Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie communale - Page 2

  • Inondations : la Ville communique

    5B84BCCD-19E3-4384-AA6F-0F20F6E29F2E.jpeg

    ⚠️Avis à la population ⚠️
    Reconnaissance des inondations comme calamité publique.
    Visé, en ses composantes Lanaye, Lixhe et Devant-le-Pont, a eu très peur des inondations, mais l’eau est finalement passée sans causer trop de dégâts.
    Mais il peut y en avoir, et également en dehors de la zone située entre canal et Meuse.
    Nous nous estimons privilégiés par rapport à diverses communes, notamment celles de la vallée de la Vesdre qui auront bien besoin des aides.
    Si la Ville de Visé introduit une demande de reconnaissance, ce ne peut être qu’en fonction des dommages individuels qui ne sont pas couverts par une assurance.
    Si donc vous avez subi un dommage lié à la calamité publique et non couvert par un contrat d’assurance, vous pouvez vous adresser, dans les meilleurs délais, au secrétariat communal, rue des Récollets, 1, à Visé (tél. 04/3748431). Il vous faudra alors déposer des éléments probatoires de votre dommage et une première estimation de celui-ci.
    Après, nous verrons si le gouvernement wallon reconnaît un périmètre de calamité publique en Basse-Meuse liégeoise.
     
     
    Le DG                                     Le premier échevin                                  La bourgmestre
    Ch. Havard                               F. Theunissen                                               V. Dessart
     
     
     
  • Visé : depuis hier soir le port du masque n'est plus obligatoire en rue, mais...

    5B84BCCD-19E3-4384-AA6F-0F20F6E29F2E.jpeg

    Compte-tenu de l'amélioration de la situation sanitaire, mercredi, le Gouverneur de la Province a pris un arrêté stipulant que l'arrêté de police relatif au port du masque dans certains lieux était abrogé avec effet immédiat.
     
    Viviane Dessart, notre bourgmestre, a donc décidé d'abroger, avec effet immédiat, son ordonnance de police portant sur l'obligation du port de ce masque dans certaines rues de Visé. Pour celles ou ceux qui le souhaitent, le port est évidemment autorisé.
     
    Cependant, le port en reste obligatoire dans certains lieux publics : les administrations, les transports en commun, sur le marché, dans ses commerces, les files d'attente, les prestataires de soins, etc...
     
    Il s'agit donc d'un pas supplémentaires vers le retour à une vie "normale" en attendant que tous ceux qui le souhaitent soient vaccinés. (P. Neufcour)
     
     
  • Visé : risque de démolition de" la maison de l'éclusier"

    8A8321AA-466E-495B-AE9D-218A13DDA183.jpeg

                          

    L'enquête publique concernant la demande de permis pour la construction d'un immeuble à appartements a pris fin ce lundi.

    Située sur la parcelle N° A 125/V dans le quartier Basse-Meuse à Visé, à l'angle du canal de jonction et de la Meuse, la maison porte la mention "VISÉ" en façade. Cette mention indique l'emplacement des anciennes écluses qui permettaient autrefois de rejoindre le canal Liège-Maastricht devenu Canal Albert mais aussi de descendre vers l'aval du temps de l'ancien barrage disparu. Si elle n'a guère d'intérêt architectural, "cette maison fait partie du patrimoine local. Elle est le dernier vestige de la navigation d'autrefois", défend Marc Poelmans, qui lançait en mars 2019 une pétition pour le classement de cette maison au patrimoine wallon. La maison de l’éclusier a également été un haut lieu de la résistance à l’occupation lors de la première guerre mondiale. 

    Aujourd'hui, une enquête publique est en cours concernant la demande de permis d’urbanisme de la société ProConcept, qui souhaite construire un immeuble à appartements à proximité du port de plaisance de Devant-le-Pont. L’endroit est charmant, en bordure de fleuve, mais le projet implique de détruire la maison qui se trouve sur la parcelle.

    Une destruction à laquelle s'opposent des citoyens qui souhaitent demander le classement de cet élément du patrimoine historique visétois. "Dans le cadre des efforts de développement du tourisme en Basse-Meuse en lien avec la voie d'eau, la sauvegarde de ce site historique s'avère logique", justifient les opposants. En outre, le projet d'immeuble de Pro Concept "est totalement excessif eu égard au bâti et à la densité du quartier et serait un coup de poing dans un des plus beaux coins de notre commune".

    L'enquête publique a pris fin ce lundi 24 mai à 15 h. (Source Marc Poelmans/ la DH)

  • Visé obtient le label "Ma commune dit oui aux langues régionales"

    image.jpg

    Samedi dernier, la Fédération Wallonie - Bruxelles a décerné le label  " Ma commune dit oui aux langues régionales " à quinze nouvelles communes.  Cette cérémonie s'est déroulée en présence de Bénéicte Linard, ministre de la Culture ainsi que des bourgmestres et représentants des communes concernées. Parmi ces nouvelles communes on retrouve Aywaille, Esneux et Visé.
     
     « Ma commune dit oui aux langues régionales » a pour but de constituer un réseau de communes labellisées qui s’engagent à mettre en œuvre une série d’actions concrètes en faveur des langues et cultures régionales présentes sur leur territoire.
     
    Déjà en 2018, treize communes, dont Blegny, Herstal et Liège, avaient obtenu ce label. A présent elles sont 28 de la Fédération Wallonie - Bruxelles à être labellisées.
     
    Le Label
     
    Ce projet comprend  deux principaux éléments :
    - la signature d’une convention par laquelle la commune s’engage à promouvoir les langues régionales endogènes sur son territoire et
    - l’octroi d’un label par un Comité de labellisation qui accompagne la commune dans sa démarche de mise en œuvre des actions auxquelles elle s’est engagée.
    La convention de labellisation soumise à la signature des communes propose un large éventail d’actions possibles en vue de promouvoir et protéger les langues régionales.
    Ces actions relèvent de quatre domaines : « communication », « culture », « enseignement », « signalétique, tourisme et vie économique ».
     
    Visé
     
    « Le Festival Marcelle Martin connaît un beau succès durant trois jours. Et je vais réunir les directeurs et directrices d’écoles pour voir ce qui peut être fait auprès des jeunes (concours de déclamation, initiations...) », précise Mathieu Ulrici, échevin de la Culture de Visé.
  • Journée « portes ouvertes » aux serres communales

     

    DA3F952D-C6AF-48F6-962F-449D1C03D2EA.jpeg

    Journée « portes ouvertes » aux serres communales 

    le samedi 15 mai 2021 à Lanaye

    Voici revenu le printemps et avec lui l’envie de jardiner, de fleurir ses fenêtres et balcons. Chaque année, la Ville de Visé, grâce au travail de ses jardiniers, se pare de parterres et de belles jardinières. En 2020, le service communal des Plantations a de nouveau décroché le label « Wallonie en Fleurs » et a reçu deux fleurs. Cette distinction est délivrée par la Région Wallonne (DGO3), la Fédération Wallonne Horticole (FWH) et le Collège des Producteurs.

     

    Une belle récompense et la reconnaissance de la qualité du travail accompli. Si vous appréciez les fleurs et le jardinage, le service des Plantations vous invite à visiter les serres communales. Rendez-vous Place du Roi Albert à Lanaye le samedi 15 mai 2021 de 10h à 13h.

     

    Les amateurs pourront découvrir les variétés qui y sont cultivées. Les cents premiers visiteurs recevront un petit cadeau fleuri. Nos jardiniers seront présents pour répondre à vos questions et vous conseiller utilement.

     

    Pour l’occasion, l’exposition permanente de la Maison de la Montagne-Saint-Pierre également située Place du Roi Albert à Lanaye, à côté des serres communales, sera accessible gratuitement, ainsi que l’exposition temporaire « Archeolo-J ».

     

    Je vous rappelle que ces expositions sont ouvertes tous les samedis, dimanches et jours fériés de 14h à 18h jusqu’au mois d’octobre.

     

    Pour toute information relative à cette journée « portes ouvertes » contactez le Service Environnement et Plantations : 04/ 374 84 93.

     

    Xavier MALMENDIER

    Echevin de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire

     

    Francis THEUNISSEN

    Echevin des Travaux et des Plantations