Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arts

  • Gravure : JEAN DONNAY, LE MAITRE DE LA BASSE-MEUSE

    319302BB-9377-43FF-AF39-493E7AA8C11B.jpeg

    Le 31 mars 1992 décédait l’artiste et graveur cherattois, Jean Donnay. Cet homme modeste formé par le houssois François Maréchal tint pendant de nombreuses années la classe de gravure de l’académie royale des Beaux-Arts et termina même sa carrière professorale comme directeur de cette prestigieuse académie ; Il nous a quitté à l’âge de 95 ans.

    Nos relations avec cet artiste.

    Avant sa réouverture, le musée régional ne comprenait qu’une trentaine d’œuvres d’art et maintenant, 30 ans après son ouverture en septembre 1990, le nombre de peintures, gravures et sculptures dépasse les 1.000. Et parmi ceux-ci, plusieurs centaines d’œuvres du graveur cherattois. L’émouvant est qu’au départ, il fut fait appel aux artistes locaux pour enrichir notre fonds. Et Jean Donnay nous fit parvenir une œuvre encadrée représentant deux fermiers. Depuis nous avons pu acquérir via des ventes publiques, des achats à des privés comme Abel Braham qui l’avait bien connu et à des dons ces œuvres relatant une longue carrière de plus de 70 ans. De plus, nous avons fait connaître en plusieurs expositions (8) les différentes thématiques de son œuvre spécialement dans le cadre de la biennale de la gravure de Liège : en 2003 ses paysages, en 2005 dans l’église de Cheratte-Bas ses évocations religieuses dont ses célèbres chemin de croix que l’on peut retrouver dans les églises de Sarolay, Cheratte-bas et Wandre, en 2007 sa thématique industrielle, en 2009 ses portraits et en 2011 ses vues de l’étranger, spécialement de France et des Pays-Bas.

    Plusieurs publications ont été éditées dont ses paysages, sa vie et les œuvres conservées au musée dans deux rendez-vous de l’histoire .

    Pour bientôt, en juin, une exposition à la chapelle des Sépulcrines « La nature en gravures » présentera différentes œuvres dont des gravures de Jean Donnay. Cette exposition sous forme de balade dans la région permettra par la suite au promeneur de redécouvrir des coins natures. Au départ, cette exposition fut reportée de juin 2020 et s’inscrivait dans le cadre de la triennale de la gravure mais aussi de l’année touristique sur la nature (prolongée en 2021). Cette exposition artistique mais aussi touristique donnera l’occasion de redécouvrir les coins nature de la Basse-Meuse et du pays de Herve……un bol d’air dont nous avons bien besoin en cette année quelque peu particulière.

    JPRGM

  • Visé : Parcours d'artistes 2020

    FF44899E-D924-412A-8105-BD94DD03A96E.jpeg

    Ca y est, voici la nouvelle édition du parcours d’artistes de Visé qui est une biennale et se déroulera cette année :

                -> le w-e des 17 et 18 octobre 2020 de 13h à 19h

     

    Nous sommes donc à la fois ravis et impatients de vous présenter cette 8ème édition ! Notre équipe travaille ensemble depuis 2016 en collaboration avec la Ville de Visé et l’Echevinat de la Culture et met toute l’énergie disponible afin de faire de cette exposition un w-e enrichissant.

     

    Certains artistes participent depuis la toute première édition en 2016 et exposent de nouvelles œuvres tous les 2 ans. Chaque édition du parcours d’artistes est un défi : découvrir de nouvelles oeuvres, apprendre à connaitre l’ artiste et son art dans son univers. Ce w-e d’expo offre une véritable vitrine à nos lieux culturels, nos espaces créatifs et nos artistes qui le méritent tant…

     

    C’est l’occasion de s’enrichir en allant à la rencontre de l’un et l’autre, de tisser des liens, de découvrir le talent des autres et d’exposer le sien tout en parcourant notre magnifique ville, seul, en famille ou avec des amis. L’inauguration se fait toujours le vendredi soir précédant le w-e, soit le 16 octobre, au centre culturel de Visé.

    61388379-54D8-4CC3-9704-85D328E85C2D.jpeg

     

    (Communiqué)

  • Aux cimaises de la chapelle des Sepulcrines, au Centre culturel

    A1A7A579-9193-4611-9AB9-278139A63A8D_1_201_a.jpeg

    Ce vendredi soir Sabine Van Op Den Bosch procédait au vernissage de l'exposition de ses dernières oeuvres en présence de Viviane Dessart, bourgmestre de Visé, Mathieu Ulrici, échevin de la Culture, Marcel Neven, président du Centre Culturel et Bernard Aussems, conseiller communal ainsi que d'un public nombreux.

    C'est en 1979 que Sabine Van Op Den Bosch présentait ses premières oeuvres à Liège, à la galerie Gustin. Exposer son travail c'est aussi s'exposer soi-même ;  c'est exhiber son savoir faire mais aussi ses faiblesses. Cap difficile à franchir pour une jeune artiste qui plus est lorsqu'on et d'un naturel réservé. Il peut s'avérer plus proche du "supplice" que de la gratification. 

    Peintre, dessinatrice, pastelliste, autodidacte. Sabine dessine depuis 1972.

    fullsizeoutput_16b78.jpeg

    C’est à la peinture acrylique, qu'elle a découverte en 2000, qu'elle doit sa nouvelle liberté dans l'emploi des couleurs et des supports variés. Son inspiration l'a menée à saisir aussi bien les paysages d’un atlas rêvé qu’un bestiaire de créatures chimériques ou un monde végétal surprenant. Elle dresse également  les portraits d’êtres étranges à la physionomie inquiétante.

    fullsizeoutput_16b75.jpeg

    Son dessin, minutieux à la façon de Pierre Joseph Redouté, s’est principalement consacré  depuis  quelques années, sans toutefois délaisser d’autres sujets,  à la création d’une GRANDE FLORE IMAGINAIRE qui doit permettre à cette amoureuse des arts du jardin de  recenser tous ses plus beaux rêves botaniques.

    Son univers, c'est celui qu'elle veut vous faire découvrir aux cimaises de cette exposition.

    Après avoir présenté l'artiste et ses oeuvres à l'assistance, l'échevin Ulrici

    DSC_7208.JPG

    céda la parole à l'artiste qui remercia le public intéressé par son travail.

    DSC_7211.JPG

    A Visé, à la "chapelle" du Centre Culturel rue du Collège 31.

    L'Artiste vous y recevra du 26 septembre au 12 octobre les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 13h à 18h, les mercredi, samedi et dimanche de 10h à 19h. Nocturne les vendredi 2 et 9  octobre jusqu'à 20h30. 

    Site : www.sabinevod-bosch.be

    Courriel : lemairevanopdenbosch@gmail.com

    En marge de droite, un pêle-mêle de quelques photos prises lors du vernissage. N'hésitez pas à entrer à la chapelle, les oeuvres exposées sont "étonnantes".

  • Jacques (Jacky) Donnay : un artiste, un peintre, un gars bien de chez nous

    fullsizeoutput_16a16.jpeg

    Photo : P. Neufcour

    Était-ce facile de porter un nom si connu dans le monde de l’art liégeois ? Plusieurs artistes portent déjà ce nom : Auguste Donnay (1862-1921) le peintre liégeois, Jean Donnay (1897-1992), le graveur de Cheratte mais aussi Adelin Donnay ou encore Séverine Donnay, sans parler de l’écrivain Maurice Donnay (1851-1945).

    Notre Jacques Donnay est natif de Visé (1947) et a son atelier à Dalhem. Le musée régional de Visé a déjà acquis non seulement des calendriers mais aussi des peintures (Don du peintre avec le bois de la Julienne d’Argenteau) et des dessins à la mine de plomb reproduits en 100 exemplaires et datant de 1984.

    Un achat récent en vente publique a permis d’accroitre le fonds de Jacques Donnay et ce qui est étonnant, c’est la succession des paysages qui s’échelonnent le long de la Meuse, d’aval en amont : l’île Robinson (acquis en 2017), puis les vieilles maisons du quai du Halage à Visé, la chapelle des voyageurs à Hermalle et les maisons de Préixhe (toutes les trois en 2018). Ici l’achat de 2020 concerne une vue de l’église Saint-Lambert à Hermalle avec le rivage de Meuse et une autre des maisons le long du Hemlot, qui est un bras de Meuse. La passerelle qui enjambe ce bras de Meuse est assez typique et il n’y a pas si longtemps s’y trouvait une écluse, qui fut détruite après l’inondation de 1996.

    On retrouve ce style si particulier de cet ancien élève de l’institut saint-Luc de Liège, qui fit une partie de sa carrière dans le domaine publicitaire. Il fait déborder son sujet à l’extérieur du cadre souligné par quelques lignes.

    Il a fait le buzz il y a 2 ans en voulant brûler ses œuvres. Habitant de Dalhem, il fait partie de groupes locaux, notamment les Enfants Belges (Les Rouges de Dalhem) qui fêtent cette année leur 150e anniversaire.

    J.P.Lensen

    Lien permanent Catégories : Arts, Portrait
  • Actuellement aux Sépulcrines à Visé : "Quintet des Sépulcrines and Co"

    fullsizeoutput_16943.jpeg

    Quintet and Co, c'est un collectif d'artistes qui expose actuellement au Centre Culturel de Visé. Quintet parce qu'en 2018 lors de leur première exposition, ils étaient cinq. Ils sont maintenant sept. L'envie de partager pus de moment ensemble était forte, le métier d'artiste s'exerce souvent en solitaire. Dans Quintet and Co, tous sont des artistes talentueux, de qualité, qui ont eu le désir d'exposer collectivement leurs oeuvres.

    Christel Andrien (Poppy Flower), crée des fleurs en feutrine. Elle apporte ainsi bonne humeur et couleurs dans la maison.

    Joëlle Dumont fait revivre la magie du cirque au travers de ses personnages typiques en papier mâché

    Romina de Gregorio (Arty Dog) s'est spécialisée dans la reproduction fidèle de nos animaux de compagnie, tout en parvenant à capturer un peu de leur âme

    Gérard Champailler travaille le verre, à la façon "Tiffany", mais aussi à la sienne. Résultats concluants...

    Laurent Doome, le peintre abstrait, transmet ses émotions à travers diverses techniques picturales

    Michel Franck a fait du bois son allié précieux. Ses célèbres "noeuds pap's" et manches de couteaux sculptés avec finesse sont sa marque de fabrique

    Et enfin Célina Pugliese, peintre abstrait, qui nous fait maintenant découvrir son travail sur divers supports circulaires.

    Les exposants tiennent à remercier le nombreux public présent lors du vernissage, car des oeuvres d'Art qui ne seraient ni vues ni admirées... Ce serait bien triste.

    Tous les jours jusqu'au 15 mars de 14h à 18h, les mercredis et week-end de 11h à 18h; nocturne le vendredi 6 jusqu'à 20h, fermé le lundi 

    Un pêle-mêle de photos prises lors du vernissage est disponible en marge droite.

    (P. Neufcour)