4196-A16C-360FC58EA7C9.jpeg

    Ville de Visé – Dégâts aux plantations – Vol de fleurs

    Ces derniers jours, le Service des plantations de la Ville de Visé a malheureusement constaté que bon nombre de fleurs annuelles à peine plantées disparaissaient des bacs et des jardinières de la commune. Ces actes de vandalisme consternants témoignent d’un manque total de respect pour le travail des ouvriers du service des plantations et pour toute la population visétoise à qui ces montages colorés sont proposés. Nous rappelons au passage que de tels vols sont passible d’amende. Cette année est importante pour la Ville de Visé car nous participons au concours Wallonie en fleurs afin de renouveler notre label « deux fleurs ». Ce prix récompense le travail de nos jardiniers et nos actions en faveur de la biodiversité. Merci dès lors de nous aider dans cette tâche et de respecter la qualité et le travail de nos jardiniers et de nos ouvriers communaux qui œuvrent chaque jour à la propreté et à l’embellissement de votre cadre de vie.

    Le Service Environnement

  • Propreté sur nos grands axes : Chaque année, 1.000 tonnes dans la nature et 4 millions à économiser !

    AFC8FC59-FAF6-4D69-9786-91299ECA26A7_4_5005_c.jpeg

    En moyenne, sur les 5 dernières années[2], ce sont un peu plus de 1.000 tonnes de déchets par an qui ont été ramassées sur les autoroutes de Wallonie. Si personne n’ignore que ces détritus impactent négativement l’environnement, on sait peut-être moins que leur ramassage représente un coût annuel moyen de €4 millions.

     

    Un budget qui pourrait donc être économisé

     

    Auquel s’ajoute celui des immondices collectés dans et autour des poubelles des aires non concédées : près de 3.000 tonnes pour plus de €2 millions.

     

    B63DA1EC-4842-4F98-8365-0065DB5A2350.jpeg

     

    La campagne de la SOFICO sera affichée du 1er juin à la mi-juillet sur les 300 panneaux qui bordent les autoroutes et principales nationales de Wallonie.

     

    Deux visuels ont été réalisés, le premier mettant le focus sur la quantité de déchets collectée et l’autre sur le montant dépensé pour assurer la propreté sur le réseau autoroutier. Avec des mots, des chiffres et des visuels interpellants, la SOFICO souhaite que chacun prenne conscience de l’impact d’un jet de déchets.

     

    La campagne se déclinera également dans une vidéo mettant en scène de véritables images. Elle sera à découvrir dans les prochains jours sur les réseaux sociaux de la SOFICO.

     

    ***

     

    Le Ministre wallon en charge de la Mobilité et des Infrastructures, Philippe HENRY, souligne l’importance de cette campagne de sensibilisation menée par la SOFICO : « Il est essentiel de rappeler non seulement les bons gestes à adopter en matière de propreté, mais aussi les coûts générés pour le ramassage de tous ces déchets jetés par la fenêtre d’une voiture ! C’est aussi une question de sécurité puisque ces détritus peuvent également boucher les avaloirs et augmenter le risque d’aquaplanage.  Evitons de jeter de l’argent par la fenêtre ! Nous préfèrerions consacrer l’entièreté des budgets à la rénovation et à l’entretien de nos routes et nous espérons que ces messages vont permettre de conscientiser davantage certains automobilistes, qui ne constituent, heureusement, qu’une minorité ».

    1La SOFICO assure en Wallonie la gestion du réseau (auto)routier structurant, composé d’environ 2.700 kilomètres (près de 900 kilomètres d’autoroutes, plus de 1.400 kilomètres de routes nationales et 400 km d’échangeurs). Elle bénéficie pour cette tâche de l’assistance technique du SPW Mobilité et Infrastructures. La SOFICO gère également la centaine d’aires autoroutières qui borde ce réseau, dont près de 40 sont concédées à des énergéticiens ou à des PME qui y assurent une offre de services.

     

    2 Moyenne réalisée de 2017 à 2021

     

     

    Héloïse WinandyPorte-parole – Responsable de la CommunicationRue Canal de l’Ourthe 9/3 • 4031 AngleurMob. : +32 (0)495 28 43 46

    Tél. : +32 (0)4 231 67 39