Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique - Page 5

  • Notre bourgmestre écrit au ministre Clarinval

    DSC_6087.JPG

    Monsieur le Ministre,

    En prévision du prochain conseil national de sécurité, je souhaiterais attirer votre attention sur la proximité de notre ville frontière avec les Pays-Bas et l'Allemagne, principalement Maastricht, Eijsden et Aix-la-Chapelle.

    En effet, nombre de nos concitoyens se rendent régulièrement de l'autre côté de la frontière afin d'y réaliser leurs achats.

    Les fêtes de la Saint-Nicolas et de Noël approchant à grands pas, il est urgent de se prononcer sur la réouverture de nos commerces.

    Hier encore, les médias télévisés faisaient état d'une présence massive de belges en quête de leurs cadeaux de Noël à Maastricht.

    Ce matin, c’est la presse écrite qui relaye une augmentation du chiffre d’affaire chez nos voisins de l’ordre de 30 à 40 %.

    Au fil des jours, nous assistons impuissants à la mort de l’ensemble de nos commerces de proximité au profit d’un tourisme commercial respectant au minimum les mesures sanitaires imposées.

    Selon une enquête menée par l’UCM auprès de 1000 commerçants indépendants, près de 87 % d’entre eux craignent pour la pérennité de leur activité.

    Il est de notre devoir de prendre action immédiatement et de rendre le sourire à nos commerçants.

    Faisons de ce prochain Conseil National de Sécurité un message d’espoir à l’attention de ces gens qui, depuis des mois, luttent pour leur survie.  

    C'est pourquoi, j’apporte mon plein soutien à une réouverture des commerces ce 1er décembre, dans le respect des mesures sanitaires.

    Je vous remercie de l’attention que vous porterez au présent et vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de mes salutations les meilleures .

    Viviane Dessart

    Bourgmestre de Visé

     

  • L’arrêté ministériel avec les nouvelles mesures contre le coronavirus publié au Moniteur belge: voici les détails des règles qui prendront effet lundi

    3B67B0AD-7796-4E4B-8507-301054461528.jpeg

    Les mesures sanitaires annoncées par le Comité de concertation vendredi ont été publiées au Moniteur Belge dans un arrêté ministériel reprenant tous les détails liés à ces nouvelles règles.

    Comme on le sait, le télétravail est obligatoire à partir de demain / lundi « dans toutes les entreprises, associations et services pour tous les membres du personnel, sauf si cela est impossible en raison de la nature du poste ou de la continuité de la direction, des activités ou des services ». L’arrêté précise également que les entreprises doivent fournir aux salariés qui ne peuvent pas travailler à domicile « un certificat ou toute autre preuve confirmant la nécessité de leur présence sur le lieu de travail ».

     

    Ces mesures prendront effet ce lundi 2 novembre à minuit et pour une durée de six semaines, en principe jusqu’au 13 décembre.

     

     

    Les prestataires de services indépendants tels que les notaires, les syndicats et les avocats peuvent continuer à travailler. Les garages et les magasins de vélos peuvent rester ouverts pour les pannes, les réparations, l’entretien et le service après-vente.

    Une série de professions de contact doivent par contre fermer leurs portes, en ce compris les prestations de service à domicile : les instituts de beauté et de pédicure non-médicale, les salons de manucure, de massage, de coiffure et de barbiers, et les studios de tatouage et de piercing.

    Voici les magasins qui ne devront pas fermer demain :

    – Les magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ;

    – Les magasins de produits de soins et d’hygiène ;

    – Les magasins d’aliments pour animaux de compagnie ;

    – Les pharmacies ;

    – Les marchands de journaux et les librairies ;

    – Les stations-service et fournisseurs de carburant ;

    – Les magasins de télécommunications, à l’exception des magasins qui ne vendent que des accessoires ;

    – Les magasins de matériel médical ;

    – Les boutiques de bricolage ;

    – Les jardineries et pépinières ;

    – Les fleuristes ;

    – Les grossistes destinés aux professionnels, mais uniquement au profit de ces derniers ;

    – Les magasins de détail spécialisés vendant des tissus pour vêtements ;

    – Les points de vente au détail spécialisés vendant du fil à tricoter, de la couture et de la mercerie ;

    – Les magasins de papeterie

     

     

    Les supermarchés et autres magasins essentiels qui pourront rester ouverts à partir de lundi ne pourront pas vendre des produits qui sont proposés dans d’autres magasins qui, eux, devront fermer leurs portes à la suite des mesures pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Il s’agit notamment de jouets, d’ustensiles de cuisine et de vêtements, détaille l’arrêté ministériel publié dimanche au Moniteur. Ces produits peuvent par contre y être livrés ou emportés après avoir été commandés.

    Outre ces trois catégories d’objets, on retrouve également les meubles, les meubles de jardin, les barbecues et les chauffages mobiles. Ou bien encore les articles de décoration – à l’exclusion des bougies –, de multimédia et d’électro, les chaussures, les accessoires télécom, les bijoux, les articles de cuir et de sport.

    Tous ces biens doivent être rendus inaccessibles au public dans les établissements ouverts. Ils peuvent par contre être livrés ou emportés après avoir été commandés, à l’image de ce qui sera possible pour les commerces non-essentiels qui devront fermer.

    Quant aux magasins de bricolage, ils peuvent uniquement vendre des matériaux pour réaliser des travaux dans la maison ou dans le jardin.

     

     

    Campings et parcs de vacances

    Les campings et les parcs de vacances et de bungalows doivent fermer à partir du mardi matin 3 novembre.

    Les hôtels et chambres d’hôtes peuvent rester ouverts, mais la nourriture est autorisée dans la chambre uniquement. Jusque-là, ils étaient autorisés à ouvrir leur restaurant pour les clients.

    (Source : Sudinfo)

  • Fermeture des commerces non-essentiels, extension du couvre-feu, lock-down: la Wallonie veut «des mesures plus fortes» à deux jours du Comité!

    « Nous estimons que des mesures plus fortes allant vers un confinement plus élargi doivent être prises dans les tous prochains jours », a-t-il ajouté en rappelant que la Wallonie a pris « ses responsabilités » en décidant déjà de mesures additionnelles par rapport aux annonces du comité de concertation vendredi dernier.

    « Dans un monde idéal, il eut été préférable de communiquer ensemble. Mais nous ne vivons pas dans un monde idéal et nous avons pris nos responsabilités », a ajouté le ministre-président wallon avant de quitter le parlement régional pour participer à une réunion avec le fédéral et les autres entités fédérées.

    Selon nos informations, le débat reste ouvert concernant le secteur de la culture. L’annonce de la fermeture des commerces non-essentiels et de l’extension du couvre-feu (actuellement de 22h à 6h) est également sur la table pour la Wallonie.

    Le lock-down, qui a toujours été rejeté, est désormais une possibilité. Le gouvernement wallon va donc, lors de la réunion virtuelle de ce midi sollicitée par le Premier ministre Alexander De Croo, essayer d’aller le plus loin possible. Elio Di Rupo partirait du principe que la situation est catastrophique. Il faut dès lors taper fort pour lutter contre le rebond du coronavirus dans notre pays.

    (Sudinfo avec Belga)

     
  • Coronavirus: voici toutes les nouvelles mesures adoptées en Wallonie!

    En fin de journée, nous vous informions qu’Elio Di Rupo devait annoncer la mise en place d’un couvre-feu de 22h à 6h du matin.

    Voici ce qui a été décidé par les Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ce vendredi.

    Elio Di Rupo a annoncé ce vendredi « des mesures fortes pour la Wallonie » :

     

    Extension du couvre-feu

    En termes de couvre-feu tout d’abord, le Gouvernement de Wallonie a confié aux Gouverneurs des cinq provinces la mission d’établir le couvre-feu de 22h à 6h du matin, jusqu’au 19 novembre. Ce couvre-feu n’est pas applicable en cas de déplacement essentiel ou professionnel.

    Courses à deux maximum

    Le Gouvernement invite également à limiter à deux les personnes qui font les courses, indépendamment des moins de 12 ans.

    Télétravail obligatoire

    En ce qui concerne le télétravail, le Gouvernement demande de faire en sorte qu’il soit « appliqué strictement jusqu’au 19 novembre ». Si les travailleurs ne peuvent exercer leurs activités par télétravail, les employeurs doivent faire en sorte que les mesures sanitaires soient effectives et contrôlées. Des contrôles seront effectués sur les lieux de travail.

    Hôpitaux, maisons de soins : appel à l’aide et visites limitées

    En ce qui concerne les hôpitaux, maisons de repos et de soins… le Gouvernement lance un appel aux infirmières et infirmiers à domicile, mais aussi aux étudiants en infirmerie et en médecine pour venir en aide et « épauler celles et ceux qui œuvrent sans relâche auprès de malades et de personnes qui ont besoin d’assistance ».

    Les visites au sein de maisons de repos et de soins sont limitées à un maximum d’un visiteur par résident, toujours le même pendant 15 jours. Les visites auront lieu dans un espace dédié à cet effet. Le port du masque y sera obligatoire pour les visiteurs et les résidents. Une hygiène des mains méticuleuse devra également y être respectée ainsi que la distance d’un mètre et demi et l’aération des locaux.

    Tous les cours en présentiel suspendus

    Concernant l’enseignement supérieur, la décision de suspendre, y compris pour les bac1 et jusqu’au 19 novembre, tous les cours en présentiel, est appliquée !

    Le sport suspendu pour les plus de 12 ans

    En ce qui concerne le sport, les compétitions sportives peuvent avoir lieu jusqu’à 12 ans, mais pour le reste, elles sont suspendues, y compris les entraînements ! La pratique du sport en salle est interdite.

    Toutes ces nouvelles mesures entreront en application dès le samedi 24 octobre au soir !

     

     
  • Le comité de concertation a pris des mesures fortes pour lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique. Retrouvez-les ci-dessous.

    (Photo : Le Soir)

    Des décisions fortes ont été prises. Retrouvez-les ci-dessous :

    Sport

    – Le sport professionnel peut continuer, sans public.

    – Tous les matches amateurs sont annulés. Les sportifs peuvent s’entraîner, mais pas jouer des matches.

     

    – Les compétitions restent autorisées pour les jeunes sous 18 ans, avec un maximum un membre de la famille qui peut assister à la compétition.

    – Les sports de contacts à l’intérieur restent autorisés pour les moins de 12 ans.

    – Les piscines restent ouvertes.

    Enseignement supérieur

    – Maximum 20 % des étudiants autorisés en présentiel, avec masque obligatoire.

    – Exception pour les 1ères années, où la capacité peut atteindre 50 %, avec masque obligatoire.

    Culture

    Les événements et activités en intérieur peuvent continuer avec du public jusqu’à 200 personnes, si :

    – les distances de sécurité peuvent être respectées entre les bulles ;

    – on porte le masque ;

    Transport en commun

    – La capacité durant les heures de pointes sera réévaluée.

    Activités de jeunesse

    Pour les plus de 12 ans, les activités doivent avoir lieu dehors, avec masque. Durant la période scolaire, les excursions de plus d’un jour sont interdites, sauf pour les moins de 12 ans. Pour les 12/14 ans, le camping est autorisé pour minimum 4 nuits et sans contacts avec l’extérieur.

    Parcs d’attractions et animaliers

    Les parcs d’attractions sont temporairement fermés. Les parcs animaliers restent ouverts, à l’exception des espaces en intérieur. La mise à disposition et la consommation de boissons et de nourriture sur place sont interdites.

    Voici les 12 nouvelles règles qui sont d’application, dès ce 23 octobre en Belgique :

    – Un seul contact sans distanciation

    – Maximum 4 personnes reçues à la maison et lors de rassemblements

    – Le télétravail est la règle

    – Restaurants et cafés fermés, le take-away reste possible jusqu’à 22 heures

    – Enseignement supérieur : maximum 1 étudiant sur 5 à partir de la 2ème année, avec masque obligatoire

    – Transports en commun : offre augmentée pour moins d’encombrement aux heures de pointe

    – Couvre-feu de minuit à 5h du matin

    – Interdiction de vente d’alcool à partir de 20h

    – Sport professionnel sans public, compétitions amateures suspendues sauf pour les jeunes de moins de 18 ans

    – Braderies, brocantes et marchés de Noël interdits

    – Parcs d’attractions fermés

    – Activités et événements intérieurs : maximum 40 personnes et 200 maximum si mesures corona garanties.

    (Source : La Meuse)