Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société

  • Visé : le Relais pour la Vie c'est maintenant !

    DSC_8656.JPGDe g à d : Guy Jolly, Vice-Président, Didier Boclinville, Michel Vincent et le Président Eddy Noben

    Relais pour la vie, c'est une grande manifestation de soutien durant laquelle les membres des équipes se relayent pour marcher durant 24 heures sur ou autour de la piste d'athlétisme de Visé. 

    Les fonds récoltés sont intégralement reversés à la Fondation de lutte contre le Cancer. Cette année, les deux parrains sont Michel Vincent (animateur RTBF, mais pas que ça) et notre humoriste Bien connu (et reconnu) Didier Boclinville.

    Question ambiance, pas de soucis à se faire, présence de plusieurs harmonies, des groupes sur scène, des stands d'animations pour petits et grands, tel cet extrêmement attirant stand où les enfants peuvent apprendre "le geste qui sauve". Deux mannequins sont mis à disposition et du personnel compétent leur apprendront comment pratiquer le massage cardiaque et la respiration artificielle.Au moment de notre passage les compteur indiquaient : 24 équipes inscrites, 596 visiteurs, 99 battants et 59.223€ récoltés ! Pas de doute que 22 heures plus tard, les chiffres ont vu une belle augmentation.! Sur la page FB Visé Info vous découvrirez un pêle-mêle de photos réalisées par Adrien Angé (pas encore 8 ans) et moi même.

    DSC_8675.JPG

    Petite note humoristique, vous découvrirez Michel Vincent pointant l'index vers l'avant. Il est en train de dire au micro "Il y a même Pierre Neufcour, le photographe de La Meuse!".

    Ne trainez pas, vous avez encore le temps d'y faire une petite visite.

    (Pierre Neufcour)

  • Relais pour la vie : note aux riverains de la plaine des sports

    40CDE0F7-9437-4549-A7BC-D085581E4A71.jpeg

    A l’attention des riverains de la Plaine des sports.

    Concerne : Relais pour la Vie - VISE - 11 et 12 juin 2022.

    Madame, Monsieur,

    Les 11 et 12 juin prochains, nous organisons sur la plaine des sports - Piste d’athlétisme - la 8 ème édition du Relais pour la Vie. Comme chaque année, nous souhaitons vous transmettre certaines informations en tant que riverains.

    Le Relais pour la Vie de la Fondation contre le Cancer est un événement unique où les participants fournissent une importante contribution à la lutte contre le cancer. Pendant le Relais pour la Vie, nous récoltons des fonds, nous redonnons du courage à des (ex-)patients atteints du cancer et nous abordons des thèmes variés en rapport avec le cancer Cet événement débute le 11/06 à 15h00 et se termine le 12/06 à 15h00. Il s’agit d’un événement continu où des équipes de participants courent ou marchent pendant 24 heures autour de la piste d’athlétisme.

    Le Relais pour la Vie présente un certain nombre de moments collectifs importants riches en émotion : le Tour d’honneur des Battants le samedi à 15h00, la Cérémonie des Bougies à 22h30, et le Tour de Clôture le dimanche à 14h30. Durant les 24h, les équipes participantes organisent également toutes sortes d’activités sur le site pour jeunes et moins jeunes.

    L’organisation essaie de limiter les embarras à un minimum. Ainsi, des personnes se chargeront du contrôle de la circulation routière afin d’éviter trop d’embarras de circulation et de parking. Nous veillerons à diminuer le volume de la musique durant la nuit.

    Si vous avez des questions ou des remarques à formuler, n’hésitez pas à contacter le service des sports de la Ville de Visé – Pascale OTOUL - 04/3794426 – p.otoul@visesports.be ou info@visesports.be.

    Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants : www.relaispourlavie.be 2022 ou www.facebook.com/RPLV.Vise . Nous serions très heureux de vous rencontrer lors de cet événement, vous êtes les bienvenus

    Meilleures salutations,

    Eddy NOBEN                                                                                             Guy JOLLY

    Président du Comité                                                                                Vice-président

  • Chantier collectif chez "Les pousses poussent"

     
    Durée : 7 h
     
    Public Tout le monde (avec ou sans compte Facebook)
    Viens mettre les mains dans la terre !
    Dans le cadre du festival Nourrir Liège et en lien avec les Brigades d'Action Paysannes, les super maraicher.ère.s des Pousses Poussent, invitent les étudiant.e.s à les aider dans leur champ de légumes, là-haut sur la montagne Sainte Walburge de Liège. Ils entament leur troisième saison de culture ; au programme : plantations, paillage, semis, etc. Venez avec votre pique-nique, qui sera accompagné de la soupe chaude dont David a le secret !
    Accès depuis la gare de Liège en 25 minutes via le bus 71 direction Milmort, ou bien en 40 minutes à pied.
  • Fairebel poursuit sa lancée écologique avec un nouvel emballage

    C44664C3-E1DB-46CF-A050-CF93399BEBD0.jpeg

    Photo : Fairebel

    La coopérative belge, qui se veut équitable, écolo et locale, a décidé, depuis ce 19 octobre, de faire peau neuve avec un nouvel emballage plus respectueux de la planète.En partenariat avec Tetra Pak et LuxLait, Fairebel Le Lait Equitable propose un nouveau packaging composé à 87 % de matières premières végétales, notamment à base de canne à sucre. 100 % recyclable, la brique de lait et le bouchon tout neuf permettent à la coopérative d’économiser plus de 180.000 kg de plastiques fossiles par an. Une diminution de 36 % des émissions de CO2 est également effectuée.

    Un nouveau slogan et une philosophie intacte

    « Embrasser le monde autrement », le nouveau slogan représente bien tout ce qu’Erwin Schöpges, le président et fondateur de la Faircoop, à toujours proné. « Nous connaissons nos responsabilités et nous sommes prêts. Nous sommes une réponse, nous sommes une équipe, une communauté, capable d’y arriver. » Une initiative saluée lors du lancement par Dominique Michel, le président de Comeos, fédération du secteur du commerce et des services, mais aussi par David Clarinval, ministre fédéral de l’agriculture.

    184DE5C4-7EDD-48A4-953A-3B790E68022B.jpeg

    Pour y arriver, la coopérative a également totalement revu le sur-emballage de ses produits. Fini le plastique à usage unique, remplacé par du carton. « Nous voulons vendre une philosophie », poursuit Fairebel. La coopérative se veut une alternative aux grandes chaînes de distribution. Née en 2009, elle répondait aux producteurs belges qui cherchaient une solution à la grave crise du lait qui les avait poussés à déverser un million de litres de lait dans un champ, près de Ciney. « Une bonne rémunération des agriculteurs a un impact sur la qualité du produit, sur la production et, au final, sur le prix que les consommateurs paient au magasin », estime Erwin Schöpges.

    Les Belges prêts à aller plus loin

    Huit Belges sur dix pensent que des emballages éco-responsables vont contribuer à lutter contre le réchauffement climatique. « 86 % pense que ce genre d’emballage deviendra la norme », explique Chakib Kara, directeur de Tetra Pak France et Benelux. « Dans la brique alimentaire, nous sommes déjà à 90 % de carton, avec une très faible dose de plastique et d’aluminium. Dans quelques années, nous voudrions arriver à une brique alimentaire qui soit à 100 % en carton. » L’échéance est placée en 2030, Fairebel et son partenaire Tetra Pak souhaitent alors être neutre en CO2 également.

    Avec plus de 12 millions de litres de lait vendus en Belgique en 2020, l’organisation est un poids lourd de l’industrie agro-alimentaire. Grâce aux avis de quelque 1.500 consommateurs, membres actifs de la coopérative, Fairebel Le Lait Equitable répond aussi bien aux demandes des professionnels que des acheteurs.

    (Communiqué)

  • L’Union professionnelle des chirurgiens belges dénonce le report des interventions

    99811092-5F68-4499-A43C-99DB603EDA49.jpeg

    Isopix

    Ne pas pouvoir opérer un patient au moment idéal de sa pathologie entraîne souvent une majoration du risque pour celui-ci, pointe-t-elle.

    Les reports d’interventions sont justifiés par la saturation des hôpitaux qui tentent de contenir l’afflux des patients Covid. « Cette affirmation n’est que partiellement juste », soutient l’UPCB, pour qui « les soins intensifs ne peuvent plus fonctionner à pleine capacité en raison d’un manque de personnel ». Selon elle, ce manque d’effectifs résulte du nombre de cas de Covid-19 parmi les soignants mais aussi du burn-out auquel certaines et certains sont confrontés. L’union professionnelle évoque aussi un problème de garde d’enfants. Elle dénonce enfin l’occupation précaire du personnel dans les hôpitaux en partie en raison du financement actuel des hôpitaux.

    L’UPCB demande aux instances dirigeantes de prendre en considération le travail de l’ensemble du personnel soignant, avec une revalorisation à la clé, et d’éviter de se focaliser sur le report des soins pour réserver des places hypothétiques aux patients Covid, au détriment de soins programmés. Elle plaide également pour la vaccination obligatoire pour l’ensemble de la population. « Les formes graves de Covid se manifestent majoritairement chez les patients non vaccinés. La vaccination est donc efficace et a ainsi été imposée au personnel soignant », souligne-t-elle. « L’UPCB pense que la vaccination devrait être rendue obligatoire pour tous afin d’enrayer cette pandémie. »

    L’union professionnelle demande par ailleurs des mesures compensatoires pour les disciplines chirurgicales. « En raison des restrictions d’effectifs, des transferts nécessaires du personnel des blocs opératoires et des services de chirurgie vers les unités Covid, et de la réduction de la capacité des soins intensifs », les chirurgiens n’ont pas pu, lors de cette quatrième vague de la pandémie, « valoriser leurs activités professionnelles et leurs efforts chirurgicaux », explique l’UPCB. Or, « les structures de coûts fixes de la profession par rapport aux médecins spécialistes en formation et aux hôpitaux, restent en place », conclut-elle.

    (Source Sudinfo)