Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Expositions - Page 2

  • Les photos du World Press à la Cité Miroir à Liège

    C45AD5BD-8FA1-4C4C-B44E-E4437D8FAD9B.jpeg

    LES PHOTOS DE WORLD PRESS : IMAGES INQUIETANTES MAIS AUSSI QUELQUEFOIS PLEINES D’ESPOIR A VOIR SANS FAUTE A LA CITE MIROIR DE LIEGE AVANT LE 30 JANVIER.

    A la Cité Miroir, place Xavier Neujean à Liège (ancienne piscine de la Sauvenière ou la gare des bus pour les anciens), des expositions animent la culture liégeoise. Nous avons pu découvrir les livres de l’Université de Liège, l’œuvre de Giacometti ou encore les peintures réprouvées des Nazis sans oublier Goulag, l’enfer communiste. Pour l’instant et prolongée jusqu’au 30 janvier 2022, l’exposition WORLD PRESS PHOTO occupe l’ancienne piscine au 3e étage. En effet depuis 1957, un prix est attribué (dans plusieurs catégories et parmi elles une photo majeure). Pour 1957, début de ce prix mondial, la photo de la première étudiante afro-américaine admise dans une école supérieure américaine. On peut se poser la question : qu’est ce qui prime dans ces photos, le cliché sensationnel ou le secours à apporter à la victime comme cet enfant coincé dans un puits, comme cette jeune vietnamienne brûlée au Napalm se sauvant ou biffé par la dictature communiste, le cliché de l’étudiant face aux chars sur la place Tien-An-Men à Pekin. Le panneau d’accueil montre toutes ces photos « virales » dont celle de 2020 (l’affiche de l’expo) présente la joie d’une rencontre danoise de guérison COVID ; L’exposition présente 65 documents, exposés en différents thèmes. Donnons un avis personnel car toutes ces photos de 2020 traitent de l’actualité brûlante.

    Domaine nature et environnement : ce cétacé poursuivant dans l’océan un masque anti-covid, ces girafes déplacées dans une autre réserve, les dégâts d’un volcan aux Philippines et le plus poignant un homme désespéré face à une invasion de criquets au Kenya ou les incendies de forêts au Brésil. D’un pays qui fait la une pour sa dictature, la Birmanie, on montre une écrasante carrière de jade, principal produit d’exportation entourant un temple bouddhiste.

    Dans l’actualité, les photos poignantes de manifestants au Pérou, les suites de l’explosion du nitrate dans le port de Beyrouth, les oppositions entre Arméniens et Azéris avec l’image tragique de l’enlèvement de ses aïeux dans leur tombe et la destruction de leur maison ! A méditer aussi les émeutes des afro-américains aux USA et à côté les horreurs et les exactions de l’Etat Islamique. Il y a aussi des photos d’espoir comme ces malades COVID transportés en TGV vers un nouvel hôpital en France…..

    Dans les portraits, la photo de la médecin mexicaine à la fin d’une journée anti-covid – voir photo- , ce papa russe et sa fille autiste jouant avec un avion, les débrouillardises des sans-papiers, l’inquiétude des transgenres, les migrants en Grêce et leur débrouillardise ou encore ces bébés REBORN, révolution sociologique. On sera ému avec cette thérapie qui vise à faire rencontrer dans leur chambre à des malades un cheval !

    Anecdotiques mais représentatifs de la vie du monde, les photos de sport et de loisirs avec ces joueurs de bridge, ce lanceur de flèchettes, l’équipe de basket, l’escalade de buches à défaut d’entrainement d’escalade en salle, et ce sportif de Parkoun.

    Un tour du monde dans sa complexité et un respect pour ces photographes « humanistes » de presse qui mettent l’accent sur les dérives de nos civilisations, parfois au péril de leur vie ou qui présentent aussi parfois des solutions.

    J.P.Lensen (SRAHV)

  • VOUS NE SAVEZ PAS QUOI ALLER VOIR EN CETTE FIN D’ANNEE, LES TAPISSERIES DE SAUMUR VOUS INVITENT AU TRESOR DE LA CATHEDRALE DE LIEGE

    06F0BC9C-3272-444C-B3DF-91F35BA7F622_1_201_a.jpeg

    A côté du village de Noël, place de la Cathédrale, vous poussez la porte (une œuvre d’art) de cet édifice récemment restauré, la Cathédrale Saint-Paul. Dans la nef latérale droite, on se dirige vers le cloître. Le trésor de la Cathédrale s’ouvre à vous. Pour l’instant, une éblouissante exposition (une première fois reportée à cause de la Covid) présente depuis le 8 décembre 2021, du mardi au samedi de 10 h. à 17 h. et ce jusqu’au 6 mars 2022. Trente tapisseries de différentes dimensions. Ce n’est pas fini car 6 autres tapisseries sont présentées à l’Archéoforum de Liège, place saint-Lambert (le ticket d’entrée est commun).

    Vous avez dit TAPISSERIES ? Ces parures de fêtes proviennent de SAUMUR (en Val de Loire). Ce patrimoine mondial de l’Unesco conserve ces parures commandées au 16e et 17e s. pour des églises et des abbayes par des particuliers, donc des pièces uniques. A côté de ces tapisseries ecclésiastiques, s’ajoutent d’autres chefs d’œuvre des 15e et 18e s. Ces productions sont rarement locales et proviennent d’ateliers parisiens, des Flandres (Malines, Bruxelles) ou des Marches. Au total, 58 tapisseries qui tournent régulièrement dans des expositions internationales. 36 sont donc visibles à Liège. Une monographie-catalogue fastueuse (336 p.) est à saisir. On y découvre aussi la manière d’avoir restauré une partie de ces documents et la technique bien particulière des tapisseries européennes (pour les distinguer des tapisseries sarrazines) : une série de corps de métier travaille à sa réalisation depuis le carton jusqu’aux listels à parachever. Nous avons été éblouis par certaines d’entre elles car à y regarder de près, les costumes, les attitudes, les décors intriguent : les Sauvages et leur combat contre les chevaliers, l’imbroglio de la vengeance de Notre-Seigneur avec le siège d’une ville. L’histoire sainte n’est pas en reste comme les anges porteurs des instruments de la Passion dans les tons rouges et bleus ou la Nativité de Jésus provenant de l’église de Nantilly. Huit événements de la vie de Marie, la mère de Jésus sont présentés de manière plus aérée (1670).

    Autre saga, qu’il faut suivre en 8 pièces, celle de la vie de Saint Florian (Florent), provenant des ateliers de Paris en 1524. Ce saint ainsi biographié vécut à l’époque de St Martin. Ces bandes dessinées textiles comprennent des commentaires, des décors fleuris parfois exubérants, des personnages aux costumes actualisés. La plus récente est la tapisserie d’Aubusson (1959) due à Jean Lurçat et présentant une jungle. Bref, une magnificence qui vaut le détour.

    J.P.Lensen (SRAHV-Musée Régional)

  • Exposition à la chapelle des Sépulcrines : Lumière sur le folklore estudiantin

    610DE7BD-8E0A-4E1D-B73C-1F81A6222574_4_5005_c.jpeg

    Nous vous invitons à découvrir les dessous du folklore estudiantin grâce à l'exposition du Musée Belge des Traditions Estudiantines en collaboration avec le Musée d'Archéologie et d'Histoire de Visé.
    Les baptêmes et les associations étudiantes ont toujours fait polémique. Cette exposition vous permet de découvrir les facettes de ce folklore qui ne peut être connu sans y être initié.
    Sans en dire trop, le but de cette exposition est de vous faire comprendre les origines, l’organisation et les codes qu’utilisent ces étudiants.
    Visé est riche de son folklore, vous verrez que les étudiants y ont également pris part.
    Tous les jours (sauf le lundi) du 13 au 24 juillet.
    P.A.F.: gratuit pour les étudiants (secondaires et supérieurs)
    3€ pour les autres.
    lieu: Chapelle des Sépulcrines, 31, rue du Collège, 4600 Visé
    Pour info ou réservation de visites de groupes (visites guidées par un membre du MBTE): 04/374.85.63 (aux heures de bureau) ou regis.beuken@mahvi.be
    Vendredi 23 juillet: conférence de Michel Péters:
    event fb: https://fb.me/e/VVtqf4nB 

    Une organisation du MAHVi

  • Exposition à la chapelle des Sépulcrines

    8FD257A1-1F72-42FC-9189-E63C7702E6EC_1_201_a.jpeg

    PARTEZ EN PROMENADE AVEC CET ITINERAIRE QUI MET EN AVANT LA NATURE

    Du samedi 19 juin au dimanche 04 juillet de 14 à 17h. (fermé le lundi) , nous vous convions à visiter cette exposition en la chapelle des Sépulcrines, rue du

    Collège, 31 à Visé  : Nature, parcs et jardins en gravures, dans le cadre de l’année touristique du Commissariat général au Tourisme , centrée sur la nature à découvrir. Dans une chapelle toute en nature, vous pourrez découvrir de  quoi agrémenter vos promenades au travers d’un circuit

    dans notre région rendu possible par une cinquantaine de gravures (et photos) d’artistes locaux comme Jean Donnay, François Maréchal. Elles vous conduiront dans les champs, dans les bois, près d’arbres remarquables de notre belle Basse-Meuse et dans le Pays de Herve et sur les coteaux de la  Hesbaye. Ainsi que la vallée de la Meuse . L’itinéraire illustré servira d’entrée (4 €).

     

    Pour le musée : J.P.Lensen

  • A la chapelle des Sépulcrines à Visé, exposition des oeuvres de Julian Van Bur et de son atelier

    fullsizeoutput_16dbb.jpeg

    A Visé; rue du Collège 21, exposition des oeuvres de Julian Van Bur et des élèves de son atelier, jusqu'au 16 mai, tous les jours de 13h à 18h.

    Entrée libre et respect des normes sanitaires

    PEINTURE, Céramique.

    Atelier : Danielle Colin, Brigitte.........., Catherine Coue,

    Anne De Lamper, Josiane Ducachet , Christiane Goujon, 

    Michael  Jiliak, Math, Marcelle Leunis, Liliane Lizen, 

    Frans Reul,  Zou, Nicole Forir, Marie claire Dormal, Huberte Dessart, Pierre Desmeth.

    Photos : © Adrien Angé (6 ans et demi)

    fullsizeoutput_16d9a.jpeg

    fullsizeoutput_16db5.jpeg

    fullsizeoutput_16da1.jpeg

    fullsizeoutput_16db1.jpeg

    fullsizeoutput_16db3.jpeg

    fullsizeoutput_16db2.jpeg

    fullsizeoutput_16db6.jpeg

    DSC_7460.JPG

    fullsizeoutput_16da8.jpeg

    DSC_7466.JPG

    DSC_7468.JPG

    fullsizeoutput_16db8.jpeg

    fullsizeoutput_16db7.jpeg

    Le jeune photographe au travail, vu par grand-papa. Merci à Adrien pour son reportage et encore bravo à lui !

    DSC_7461.JPG

    (P. Neufcour)