Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Visé-infos - Page 3

  • Attention si vous avez fait vos courses chez Carrefour, Delhaize et Intermarché

    D3362C09-A18C-48A5-85E8-0CBFC4ED2606.jpeg

    La société Bvba Geal retire de la vente les produits Crêpes de Bruges, Crêpes dessert de Bruges, Cora Crêpes Dessert, Carrefour Original Mini Crêpes, en raison de la présence possible de Listéria monocytogenes

    Ces produits ont été distribués via différents magasins, dont les supermarchés Delhaize, Carrefour et Intermarché.

    Les Crêpes de Bruges et Crêpes dessert de Bruges portent les numéros de lots suivants: B13/10/2021 ; E13/10/2021 ; A15/10/2021 ; C15/10/2021 ; 18/10/2021 ;B20/10/2021 ; 22/10/2021 ; 25/10/2021 ; C20/10/2021 ; E22/10/2021 ; G22/10/2021 ; C25/10/2021 ;C27/10/2021 ; E27/10/2021 ; C29/10/2021 ; A01/11/2021 ; D29/10/2021 ; F29/10/2021 ; B01/11/2021.

    Les Cora Crêpes dessert affichent les références A15/10/2021 et G22/10/2021 et F29/10/2021, tandis que les Carrefour Original Mini Crêpes font partie des lots A13/10/2021 ; C22/10/2021 ; 25/10/2021 ; A03/11/2021

    Bvba Geal demande à ses clients de ne pas consommer ces produits et de les ramener au point de vente dans lequel ils ont été achetés, où ils leur seront remboursés. (Communiqué)

  • Souper "Aux saveurs d'Afrique" pour les femmes de MAKALA

    C6A9421F-4860-4F42-92AF-08F400FD3CAF.jpeg

     

    L’ASBL MAKALA a le plaisir de vous inviter à son souper annuel

    au bénéfice de la population de Makala, Bumbu et Selembao (Kinshasa, RDC)

     

    le samedi 30 octobre 2021, dès 18h30 au CERCLE PAROISSIAL de DEVANT-LE-PONT avenue Franklin Roosevelt 39

     

    au buffet: apéritif et samoussa, poulet moambe, sakasaka et couscous

    PAF: 20 € ou 18 € en prévente avant le 25/10 au BE18 1030 2930 3465 (nom + nombre de personne), gratuit pour les moins de 10 ans

    Réservation: Bernadette Clesse 0473.562.083, berna_clesse@hotmail.com

    Anne Marie Mattka 0475.923.612 - La Porte Ouverte Visétoise 04.379.14.32

     

    Notre partenaire à Kinshasa poursuit le développement des centres de formation coupe-couture à Makala et Bumbu. Les jeunes filles, souvent mamans très jeunes, sont alphabétisées et formées à la coupe-couture, un métier leur permettant d’assumer leur famille si elles disposent d’une machine à coudre. Des sections de coiffure ainsi que section de maroquinerie sont en plein développement.

    Avec les bénéfices du souper nous envisageons la possibilité de financer une machine pour trois ou quatre jeunes couturières toujours dans le but de les amener à une autonomie financière et bien sûr, continuer les microcrédits encadrés.

    Grâce à nos activités, nous avons financé en 2021 des microcrédits avec formation et suivi pour 100 mamans vendeuses de pains, fufu, arachides, huile, boissons, etc.

    Nous avons aussi financé en 2020-2021, l’achat de matériel aratoire (pelles, houes, arrosoirs, machettes, brouettes, etc.) pour 100 mamans maraichères afin de leur permettre d’accroître les cultures vivrières et d’arriver à une autonomie alimentaire.

    Notre projet actuel est l’achat de trois moulins diesel de transformation du manioc pour Makala, Bumbu et Selembao. 3.800 femmes sont concernées dans les trois communes et encadrées par notre partenaire sur place. Ce projet a reçu la collaboration de la Fondation Roi Baudouin par un compte de projet dédié à cette action – les dons à partir de 40 €/an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant versé (art. 145/33 CI). Si vous souhaitez nous aider à réaliser ce projet très concret d’amélioration du revenu des familles et de la condition difficile des femmes, vous pouvez verser sur le compte de projet géré par la Fondation Roi Baudouin BE10 0000 0000 0404, avec la mention structurée 623/3628/20024.

    Nous sommes une ASBL constituée de personnes de bonne volonté désirant apporter une aide réelle et concrète - sans intermédiaire - à des familles, des femmes et des enfants afin qu’ils puissent vivre dans la dignité et être autonomes.

    C’est grâce aux bénéfices de notre souper, à votre générosité en diverses occasions, au soutien de la ville de Visé que nous pouvons apporter une aide à ces familles.

    Encore un tout grand merci à toutes et tous et au plaisir de vous rencontrer autour de nos tables conviviales le 30 octobre, dès 18h30, au Cercle de Devant-le-Pont.

    Possibilité d’être véhiculé (entité de Visé)

     

    Bernadette Clesse, Anne Marie Mattka, Francis Huynen,

    Marie-Hélène et Michel Brüll, Tandu Garcia, Ivan José Candido

    makalafemmesdumonde.e-monsite.com

  • Ateliers "zero déchets" à Visé

    5B84BCCD-19E3-4384-AA6F-0F20F6E29F2E.jpeg

    Ateliers zero déchet

    23 octobre et 28 novembre : ateliers zéro déchet à Visé

    Ville de Visé vous propose deux ateliers « Zéro déchets gratuits » :

    Le samedi 23 octobre 9h à 12h

    Kit pratique du débutant Zéro Déchet

    Ça y est, vous vous lancez dans le zéro déchet ! Il ne vous manque plus que les accessoires ? Lingettes lavables, bee wraps, tawashis…
    Fabriquons quelques indispensables utiles à nos nouvelles habitudes de vie et partageons des trucs et astuces pour faciliter notre quotidien

    Le dimanche 28 novembre de 9 à 12h

    Plaisir d’offrir : Cadeaux et emballages zéro déchet

    Accessoires zéro déchet, récup’, petits plaisirs gustatifs, produits naturels...
    Réalisons des cadeaux qui prennent soin de nous et de la planète pour faire découvrir à nos proches notre démarche de transition.

    => Réservation obligatoire par téléphone auprès du Service Environnement 04 374 84 93, places limitées !

    Covidsafeticket obligatoire ou masque obligatoire.

  • LA 2E GUERRE MONDIALE, INTÉRÊT ÉVIDENT POUR LA SOCIÉTÉ D’HISTOIRE DE VISÉ

    500F56F7-5A06-4C92-8F75-14A3E80D6FA6_4_5005_c.jpeg

    A l’occasion du centenaire de la société royale archéo-historique de Visé, on peut se rappeler que de nombreuses publications et activités évoquent la tragédie de l’incendie de Visé, l’assassinat de civils, le mort de soldats puis la première déportation massive de civils innocents en Allemagne. Tous ces aspects ont fait même l’objet de trois colloques : sur les combats de 1914, sur l’occupation allemande et enfin sur la reconstruction morale et architecturale de notre région.

    Les deux autres expositions qui auront cours jusqu’au dimanche 31 octobre à la chapelle des Sépulcrines évoquent le 2e conflit mondial du 20e s. (La libération et Triangle rouge). Est-ce une première pour nous de s’étendre sur ce 2e conflit qui heureusement pour les habitants de Visé de l’époque ne fut pas aussi tragique en bilan humain et patrimonial que l’année 1914 ?. Le CEGES (centre d’études e.a. de la 2e guerre) vanta notre initiative locale en 1990 de réaliser une exposition très interactive et très collaborative (avec de nombreuses associations) sur la 2e guerre. Car ce fut véritablement l’année 1994 qui boosta le devoir de mémoire dans toutes les communes. Nous avions été en avance avec aussi la sortie du livre « La Basse-Meuse dans la Guerre » édité à 1200 exemplaires, tous épuisés. C’est pour cela qu’il fut réédité il y a 2 ans avec de nouveaux articles et de nombreuses nouvelles photos (cette somme ne coûte que 30 €). Mais après 1990, ce conflit un peu ignoré au niveau local fut évoqué maintes fois par le musée régional de Visé dans plusieurs numéros de la collection d’ouvrages de vulgarisation « Les Rendez-Vous de l’Histoire » .Le premier numéro reprit des témoignages de membres de l’ASBL avec la double photo (portrait en 1940 et actuel). Tout fut abordé ; la début de guerre, les déportations, les camps de la mort, la résistance, la collaboration, la libération, l’armée américaine…..Il y eut aussi un numéro intitulé La Mémoire de la 2e guerre qui reprit pour les 8 communes de la Basse-Meuse (Bassenge, Blegny, Dalhem, Fouron, Herstal, Oupeye, Visé) tous les monuments, noms de rue et cimetières en rapport avec la 2e guerre. Et dernièrement un RV (n°36) fut consacré au cimetière de Lorette et aux plaques significatives en rapport avec 40-45, ainsi que les tombes de la pelouse d’honneur. Dans la revue offerte aux membres (Les Nouvelles notices visétoises), il y eut ainsi des témoignages interviewés e.a. à Lanaye et de Lixhe. On qualifié tous ces témoignages d’Apocalypse de la 2e guerre en Basse-Meuse !. De plus, un n° de 2017 donna une liste des Résistants de la Basse-Meuse tirée de publications régionales. Elle est relayée depuis par le site internet « Résistance en Basse-Meuse »

    Enfin deux numéros de la collection des Repros de l’Histoire, un avec différents articles sur l’administration de Visé, sur les chutes d’avions, sur la résistance e.a. Et vient de sortir le repro n°12 consacré à la saga d’un visétois, Joseph Rion qui après la chute du fort d’Aubin-Neufchâteau se retrouva au stalag 1 dans l’est de l’Allemagne et après sa libération par les Russes fut un des premiers prisonniers d’ Allemagne à revenir auprès de ses proches (en vente au musée et dans les librairies au prix de 15 €).

    Pour les personnes intéressées par ce dernier conflit et il y en a beaucoup, cette dizaine d’ouvrages est toujours disponible actuellement à l’exposition. Nous sommes aussi toujours preneurs de témoignages de personnes qui ont vécu cette période et en ont gardé un témoignage personnel.

    Jean-Pierre Lensen, secrétaire de la S.R.A.H.V

  • LES INONDATIONS, UNE LONGUE HISTOIRE ENTRE LA MEUSE ET SES RIVERAINS

    5C319F23-C23F-467E-910A-566C59514088_4_5005_c.jpeg

    Photo archives Marc Poelmans (à l'avant plan, la maison du Dr Collette)

    Les revues historiques sont parfois vite sur la balle. Ainsi la revue de la société d’histoire d’Eijsden (Uit Eijsdens Verleden n°160 de septembre 2021) évoque les inondations qui impactèrent ce village des Pays-Bas qui fait face à Lanaye.

    Et de plus, signalons que 2 km après l’embouchure de la Berwinne entre Visé et Mouland, il y a l’embouchure du Fouron alias la Voer, petite rivière qui prend sa source dans le parc de la Commanderie de Fouron-St-Pierre et se jette non loin du château d’Eijsden.

    L’article est signé de M.Michon, qui s’était fort investi dans la relation avec Visé en rapport avec 14-18 a travaillé avec le service de l’administration des eaux hollandaises. Le premier point de contrôle pour nos voisins est à Navagne puis au pied de St-Pierre à Maastricht. Quatre inondations ont marqué notre vallée : en 1926 (au 1er janvier-drôle de réveillon) le débit était de 3000 m3. Des travaux dans notre Basse-Meuse ont permis d’endiguer : aménagement de l’île Monsin rectification du méandre à Cheratte, installation dans cette zone du bassin charbonnier de stations de démergement, rehaussement des rives (comme avec l’autoroute Cheratte-Maestricht en rive droite et les halages en rive gauche) ; cela n’empêcha pas pendant la 2e période de l’année la plus pluvieuse – juillet – de connaître des dépassements de ce record de vitesse du courant en 1993 (3120 M3/ seconde) puis sans coup férir en 1995 (2860 m3).

    On se souviendra à Visé que le vieux barrage de Visé rendit son dernier « soupir » en juillet 1980, avec une autre sortie du lit de notre Meuse. Puis durant cet été ( Juin à Août) que nous venons de connaître en 2021 le plus pluvieux depuis que les relevés météo sont notés, il y a près de 200 ans, la vitesse du courant a atteint à le 15 juillet 2021 3260 M3.

    On souligne dans cet article et c’est valable pour nous visétois, que grâce aux travaux effectués, nous avons pu échapper à la catastrophe de 1926. Le lit du fleuve fut élargi et approfondi, permettant à l’eau de s’écouler plus rapidement. La revue rappelle de précédentes dates d’inondations : 1880, 1890, 16 janvier 1938, 1er février 1955.

    Jean-Pierre Lensen, secrétaire de la S.R.A.H.V.