Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société

  • Richelle : Jogging au profit de "l'Espace +" du service d'oncologie du CHC

    EBD22E41-98FC-49AA-8E34-31603B907281.jpeg

    Jogging aux profit de "l'espace + du C.H.C."  : deux parcours de 5 et 10 km .

    - Inscriptions de 9 A 10 H

    - Départ a 10H30

    - En association avec la salle Notre Club rue cour de justice 11a 4600 RICHELLE .

    - Voici le liens du tracé : https://strava.app.link/zqPoDekfsib et pour les personnes qui préfèrent marcher vous êtes les bienvenus, aussi soyez nombreux a nous soutenir pour la bonne cause

  • Correction du titre tendancieux paru dans certaines éditions de "La Meuse"

    Voici l'intégralité d'un texte paru dans les éditions de Verviers  nous désirons apporter quelques corrections à ce "papier" tendancieux. 

    Un chauffeur solidaire aide les sinistrés des inondations: 2.400 euros d’amende!

    Un camion de la société Jacobs a été contrôlé avec du tonnage en trop, la police a verbalisé, sans exception.
    Un camion de la société Jacobs a été contrôlé avec du tonnage en trop, la police a verbalisé, sans exception. - G.L.

    Depuis le début des inondations, la société Jacobs, entreprise basée à Bierset, spécialisée dans l’éclairage et le câblage publics, multiplie les initiatives pour venir en aide aux sinistrés. Mais ce lundi, l’un des chauffeurs de la société a eu une bien mauvaise surprise.

    Le camionneur se rend à Engis, sur l’un des sites d’Intradel, avec des crasses d’inondations ramassées à Pepinster. En passant à hauteur des Hauts-Sarts, la police le contrôle.

    Pas la police locale

    Et c’est la douche froide. Le camion est en surcharge de 20 %, soit 5 tonnes en trop. Et qu’importe la provenance des crasses et la bonne cause, la police applique la loi : 2.400 € d’amende tombent. Du côté de la société Jacobs, on grince des dents. « Légalement, il y a une faute que je reconnais et que j’accepte. Le camion était en surcharge et j’en assume la responsabilité. Mais l’amende est énorme. C’est scandaleux un tel montant », estime Gaëtan Lognay, directeur opérationnel de la société. Il payera l’amende mais il estime qu’au vu de la situation, la police aurait pu faire un geste. « Ils n’ont pas voulu faire d’exception », regrette-t-il.

    Du côté de la police des autoroutes, le commandant De Neve insiste d’abord sur le fait que ce n’est ni son équipe, ni une équipe locale qui a verbalisé le camionneur. « De notre côté, on est sensible à la situation car nous avons été touchés matériellement mais aussi humainement par les inondations. La consigne est donc d’être un peu plus indulgent dans certains cas. Mais on ne peut pas non plus tout laisser faire sous prétexte de la catastrophe. Ce n’était pas le cas ici mais on est tombé sur un camionneur en défaut d’assurance, de contrôle technique et de permis de conduire. Ça, on ne peut pas laisser passer », insiste-t-il.

    Société solidaire

    Depuis le début des inondations, la société Jacobs est pour sa part sur tous les fronts pour tenter de venir en aide aux personnes sinistrées ainsi qu’aux collectivités. D’abord, elle a proposé de l’aide logistique et matérielle à ses employés et ses clients. Ensuite elle aide également la société Resa à relancer le courant dans les zones sinistrées, notamment au tunnel de Cointe. Ces derniers jours, elle est également du côté d’Esneux, commune qui a été touchée par les inondations, afin de ramasser de nombreuses caravanes emportées. Et elle amène de temps à autre des gravats donc.

    (Nous souhaitons remettre les pendules à l'heure. Il est exact que le camion roulait en surcharge, mais l'amende de 2.400 € cumule plusieurs infractions, la Esurcharge n'en est qu'une. Scandaleux de la part du patron de la société Jacobs de mettre en circulation un véhicule non assuré ni en ordre de contrôle technique et de ne pas s'assurer que le conducteur est en possession du permis de conduire requis. Le titre est-il objectif ? Nous laissons aux lecteurs la possibilité de se faire leur propre avis. N'essaye-t-on pas de nouveau de "casser du sucre" sur le dos des verbalisants?)

    Pierre Neufcour

  • Sensibilisation au cancer : le CHU de Liège lance un concours d'artistes

    165E6C2D-BE29-49F5-8924-1EDA040E2ADB.png

    Le CHU de Liège lance un concours d’artistes pour animer le couloir d’accès à l’Institut de Cancérologie. Les infrastructures sont en place. Il s’agit de panneaux rétroéclairés pour accueillir des illustrations en 2D. « L’idée est de créer un passage harmonieux entre la grande verrière du CHU, classée au patrimoine, et la passerelle qui mène à l’Institut, explique Louis Maraite, responsable de la communication de l’hôpital universitaire. C’est un concours important, doté de 50.000 €. Les critères sont en lien avec les spécificités particulières du lieu à illustrer et du public qui le traversera ».

    Des visites sur sites sont programmées. « L’endroit est particulier : l’œuvre prendra place dans le couloir (longueur 22 m, largeur 3m30). Elle se trouvera sur le côté droit du couloir. Le couloir sert d’entrée et de sortie.

    Sur le mur droit du couloir, des panneaux ont été installés. Il s’agit de 17 caissons verticaux lumineux  (80cm x 240) rétroéclairés alignés et rythmés par neuf panneaux blancs. Tous les panneaux peuvent être utilisés, les rétroéclairés comme les blancs ».

    Le concours est organisé par le CHU de Liège et l’Institut de Cancérologie, avec avis du Centre d’art contemporain « La Chataigneraie », du « Musée en Plein Air du Sart Tilman » et des Musées de Liège qui, ensemble, composent le jury. Attention : la date limite pour la rentrée des candidatures et des projets est le 30 septembre. « L’idée est de pouvoir procéder à l’installation de l’œuvre avant la fin de l’année » conclut Louis Maraite.

     

    Le cahier des charges, le règlement du concours et l’appel à candidature est téléchargeable via le lien

     

  • La Fondation "Roi Baudouin" soutient des initiatives locales en Basse-Meuse

    LA FONDATION ROI BAUDOUIN SOUTIENT LES INITIATIVES LOCALES EN BASSE-MEUSE

    Dans le rapport de la Fondation Roi Baudouin de 2020, on peut noter plusieurs soutiens à des initiatives locales pour notre région.

    Pour un soutien local face à la pauvreté, Racynes de Haccourt et St Vincent de Paul de Visé (10000 €) ainsi qu’AMO reliance (2500 €) et Autre Terre de Herstal (3000 €) ont reçu une aide financière.

    Un autre soutien pour les jeunes en décrochage scolaire à une association de Saive ainsi que l’AIGS de Vottem qui organisera des ateliers informatiques pour demandeurs d’emploi

    Le fonds BYX soutient les écoles, ici dans l’amélioration des sanitaires des établissements comme à l’école St Joseph d’Emael ou à des écoles herstaliennes, l’Athénée royal, l’école libre des Monts et de Notre-Dame de Bonsecours à Pontisse.

    La résidence Demeuse a reçu une aide pour améliorer le confort du 3e âge.

    Et ce sont des sommes de 10.000 € accordés pour une organisation en premier ligne face au Covid 19 à Compas de Saive et au CPAS de Dalhem (Warsage)

    Question patrimoine culturel mobilier, deux pièces de valeur nationale seront restaurées : la plus vieille statue religieuse en pierre, datant du 14e s., représentant St Eloi (elle fut une pièce majeure de l’exposition de St Hadelin à Visé en 1988) sera restaurée (7500 €) pour la fabrique d’église de Bombaye. Pour la confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin de Visé, ce sera un dais de procession de style rococo qui sera remis en état (6000 €) grâce aussi au fonds David Constant. Un autre fonds Haeven octroya 1000 € à la compagnie des Arbalétriers visétois pour ses publications.

    Un autre fonds important met en valeur les productions anciennes de la Fabrique Nationale de Herstal (Ars Mechanica). Quant au fonds de Coune Päulmier de Lixhe, il permet l’entretien du parc de cette résidence Abbeyfield.

    Un autre fonds liégeois mais destiné à la restauration de patrimoine immobilier, le Fonds Richard Forgeur permettra au local de la Porte Ouverte, place de la Collégiale de restaurer sa façade.(en cours) Pour les œuvres paroissiales de Lanaye, il permettra la transformation du cercle local.

    Il y a aussi des comptes de projet qui permettent des avancées : un espace de détente intergénérationnel pour l’Institution de mère Joséphine à Blegny, l’asbl Compas de Saive pourra adapter ses locaux aux PMR, la Porte ouverte de Visé pour l’aménagement intérieur et la rénovation de ses locaux. L’association Makala sera renforcée pour permettre à 80 femmes maraichères du Congo de développer leur travail. L’école des Devoirs de Visé pourra aussi progresser. Quant a la compagnie des Arbalétriers, elle fait un appel aux dons dans ces circonstances sanitaires.

    La fondation Roi Baudouin avec différents fonds aide tous les domaines ; écoles, culture, santé, environnement, aide au développement, et surtout contre la pauvreté. Pour en savoir plus, consulter et télécharger le rapport d’activités – près de 500 pages- sur www.kbs-frb.be.

    J.P.Lensen

  • Visé : belle reprise de l'horeca, si on en croit le monde aux terrasses

    DSC_7435.JPG

    Cet après midi, vers 16h45, il devenait malaisé pour les consommateurs de trouver des tables libres aux terrasses des cafés du centre ville comme en témoignent les quelques photos reprises ci-dessous. Un air de "liberté" retrouvée, de joie, de bonheur simple et de convivialité planait sur le place Reine Astrid. Tant pour le bien des consommateurs que pour celui des exploitants des divers établissements fermés par obligation.

    fullsizeoutput_16d99.jpeg

    DSC_7424.JPG

    DSC_7426.JPG

    DSC_7427.JPG

    DSC_7428.JPG

    DSC_7429.JPG

    DSC_7430.JPG

    DSC_7433.JPG

    DSC_7434.JPG

    DSC_7437.JPG

    DSC_7438.JPG

    DSC_7436.JPGLe cabinet d'orthodontie du docteur Raskin avait lui aussi décidé d'installer une terrasse devant son établissement!

    © Photos P. Neufcour