Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Visé : Les travaux d'aménagement de la Place Reine Astrid débuteront le 16 août

 

Voici à quoi ressemblera la future place.
 
 

C’est en 2008, déjà, que les autorités visétoises décident qu’il faut rénover et réaménager la place Reine Astrid. Place centrale de la ville, elle manque effectivement de cachet et de convivialité. Si des manifestations s’y déroulent régulièrement, elle sert essentiellement de parking. Et si des emplacements de parking seront maintenus dans le périmètre, il a été décidé de faire de la place en elle-même une esplanade piétonne arborée.

Après quatorze ans d’études, de concertations et de démarches administratives, cette fois ça y est, ce projet va enfin devenir réalité. Ce 16 août, les premiers travaux vont en effet être entrepris. « On va effectivement commencer par réaliser des essais de sol », confirme Xavier Malmendier, échevin en charge de l’Aménagement du territoire. « Le gros du travail démarrera vraiment à la fin septembre par tout ce qui est impétrants. »

Après les essais de sol réalisés du 16 au 18 août, le chantier sera mis en pause pour ainsi permettre de clôturer la belle saison en toute sérénité. Dès le 27 septembre, les premiers vrais travaux démarreront donc par les impétrants avant de se poursuivre par le réaménagement en lui-même de la place. Au total, les travaux doivent durer 300 jours ouvrables. Ils devraient donc se terminer à la fin 2023. « Pendant toute la durée des travaux, à part peut-être de manière très ponctuelle, les voiries ne seront pas fermées. Nous voulons en effet garantir l’accès aux rues commerçantes de la ville pour ne pas que Visé connaisse le même syndrome que la ville de Liège. »

Zone de détente, gradins…

Pour le moment, la place Reine Astrid a un dénivelé d’un mètre. À l’issue des travaux, elle sera plane pour se retrouver au niveau du café « Chez Lehaen ». Un quart de la place sera arboré avec du mobilier urbain. Face à la Poste, une zone de détente sera aménagée avec des gradins en bois et une fontaine. Celle-ci se trouvera sous un auvent en métal et miroirs qui permettront de refléter l’eau. La place disposera également d’un éclairage LED évolutif qui permettra de changer les ambiances en fonction des événements qui s’y déroulent ou simplement suivant la présence ou non de personnes. La friterie, qui appartient à la Ville, disparaîtra également. Quant au triangle qui se trouve en face, il sera lui aussi refait avec notamment la construction d’un kiosque où s’installera la Maison du Tourisme en été.

Au total, 19 places de parking seront aménagées autour de ces deux lieux contre 60 actuellement. Quant à la circulation, rien ne changera. Des plots automatiques seront néanmoins installés en face de « Chez Lehaen ». Ils pourront ainsi être relevés lors de certaines manifestations. Le réaménagement de la place est estimé à 5,5 millions d’euros dont une part communale de 2,2 millions d’euros.

L'abri anti-aérien civil situé sous la place sera démoli.

Construit dans l'entre deux guerres, cet abri de 278 m2 était destiné à accueillir la population civile en cas d'attaque aérienne. Il disposait de trois accès : un escalier situé sous une trape place Reine Astrid et deux autres pouvant également servir d'issue de secours. Dans cet abri, on y trouve de nombreuses pièces dont des douches, des toilettes, des lavabos, des pièces de séjour, un système d'aération, un autre de chauffage. La visite virtuelle de cet abri est disponible sur Youtube 

ABRI PLACE REINE ASTRID VISE

88DF3F12-2766-4024-A9E8-2A28E7B87A5F.jpeg

Images de Marc Wagelmans

91D29476-962D-44B6-AE48-D9654F6CB4E0.jpeg

AEEAFC1E-465E-43BD-BB36-BE54951FFD19.jpeg

Le réaménagement de la place implique la démolition de la friterie (et du local pensionné) ainsi que celle de l'abri qui n'aurait guère de valeur historique paraît-il...

(P. Neufcour)

Écrire un commentaire

Optionnel