Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coronavirus

  • Coronavirus : la Norvège enquête sur les décès de personnes âgées suite à la vaccination par le vaccin Pfizer/BioNtech

    29B63CB7-79D8-4BA1-A506-D0C780A65860.jpeg

    Le vaccin contre le coronavirus pourrait-il être dangereux pour des personnes trop âgées, ou trop faibles ?
    En Norvège, une série de décès suspects, après vaccination, fait l’objet d’une enquête, suite à l’enregistrement de 13 décès. 13, et non 23 comme dit auparavant.

    On a dénombré des réactions auprès de 29 patients, entre 18 et 90 ans durant cette dernière semaine. 14 patients de la tranche 80-89 ans, soit la proportion la plus importante, ont enregistré des réactions. 13 de ces patients sont décédés sans que, précise l’Institut de Santé publique norvégien, on puisse à ce stade déterminer s’il y a corrélation ou causalité.

    Public plus fragile

    Prioritaires pour la vaccination, les personnes résidant dans les maisons de repos sont un public plus fragile, souvent atteint de pathologies, parfois à un stade sévère.

    Selon les premières analyses, les effets secondaires inoffensifs chez la plupart des vaccinés – comme l’allergie ou la fièvre – auraient pu provoquer la mort de ces patients particulièrement fragiles.
    C’est en tout cas l’hypothèse sur laquelle travaillent les experts norvégiens, en collaboration avec le fabricant Pfizer. Car comme tous les vaccins, si celui contre le Covid a été testé lors de son élaboration sur des milliers de patients, il l’a très peu été sur des publics spécifiques comme les personnes très âgées, ou les enfants.

    Recensement hebdomadaire

    L’Institut de santé publique norvégien recense toutes les réactions enregistrées suite à l’administration des vaccins anti-Covid. En l’occurrence, les chiffres de décès recensés ne concernent que le vaccin Pfizer/BioNTech, puisqu’on a commencé en Norvège l’administration du vaccin Moderna le 15 janvier dernier.

    L’agence publie de manière hebdomadaire ses rapports. Le dernier de ceux-ci fait donc état des cas des diverses réactions enregistrées : du malaise général, accompagné de douleurs autour de l’endroit de l’injection, en passant par les problèmes intestinaux, respiratoires, neurologiques ou musculaires, entre autres.

    Modifier les consignes

    En attendant les résultats de l’enquête en cours, l’Institut a décidé de modifier ses consignes pour la vaccination des plus vieux, ou des plus malades. Car "pour ceux qui ont une durée de vie restante très courte", explique-t-il, "les avantages du vaccin peuvent être marginaux… Ou non pertinents".

    Faut-il s’inquiéter ?

    Alors, faut-il s’inquiéter, alors que chez nous, la campagne de vaccination est en plein essor ?

    Pour Eric Muraille, immunologiste à l’ULB, ce sont des chiffres qui sont attendus : "les effets secondaires observés sont normaux pour ce vaccin : fièvres, nausées, diarrhées". Des effets observés en phase 3 des tests de vaccins, et qui ne posent chez des individus en bonne santé pas de gros problèmes.

    "En revanche, chez des personnes très affaiblies, cela peut les faire basculer et entraîner un certain taux de mortalité".

    Peut-être faudra-t-il, à l’instar de la Norvège, bien peser le pour et le contre pour la vaccination de certains patients particulièrement faibles.

    On devrait avoir pour la fin janvier le premier rapport d’évaluation de la vaccination avec le vaccin Pfizer-BioNtech.

    (Source : RTBF Infos)

  • Gouverneur de la province de Liège COVID-19 : récapitulatif des mesures

    0E1BB4C5-BFFE-44B9-9517-3DE0DC2D9999.png

     

    Récapitulatif des mesures applicables sur l’ensemble du territoire de la province de Liège jusqu’au 1er mars 2021

                                                              Travail et commerces

    • Le télétravail est obligatoire, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités

    • Les commerces sont ouverts dans de strictes conditions en matière d’hygiène: gestes barrières (lavage des mains, distanciation physique) port du masque, 1 seule personne sauf mineurs de son foyer ou 2 personnes maximum si besoin d’assistance), 30 minutes maximum dans un commerce et 1 client par 10m², rassemblements à éviter, pas de fun shopping

    • Restent fermés les instituts de beauté, les salons de manucure, pédicure non-médicale, massage, coiffure, barbiers, tatouage et piercings

    • Les marchés (1 client par 1,5m d’étal) sont ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite

    • Les commerces, night-shops, ainsi que les magasins attenants à une station-service ne peuvent ouvrir au-delà de 20h

    • Les cafés et restaurants sont fermés. La livraison et le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00

    • Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits

    • Tous les types d’hébergement (hôtels, gîtes...) peuvent rester ouverts à l’exclusion de leur restaurant, de leurs débits de boissons et de leurs autres facilités communes. Les villages de vacances, les parcs de bungalow et les campings sont fermés sauf pour le propriétaire et son ménage ainsi que les résidents à titre principal

    • Les fêtes foraines, marchés annuels, brocantes et marchés aux puces ne sont pas autorisés

    • Les salles de jeux, bureaux de paris et casinos sont fermés

    • Les formations et examens de permis de conduire sont autorisés

                                                                       Enseignement

    • Les cours en présentiel sont suspendus dans l’enseignement supérieur

    • L’enseignement maternel et primaire est maintenu en 100% présentiel. La reprise des cours se déroule en code rouge.

    • L’enseignement secondaire est organisé en 100% présentiel pour le premier degré et 50% en présentiel pour les autres degrés

    • L’enseignement artistique est organisé en 100% présentiel pour les élèves de moins de 12 ans et par groupes de 4 élèves maximum pour les plus de 12 ans.

                                                                             Généralités

    • Couvre-feu de 22h00 à 6h00 sauf déplacements essentiels (urgences médicales, assistance à un proche, travail).

    • Le port du masque est obligatoire dans les lieux suivants :

    - les magasins et les centres commerciaux

    - les auditoires

    - les lieux de culte

    - les bibliothèques, les musées

    - dans une file d’attente

    - dans les bâtiments publics

    - sur les marchés

    - lors de manifestations statiques sur la voie publique

    • Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne

    • Possibilité de recevoir 1 personne maximum chez soi (2 visiteurs maximum non simultanés si personne isolée)

    • Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum

    • La consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics est interdite

    • Le porte-à-porte est interdit

    - aux abords des écoles une heure avant et une heure après les heures d’entrée et de sortie habituelles

    - pour les spectateurs et accompagnants lors d’événements sportifs et participants quand ils ne pratiquent pas leur sport

    - dans les cimetières

    - dans les endroits à forte fréquentation identifiés par les bourgmestres

                                                   Loisirs, sports et évènements

    • Les centres de bien-être, les jacuzzi, cabines de vapeurs et hammams sont fermés

    • Les discothèques et dancings restent fermés

    • Les établissements (ou les parties d’établissements) sportifs sont fermés au public. Néanmoins, les salles de sports et les infrastructures sportives intérieures peuvent rester ouvertes pour : accueillir des groupes scolaires d’enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis (50 enfants max.) dans le cadre des activités scolaires et extra-scolaires et accueillir des activités, stages et camps sportifs organisés ou autorisés par les autorités locales

    • Les sportifs amateurs de 13 ans et plus ne peuvent s’entrainer qu’à l’extérieur. Ils peuvent faire usage des parties extérieures des infrastructures sportives (par exemple terrain de foot, de basket,…) et il ne peut y avoir plus de 4 personnes à la fois

    • Les compétitions sportives professionnelles se poursuivent en extérieur et en intérieur à huis clos. Les compétitions sportives non-professionnelles peuvent seulement avoir lieu pour des participants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis. Seul un membre du ménage des participants peut assister à ce type de compétitions

    • Les cafétérias, buvettes, vestiaires sont fermés

    • Les musées et bibliothèques sont ouverts

    • Les piscines sont ouvertes

    • Tous les événements à caractère récréatif ou de type hobby qu’ils soient, entre autres, festifs, culturels ou folkloriques, organisés par les villes et communes ou soumis à autorisation des autorités communales sont interdits

    • Les offices religieux et laïques sont autorisés avec un maximum de 15 personnes et 1 personne par 10m². Sont également concernés par cette disposition dans les bâtiments du culte: les funérailles et les mariages. Les règles du port du masque et de distance physique sont de rigueur

    • Les parcs d’attraction et les parcs zoologiques sont fermés

    • Les teams buildings en présentiel sont interdits

    • Les lieux culturels (salles de spectacles, théâtres) sont fermés, sauf pour les groupes d’enfants jusqu’à 12 ans accomplis dans le cadre d’activités organisées Maisons de repos et de soins et autres structures résidentielles

    • Les visites aux résidents dans les maisons de repos, les maisons de repos et de soins et dans les autres établissements d’hébergement et d’accueil sont autorisées aux conditions suivantes:

                          Maisons de repos et de soins et autres structures résidentielles

    - Les visites au sein de la maison de repos (et de soins) sont limitées à maximum 2 visiteurs par résident (1 par 1), toujours les mêmes pendant 15 jours

    - Les visites sont exclusivement organisées dans un espace dédié de l’établissement

    - Les visites en chambre sont autorisées et obligatoires pour les cas exceptionnels de fin de vie ou en présence d’un syndrome de glissement ou dont le déplacement dans l’espace dédié s’avère difficile;

    - Le port du masque chirurgical est obligatoire pour tout visiteur et tout résident

    - Une hygiène des mains méticuleuse devra être réalisée par les visiteurs et le résident au début de la visite et à son issue.

    - La distanciation physique de 1m50 doit être respectée - L’aération des locaux doit être assurée le plus souvent possible - Les sorties des résidents sont possibles dans le respect de la distanciation et des gestes barrières Loisirs, sports et événements

                                                      Organisation de Funérailles

    • Le transport de tout défunt ne peut être réalisé que par les entreprises de pompes funèbres agréées et à destination d’une chambre mortuaire qu’elles abritent. Tout retour de défunt à domicile est interdit • Les périodes de visites ou de condoléances sont limitées à deux périodes s’étendant sur une plage horaire d’une heure • Un maximum de quinze personnes est autorisé à participer aux funérailles d’un défunt, à partir de sa sortie du funérarium, jusqu’à l’inhumation ou à la crémation • Les réceptions après funérailles ne sont plus autorisées

     

    548E2A38-F8A2-4DDC-B673-DB924668B3B2.jpeg

  • Voici toutes les nouvelles mesures annoncées par le Comité de concertation

    2CA85840-7286-440E-97FB-BF33998E2FEE.jpeg

    Le Comité de concertation s’est réuni ce vendredi 27 novembre pour réévaluer les mesures de confinement qui sont en place depuis plusieurs semaines pour lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique.

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que nos responsables politiques se sont montrés prudents, alors que de nombreuses personnes espéraient un allégement des mesures. Si certains secteurs auront prochainement plus de libertés, plusieurs d’entre eux devront attendre de longues semaines avant d’entrevoir la fin du tunnel. « Il faut continuer à se protéger, surtout à l’approche de l’hiver », à d’ailleurs lâché le Premier ministre.

    Pour le ministre de la Santé, on sortira de l’oeil du cyclone si on arrive à maximum 800 nouveaux cas par jour et maximum 75 hospitalisations par jour et les autres indicateurs devront être favorables. À ce moment-là, on pourra imaginer un assouplissement.

    Voici, en résumé, les principales décisions qui ont donc été prises et les dates clés à retenir.

    Magasins (1er décembre)

    Comme attendu, les commerces dits « non-essentiels » pourront rouvrir dès la semaine prochaine, et plus précisément le 1er décembre « de façon responsable ». Mais sous strictes conditions. « Il n’y aura pas de fun shopping », a précisé Alexander De Croo. Il faudra faire ses courses seul (sauf si on accompagne une personne à mobilité réduite), durant un court laps de temps et il pourra y avoir maximum un client par 10 mètres carrés.

    L’accès aux rues commerçantes et aux centres commerciaux doit être géré par les autorités communales.

    Métiers de contacts

    Les métiers de contacts (coiffeurs, esthéticiennes, salon de massage et tatouages…) restent fermés.

    Musées et piscines

    Les musées et les piscines peuvent rouvrir dès la semaine prochaine (mais pas les centres aquatiques)

    Culture et sport

    Les secteurs culturels et sportifs (sauf les piscines et musées) restent à l’arrêt. Sur base des protocles, ces secteurs pourront être relancés si le contexte le permet. Ils doivent donc se préparer. Mais aucune date n’est évoquée.

    Noël (24 et 25 décembre)

    Le Comité de concertation a fait une exception pour le réveillon de Noël (le 24 au soir et le 25). Les personnes isolées pourront inviter leurs deux contacts rapprochés ensemble, ce qui n’est pas permis en temps normal. Rien ne change pour les familles qui ne peuvent recevoir qu’une seule personne. « Si aujourd’hui vous êtes déçus, je vous comprends. J’aurais aussi voulu fêter Noël avec ma famille, mais cette année, ce ne sera pas possible », a expliqué Alexander De Croo. « Il ne faut pas gâcher en quatre jours ce que nous avons fait ces dernières semaines ».

    Pour les rassemblements extérieurs, la règle de quatre reste d’application. Le couvre-feu fédéral entre minuit et 5h reste d’application. « Le couvre-feu du coté wallon est de 22h à 6h et il le restera », a précisé Elio Di Rupo. « La décision actuelle vaut jusqu'à la mi-décembre. Il faudra réévaluer la situation. Si nous décidons de maintenir le couvre-feu à 22h, je pense qu'on peut, le 24 et le 25, faire un couvre-feu de minuit à 5h mais je dois encore en parler au sein de mon gouvernement ».

    Il reste, quoi qu’il arrive, interdit de se rassembler. La vente et l’utilisation de feu d’artifice sont interdits.

    Horeca (15 janvier)

    À l’heure actuelle, le secteur de l’horeca reste fermé jusqu’au 15 janvier. Une évaluation aura lieu au début de l’année.

    Contrôles aux frontières et voyages à l’étranger

    Par ailleurs, Alexander De Croo a rappelé qu’il déconseillait fortement les vacances aux skis. Il y aura des contrôles aux frontières ! Pour vérifier si les personnes qui reviennent de l’étranger ont bien rempli leur formulaire et si elles respectent les mesures de quarantaine et d’isolement.

    Selon le Premier ministre, le vrai déconfinement n’aura lieu qu’à la moitié du mois de janvier.

    (Source Sudpresse)

  • Cellule "indépendants" de la Province de Lège

    LOGO-CaSS_jpeg-HQ-1280x720-OK.jpg

    La Province de Liège et son réseau de partenaires se mobilisent pour les indépendants (commerçants, responsable de TPE, gestionnaires de PME...) qui subissent l’impact de cette crise sanitaire, au travers de la Cellule Indépendants .

    La Cellule Indépendants propose un soutien socio‑administratif et psychologique.

    Des assistants sociaux et des avocats du Barreau sont à disposition des indépendants pour les accueillir, les écouter et les aider.

    Les services sont gratuits.

     

    Cette Cellule est  joignable :
     
    • Numéro de téléphone unique, réservé à ce public : le 04/279 29 30
    • E-mail : cellule.independants@provincedeliege.be
    • Adresse : rue Monulphe (entrée par la barrière noire, en face du 81) à 4000 Liège.

    Lien vers le site ICI

  • Voici les communes liégeoises les plus touchées par le Covid cette semaine

    FC29A53E-3E88-4288-A65F-97066E0BDF6F.jpeg

    La situation dans les communes de l’arrondissement de Liège

    Nous avons classé les communes liégeoises selon le taux d’incidence, à savoir le nombre de personnes contaminées ces 14 derniers jours sur 100.000 habitants. Ce qui donne une meilleure idée de la propagation du virus proportionnellement à la population. Trois communes de la Basse-Meuse se trouvent aux trois premières places : Blegny, Juprelle et Visé.

    Les trois dernières places restent identiques à la semaine dernière. Les deux plus grosses villes de l’arrondissement, à savoir Liège et Seraing, sont toujours aux dernières places de ce triste classement avec, en ultime position, la commune de Comblain-au-Pont.

    Blegny : 510 cas (population : 13387, taux d’incidence : 3810)

    Juprelle : 340 cas (population : 9435, taux d’incidence : 3604)

    Visé : 623 cas (population : 17926, taux d’incidence : 3475)

    Trooz : 287 cas (population : 8297, taux d’incidence : 3459)

    Soumagne : 582 cas (population : 17040, taux d’incidence : 3415)

    Dalhem : 254 cas (population : 7517, taux d’incidence : 3379)

    Awans : 312 cas (population : 9243, taux d’incidence : 3376)

    Sprimont : 502 cas (population : 14909, taux d’incidence : 3367)

    Aywaille : 410 cas (population : 12394, taux d’incidence : 3308)

    Fléron : 541 cas (population : 16370, taux d’incidence : 3305)

    Neupré : 328 cas (population : 9977, taux d’incidence : 3288)

    Grâce-Hollogne : 746 cas (population : 22823, taux d’incidence : 3269)

    Flémalle : 854 cas (population : 26389, taux d’incidence : 3236)

    Herstal : 1291 cas (population : 40190, taux d’incidence : 3212)

    Ans : 911 cas (population : 28598, taux d’incidence : 3186)

    Saint-Nicolas : 766 cas (population : 24329, taux d’incidence : 3149)

    Esneux : 392 cas (population : 13015, taux d’incidence : 3012)

    Oupeye : 751 cas (population : 25444, taux d’incidence : 2952)

    Beyne-Heusay : 346 (population : 11891, taux d’incidence : 2910)

    Bassenge : 254 cas (population : 8931, taux d’incidence : 2844)

    Chaudfontaine : 592 cas (population : 20855, taux d’incidence : 2839)

    Seraing : 1707 cas (population : 64192, taux d’incidence : 2659)

    Liège : 5083 cas (population : 197217, taux d’incidence : 2577)

    Comblain-au-Pont : 108 cas (population : 5396, taux d’incidence : 2001)