Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société - Page 3

  • La Fondation "Roi Baudouin" soutient des initiatives locales en Basse-Meuse

    LA FONDATION ROI BAUDOUIN SOUTIENT LES INITIATIVES LOCALES EN BASSE-MEUSE

    Dans le rapport de la Fondation Roi Baudouin de 2020, on peut noter plusieurs soutiens à des initiatives locales pour notre région.

    Pour un soutien local face à la pauvreté, Racynes de Haccourt et St Vincent de Paul de Visé (10000 €) ainsi qu’AMO reliance (2500 €) et Autre Terre de Herstal (3000 €) ont reçu une aide financière.

    Un autre soutien pour les jeunes en décrochage scolaire à une association de Saive ainsi que l’AIGS de Vottem qui organisera des ateliers informatiques pour demandeurs d’emploi

    Le fonds BYX soutient les écoles, ici dans l’amélioration des sanitaires des établissements comme à l’école St Joseph d’Emael ou à des écoles herstaliennes, l’Athénée royal, l’école libre des Monts et de Notre-Dame de Bonsecours à Pontisse.

    La résidence Demeuse a reçu une aide pour améliorer le confort du 3e âge.

    Et ce sont des sommes de 10.000 € accordés pour une organisation en premier ligne face au Covid 19 à Compas de Saive et au CPAS de Dalhem (Warsage)

    Question patrimoine culturel mobilier, deux pièces de valeur nationale seront restaurées : la plus vieille statue religieuse en pierre, datant du 14e s., représentant St Eloi (elle fut une pièce majeure de l’exposition de St Hadelin à Visé en 1988) sera restaurée (7500 €) pour la fabrique d’église de Bombaye. Pour la confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin de Visé, ce sera un dais de procession de style rococo qui sera remis en état (6000 €) grâce aussi au fonds David Constant. Un autre fonds Haeven octroya 1000 € à la compagnie des Arbalétriers visétois pour ses publications.

    Un autre fonds important met en valeur les productions anciennes de la Fabrique Nationale de Herstal (Ars Mechanica). Quant au fonds de Coune Päulmier de Lixhe, il permet l’entretien du parc de cette résidence Abbeyfield.

    Un autre fonds liégeois mais destiné à la restauration de patrimoine immobilier, le Fonds Richard Forgeur permettra au local de la Porte Ouverte, place de la Collégiale de restaurer sa façade.(en cours) Pour les œuvres paroissiales de Lanaye, il permettra la transformation du cercle local.

    Il y a aussi des comptes de projet qui permettent des avancées : un espace de détente intergénérationnel pour l’Institution de mère Joséphine à Blegny, l’asbl Compas de Saive pourra adapter ses locaux aux PMR, la Porte ouverte de Visé pour l’aménagement intérieur et la rénovation de ses locaux. L’association Makala sera renforcée pour permettre à 80 femmes maraichères du Congo de développer leur travail. L’école des Devoirs de Visé pourra aussi progresser. Quant a la compagnie des Arbalétriers, elle fait un appel aux dons dans ces circonstances sanitaires.

    La fondation Roi Baudouin avec différents fonds aide tous les domaines ; écoles, culture, santé, environnement, aide au développement, et surtout contre la pauvreté. Pour en savoir plus, consulter et télécharger le rapport d’activités – près de 500 pages- sur www.kbs-frb.be.

    J.P.Lensen

  • Visé : belle reprise de l'horeca, si on en croit le monde aux terrasses

    DSC_7435.JPG

    Cet après midi, vers 16h45, il devenait malaisé pour les consommateurs de trouver des tables libres aux terrasses des cafés du centre ville comme en témoignent les quelques photos reprises ci-dessous. Un air de "liberté" retrouvée, de joie, de bonheur simple et de convivialité planait sur le place Reine Astrid. Tant pour le bien des consommateurs que pour celui des exploitants des divers établissements fermés par obligation.

    fullsizeoutput_16d99.jpeg

    DSC_7424.JPG

    DSC_7426.JPG

    DSC_7427.JPG

    DSC_7428.JPG

    DSC_7429.JPG

    DSC_7430.JPG

    DSC_7433.JPG

    DSC_7434.JPG

    DSC_7437.JPG

    DSC_7438.JPG

    DSC_7436.JPGLe cabinet d'orthodontie du docteur Raskin avait lui aussi décidé d'installer une terrasse devant son établissement!

    © Photos P. Neufcour

  • Le bureau d'architecte Luc Spits veut ériger un "totem" à l'entrée de Visé

    Pour rappel, le bureau d'architectes Luc Spits veut ériger une tour "contemporaine"  de 11 étages composée de 13 appartements et 1.400 m² de bureaux à l’entrée de la Ville de Visé, juste à la sortie de l’autoroute E25 sorte de collégiale moderne!  Après avoir emprunté cette sortie d’autoroute et franchi le pont, vous arrivez à un grand rond-point et le site se trouve directement à gauche rues Porte de Souvré et de Jupille.

    Le collège de Visé a tenu à organiser une réunion d’information en présence de l’architecte et des riverains proches Cette réunion s’est tenue ce mercredi soir à l’Hôtel de ville de Visé.

    « J’étais présent en tant qu’échevin de l’Urbanisme avec un représentant du service de l’Urbanisme et l’architecte visétois Luc Spits. Il y avait aussi 18 riverains à raison d’une personne par famille concernée par le projet et domiciliée à moins de 50 mètres du projet », détaille Xavier Malmendier. (ndlr : pourquoi seulement 18 familles impactées par ce projet?)

    « Il y a eu une projection sur grand écran du projet et chacun a pu exprimer son point de vue. Le collège n’était pas obligé de tenir cette réunion mais il nous a semblé qu’elle s’imposait, vu la pétition lancée avant même le début de l’enquête publique », ajoute l’échevin de l’Urbanisme.

    Une réunion constructive

    « Globalement, cette réunion s’est bien déroulée et chacun a pu exprimer son point de vue durant une heure, dans le respect de chaque partie. C’est la luminosité qui pose le plus de problème aux riverains qui peuvent formuler leurs remarques par écrit », précise encore Xavier Malmendier.

    « Certaines personnes ont indiqué qu’elles aimaient bien ce projet mais se demandaient pourquoi le construire à cet endroit. Je leur ai rappelé que l’endroit était symbolique pour marquer l’entrée de Visé, sans vraiment cacher la Collégiale. Tout dans ce projet a vraiment été étudié de manière très approfondie (hauteur, forme…). C’est un peu un totem en entrée de ville. Je sais que c’est un projet audacieux. Certains ne l’aiment pas et je peux le comprendre et l’entendre », indique Luc Spits. (Ndlr : nous, les visétois, avons-nous vraiment besoin d'in totem? Cette tour serait un peu comme un wigwam géant?)

    Plan d’ensoleillement

    « J’ai envoyé ce jeudi au service de l’Urbanisme à Visé un plan d’ensoleillement heure par heure et pour chaque maison située autour de ce projet. les riverains perdront chaque jour un maximum d’une heure à une heure trente d’ensoleillement », avoue l’architecte visétois.

    Nous saurons mardi prochain si Luc Spits a été convaincant au vu du nombre des réclamations.

    À noter que ce mercredi soir, une manifestation d’une quinzaine de personnes opposées au projet s’est tenue devant l’Hôtel de Ville de Visé avec des représentants notamment du PTB,  de Visons Demain mais aussi de simples citoyens.

    (Source : Marc Gérardy/a+euse)

  • Gil Simon entendu comme suspect dans le dossier "Nethys"

    Rappelons tout de même que Gil Simon est conseiller communal (P.S.) à Visé et à ce titre Président du conseil d'administration de la Régionale Visétoise d'habitations.

    Gil Simon, ancien membre du management de Nethys était un proche de Stéphane Moreau et faisait partie de son cercle restreint. Il a pris ses distances suite à la découverte d'un gonflement de son assurance-pension, qu'il a d'ailleurs  remboursé avant même que l'affaire n'éclate.

    Mais le plus interpellant c'est la qualification des neuf infractions retenues : Détournement et/ou destruction volontaire d'argent, abus de biens sociaux, escroquerie, association de malfaiteurs, concussion sans violence ni menaces, blanchiment d'argent, faux en écritures, usage de faux et corruption privée.

    Précisons quand même qu'au stade actuel de l'enquête, aucun des deux n'a été inculpé.

    Gil Simon estime "avoir apporté tous les éclaircissements demandés et répondu à toutes les questions pour aider au mieux la Justice à faire son travail.

    P. Neufcour - Source La Meuse

     

  • Passage à l'heure d'été cette nuit

    CE431D17-6772-4F8A-9B61-CA7ADDF3ED98_1_201_a.jpeg

    On n'en entend pas beaucoup parler, on ne retrouve guère d'articles dans la presse. Pourtant c'est cette nuit nuit qu'aura lieu le passage à l'heure d'été. Ce 28 mars à 02.00 H il sera en réalité 03.00 H. Nous dormirons donc une heure de moins.

    Ce changement d'heure a été décidé en 1997 soi-disant dans un but d'économie d'énergie, prétexte largement contesté depuis. Des sondages ont été réalisés dans divers pays dEurope, afin de tenter d'uniformiser l'heure conservée toute l'année en cas d'abandon de cette pratique désuète. Hélas, certains Européens veulent conserver l'heure d'été alors que de nombreux autres préfèrent l'heure d'hiver.

    Nous rappelons quand même que l'heure d'hiver c'est déjà GMT+1. Alors, si par malchance l'heure d'été était choisie, nous devrions nous habituer à vivre avec 2 heures d'écart sur " l'heure solaire"... (P. Neufcour)