Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musée - Page 4

  • Le 1er week-end de juin, soit les 5 et 6 juin, de 14 à 18h, l’église Saint-Lambert de Lixhe vous accueille ! 

    285B360E-66BC-422C-A767-79D191332ECD.jpeg

    Un parcours libre vous sera proposé au cours duquel vous pourrez découvrir cet édifice romano-gothique qui, placé sous la protection de saint Lambert, fut détruit en 1914 et reconstruit dans les années 1920 par les architectes E. Deshayes de Liège et F. Wilkin de Haccourt. 

    L’entrée sera libre mais il vous sera possible d’acquérir pour 5 euros un nouveau livret explicatif (36 pages, en couleurs et riche de près de 100 photos !) qui détaillera l’historique et les spécificités architecturales de cette église, ainsi que ses statues, son mobilier liturgique, ses magnifiques fonts baptismaux du 12e siècle. 

    Le cimetière qui l’entoure retiendra aussi toute notre attention, notamment par quelques-uns de ses « illustres hôtes », tels un chevalier polonais (et son fils mort-né en 1866), des bourgmestres, des prêtres de la paroisse, des notables, des anciens combattants,…  

    En fin de visite, vous aurez l’occasion de compléter votre documentation par l’achat, à prix modique, de diverses publications et cartes postales relatives aux villages de Lixhe, Loën et Lanaye, dont Promenade à Lixhe, la brochure éditée en 2020 lors de la visite guidée du village, et dont il reste quelques exemplaires. 

    Guy Reggers, Marylène Zecchinon et Jean-Pierre Lensen vous y attendent d’ores et déjà.
    Bienvenue à toutes et à tous !
    Renseignements au 04 374 85 63 et 0492 16 66 89 (heures de bureau)
     
    Réservation, port du masque et distanciation sociales obligatoires
     
    (Communiqué)
     
  • Le Centre Culturel fêtera deux anniversaires particuliers

    cover-r4x3w1000-5c6d9cc9c97aa-le-buste-de-moliere-ici-photographie-le-26-avril-2014.jpg

    Le centre culturel de Visé avec sa salle des Tréteaux honoreront pour les 400 ans de sa naissance (il naquit le 15 janvier 1622 rue Saint-Honoré à Paris), Jean-Baptiste Poquelin plus connu sous le nom de Molière. Et pour ce faire, demande fut faite à un comédien français des plus connus, Francis Huster, ancien de la Comédie française qui viendra le mercredi 16 juin à 20 h. évoquer cet autre comédien et auteur. Son souhait est que Molière puisse rentrer au Panthéon à Paris en janvier 2022 et retrouver d’autres grandes pointures de la culture française comme Victor Hugo ou Alexandre Dumas. Bien échu de commencer sa tournée par la Belgique dans la ville qui a vu naître les ancêtres de Jean Donneau de Visé, rival de Molière et protecteur par après de sa troupe sans oublier qu’il fonda le Paris Match de l’époque : le Mercure Galant. Ne tardez pas à réserver car les places sont limitées (à l’échevinat de la Culture de Visé)

    franck_cesar_p.jpg

    Autre nom dont on fêtera les 200 ans de sa naissance dans sa ville natale, César (Auguste-Jean-Guillaume-Hubert) Franck, né le 10 décembre 1822. Même si sa carrière se déroula pour la plus grande partie à Paris (il fut e.a.organiste de l’église Sainte-Clotilde de Paris) et en France (il fut naturalisé français en 1870 et mourut à Paris en 1890). Quand le secrétaire communal Marcel Fraikin et le bourgmestre de Visé, René Dessart ouvrirent une académie de musique à Visé, ne la mirent-ils pas sous le nom de César Franck. L’autre grand nom musical liégeois, André-Modeste Gretry ayant déjà chapeauté l’académie de musique liégeoise.

    Le réputé orchestre philharmonique royal de Liège, l’un des interprètes incontournables du compositeur depuis 60 ans, se devait de célébrer cet anniversaire de celui qui fut surnommé « le Messie de l’art » avec plusieurs concerts, plusieurs coffrets discographiques(dont César Franck intégrale symphonique et concertante , dès janvier 2022), des parutions inédites et des projets ….numériques. César inventa le poème symphonique et fut maître de la forme cyclique. Au programme (le détail à trouver sur la brochure de l’OPRL Filiations Saison 2021-2022 www.oprl.be), un des 4 opéras : Hulda, la légende scandinave en version concert le 22 mai 2022, Les Béatitudes, oratorio incontournable le 10 décembre 2022, jour anniversaire ? En tournée, la symphonie en ré mineur sera à l’affiche à Liège le jeudi 25 novembre 2021 et ses principales œuvres au piano le 18 février 2022.

    Ce maître reconnu de son vivant par ses pairs et vénéré par ses fils spirituels dont Ernest Chausson (1855-1890), Paul Vincent d’Indy (1851-1931), Henri Duparc (1848-1933), Louis Vierne (1870-1937) ou encore le jeune prodige verviétois trop tôt disparu Guillaume Lekeu (1870-1894). Nul doute que les orgues de de l’église Notre-Dame du Mont- Carmel de Visé Devant-le-Pont résonneront de ses œuvres pour orgue dans les prochains mois.

    J-P. L

  • Visite commentée au musée de Lanaye

    67204434-FF15-4C47-9642-E8437D2D0DB9.jpeg

    Le tumulus qui aurait abrité la dépouille (incinérée) du site gallo-romain 

    DES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES A LANAYE avant, pendant et après : une visite guidée le 30 mai à 15 h.

    Une visite commentée de l’exposition d’Archéolo-J présentée au musée de Lanaye « Refuge Naturel de la Montagne St-Pierre » aura lieu le dimanche 30 mai à 15 h. Elle confrontera la dernière grande fouille qui eut lieu sur le plateau de la Montagne St-Pierre au lieu-dit Voie d’Emael avec les panneaux

    Les premières découvertes eurent lieu il y a plus de 50 ans par les soins de l’abbé Nicolas Peuskens et de Jean Massin, conservateur du musée de Visé. Elles furent reprises par le musée de Lanaye et la Société Archéo-Historique de Visé. Les commentaires suivront les prospections sur près de 250 m2, la détermination du site à fouiller, les premiers coups de pelle et la découverte d’un mini-cockerill où l’annexe de la ferme (la villa) présentait une halle avec des supports massifs supportant a toiture englobant plusieurs bas-fourneaux ayant fourni du métal (fer, bronze). Un creuset et plusieurs autres structures furent trouvés. Le plus étonnant sera la surprise trouvée sous un bas-fourneaux.

    Ces fouilles permirent aussi d’organiser un chantier de fouilles international mais la suite sur place.

    L’entrée est libre et plusieurs livres sur les fouilles régionales pourront être acquis. Prière de réserver sans faute à info@mahvi.be ou au 0495-496391 (Nom et nombre de personnes).

    (Communiqué)

  • LES DERNIERES ACQUISITIONS DU MUSEE DES ANCIENS ARQUEBUSIERS DE VISE

    A058E6C6-87B4-421E-932E-2EF5A1B97D80_1_201_a.jpeg

    Le musée des Anciens Arquebusiers de Visé comme chaque année ouvre au grand public ses collections, à partir du mois de mai.

    Accueilli par deux mannequins présentant un membre du premier groupe de la compagnie : le sapeur et le dignitaire porteur du collier de la compagnie, l’Empereur, le visiteur découvrira une magnifique collection d’une quarantaine d’assiettes de tir, acquises récemment. Le plus souvent en porcelaine mais aussi en étain.

    Dans les deux salles, nous retrouvons des portraits de membres, les plus anciens datant de la fin du 19e s. Deux présentoirs passent en revue nombre de photos de cortèges, de membres de la gilde et de documents, secondés par d’innombrables photos déroulées sur un cadre photo, une manière de présenter aux non-initiés ce qu’est au 21e s. une compagnie armée, riche de 442 années de traditions.

    Incontestablement, comme les deux autres musées de compagnies, les armes constituent la plus grande partie du patrimoine du musée : des arquebuses, un mousquet, des pistolets, les étonnantes écossaises, des révolvers datant le plus souvent des années antérieures à la fin de la Principauté de Liège, car oui, Visé était une bonne ville qui avait cette particularité d’être une tête de pont sur la rive droite mais entourée de possessions étrangères et potentiellement ennemies. Les bourgeois (habitants du bourg) étaient-ils suffisamment nombreux et armés pour faire face à un siège, malgré des remparts solides, datant du 14es et maintes fois refortifiés.

    Le conservateur, Jean-Luc Casteleyn et son équipe ont rédigé un opuscule de 8 pages reprenant sous le titre IMPEDIMENTA la collection d’équipements de l’arquebusier : sa tenue, les armes à feu avec l’équipement du soldat : la fourquine, les épées et hallebardes, les poires à poudre, les moules à balles et pour manipuler tout cela, des outils comme un marteau pour retailler le silex qui enclenchait par sa friction la mise à feu ou encore un mortier et son pilon pour affiner la poudre noire. Il y a aussi des éléments plus récents comme le fusil Comblain. IL y a aussi les prix du tir et des jetons et des médailles. Plus curieux dans ce musée, des arcabuses, mixte entre une arbalète et une arme à feu et des arbalètes plus classiques.

    Mais le musée conserva aussi des peintures et d’intéressants documents sur les 2 guerres du 20e s., comme les vestiges récupérés dans les maisons incendiées en août 14, comme des témoignages de réfugiés aux Pays-Bas ou des hommes déportés dans les camps du nord de l’Allemagne.

    Au total, une douzaine de vitrines et sortant du lot par leur rareté, un arquebuse de rempart du 16es. et son boulet d’un poids de 100 grammes, une arquebuse exotique à mèches car venant de l’Inde avec poinçon de l’armée anglaise – début 19e s. Plusieurs autres uniformes enrichissent le patrimoine du musée. Un simple conseil, n’hésitez pas à leur rendre visite les premiers dimanches du mois dès le mois de juin ou sur rendez-vous auprès du conservateur, Jean-Luc Casteleyn au 0475 352916. Nous vous le recommandons.

    JPRGM

  • SORTIE DES « NOUVELLES NOTICES VISETOISES » n° 157-158 

    thumbnail_NNV 157-158 - Spéciale Centenaire SRAHV.jpg

    Ce mois de mai voit la sortie des « Nouvelles Notices Visétoises », revue éditée par la Société royale Archéo-Historique de Visé et sa région (SRAHVR). Ce double numéro retrace les  - déjà -  100 ans de son existence. Résumer en 112 pages la vie de la Société a constitué un immense défi car il importait de décrire l’action multiforme déployée par cette association en faveur de la défense et de la mise en valeur du patrimoine de notre Cité.  La première partie, rédigée par C. Fluchard, est consacrée à la création de la Société et à sa vie, des origines à 1975. Ensuite, JP. Lensen s’occupe de détailler ce que furent ces 40 dernières années. M. Zecchinon y a ajouté une présentation succincte des membres du comité actuel, ainsi que quelques spécificités de la SRAHV et de son musée. Enfin, R. Beuken rend compte de l’inauguration, le 6 mars dernier, d’une plaque commémorative, rue du Collège.  

    Ce bel ouvrage riche de plus de 200 illustrations est offert aux membres en ordre de cotisation 2021 et disponible au  bureau du musée régional (31 rue du Collège à Visé, 1er étage) au prix de 15 euros.   Infos et renseignements au 04  374 85 63 et au 0492 16 66 89.

    Notez qu’en octobre prochain, une exposition-anniversaire retracera l’historique de sa création, de 1921 à nos jours et sera l’occasion pour le visiteur de découvrir et de réfléchir sur le rôle joué par cette vénérable mais dynamique institution, ses missions, ses domaines d’intervention et son importance en tant qu’acteur culturel et diffuseur de notre patrimoine. 

     

    Pour la SRAHVR, 

    Claude Fluchard, président et Marylène Zecchinon, conservatrice du musée