Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Travaux - Page 2

  • E40/A3 - Vottem : placement de panneaux antibruit le long des voies vers Aix-la-Chapelle et plantations de 1.800 arbres 

     

    842F9374-0821-4BC4-B5B0-48F1CE8A83A4_1_105_c.jpeg

    A partir du lundi 9 mai, des travaux visant à améliorer le cadre de vie des riverains de Vottem, habitant à proximité des voies de l’autoroute E40/A3 vers Aix-la-Chapelle, reprendront. Cette zone sera équipée de panneaux acoustiques et sera verdurisée à l’automne prochain.

     

     

    DES EQUIPEMENTS POUR DIMINUER LES NUISANCES SONORES

     

    Les futurs panneaux se situeront le long de l’E40/A3 et borderont les voies en direction d’Aix-la-Chapelle, à hauteur de Vottem. Ils s’étendront sur 1,1 kilomètre juste après l’échangeur de Vottem (E42/A3-E313/A13). Ces infrastructures, qui amélioreront considérablement le confort auditif des riverains, seront installés en crête de talus et présenteront une hauteur de 3,2 à 5 mètres.

    Au total, ce sont près de 4.000m² de panneaux antibruit qui vont être installés afin de réduire durablement les nuisances sonores en provenance de l’autoroute.

    Pour rappel, les zones d’intervention sont déterminées sur base des cartographies stratégiques du bruit en provenance des infrastructures routières. Celles-ci sont analysées par rapport aux limites définies par l’arrêté du Gouvernement wallon du 22 décembre 2016 et par la population impactée.

     

    Les panneaux antibruit choisis pour réduire durablement les nuisances sonores seront en béton d’argex et présenteront l’allure suivante :

     

    Les travaux destinés à permettre le placement du nouvel écran antibruit débuteront le lundi 9 mai et s’achèveront pour les congés du bâtiment en juillet prochain.

     

    La circulation ne sera pas du tout impactée sur l’autoroute. Par contre, pendant cette période, le RAVeL sera fermé entre la rue du Vicinal et la Chaussée Brunehaut. Une déviation sera mise en place.

     

    UNE CADRE DE VIE PLUS VERDOYANT

     

    Ce projet permettra aussi une amélioration de l’aménagement paysager et environnemental de la zone. Les opérations à mener au niveau de la végétation avaient été menées en février et mars derniers pour intervenir en dehors de la période de nidification des oiseaux. 850 arbres ont dû être abattus, 1.800 seront mis en terre. La trame verte sera donc revue à la hausse avec 1.000 arbres supplémentaires qui s’inscrivent dans une gestion raisonnée des abords des grands axes consistant à placer le « bon arbre » au « bon endroit ».  

     

    Ces arbres composeront une haie d’une hauteur d’environ 1,2 mètres composée d’essences indigènes (Acer campestre, cornus sanguinea, crateagus monogyna, ligustrum vulgare, viburnum opulus). Elle sera placée à environ 2 mètres du futur dispositif pour permettre l’entretien de la zone.

     

     

     

    ***

    Ces travaux représentent un budget de près de €923.000 HTVA financé par la

    SOFICO, maître d’ouvrage, dans le cadre du Plan Infrastructure et Mobilité pour Tous 2020-2026.

     

    Ils sont réalisés en collaboration avec son partenaire technique : le SPW Mobilité et Infrastructures, maître d’œuvre.

     

    C’est la société Galère qui a été désignée par marché public pour leur exécution.

     

  • Nouveaux travaux dans le centre de Visé - Modifications de la circulation

    CE98F6E0-2178-408A-BDA9-85CBBDD0F63D_4_5005_c.jpeg

    COLAS BELGIUM – AGENCE SUD-EST

    Grand’Route, 71

    B-4367 Crisnée

    Tel. : +32 (0)4 257 48 31 Fax : +32 (0)4 257 45 51 sudest@colas.be

     

    Avis aux riverains

    Mesdames, Messieurs,

    Dans le cadre de travaux pour le compte de l’A.I.D.E., nous vous informons que nous allons débuter un ouvrage dans le carrefour de la rue du Perron et de la rue des Récollets, au niveau de la maison communale, ce lundi 09/05/2022.

    Le carrefour sera entièrement fermé jusqu’au 29/05/2022. La circulation sera donc placée en double sens :

    - dans la rue des Récollets depuis la rue des Béguines jusqu’à l’Hôtel de Ville. La circulation est normalisée entre l’Avenue du Pont et la rue des Béguines

    - dans la rue du Perron,

    - dans la rue Basse et la rue Porte de Souvré. L’accès à ces deux rues s’effectuera uniquement depuis la rue de Jupille (idem que lors de la Braderie)

    Dès le 30/05/2022, un accès dans le carrefour sera aménagé et l’accès à la rue Basse se fera par la rue du Perron (uniquement la descendre) tandis que la rue des Récollets restera en double sens jusqu’à la rue des Béguines. Nous vous demanderons de bien respecter la signalisation mise en place.

     

    Soyez assurés que nous mettrons tout en œuvre pour diminuer les désagréments du chantier et pour vous tenir informé.

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Michaël LAMBINON (+32 4 257 48 31).

    Nous comptons sur votre compréhension et votre collaboration.

  • Projet Tennis et Padel au tennis club de Visé

    Nous avons déjà évoqué la rénovation et l’agrandissement des installations du tennis de Visé. En effet, les infrastructures étaient anciennes, trop petites et ne répondaient plus aux normes actuelles en vigueur. En plus de l’amélioration des infrastructures tennistiques, deux terrains couverts de padel seront aménagés et offriront un espace supplémentaire aux sportifs. 

    Rappelons que le TC Visé comprend plus de 500 membres dont environ 150 ont moins de 18 ans. Ces nouvelles installations permettront de pratiquer le sport dans des conditions optimales.  

    Voici les dernières informations concernant l’avancement du chantier : 

    • La démolition des anciennes installations est achevée et les travaux d’égouttage, d’installation des citernes, des systèmes d’arrosage et de drainage sont en grande partie réalisés. 
    • Les nouvelles fondations ont été creusées et la construction avance rapidement puisque la maçonnerie est quasiment achevée. Quant à la toiture, une première partie a été posée et le reste devrait être bientôt finalisé. 
    • L’éclairage extérieur a été lui aussi en partie installé. Par ailleurs, les revêtements intérieurs sont commandés et seront posés ultérieurement. 
    • La menuiserie, les parachèvements et aménagements extérieurs suivront. 

    Malgré les impondérables de la météo et les délais compliqués pour la fourniture de certains matériaux, le chantier se déroule comme prévu.

    Ce projet est mené par l’entreprise Thomassen, le bureau d’architecte DVH Architecture et la Ville de Visé.  

    Pour rappel, le tennis club de Visé possède :

    • 10 terrains de tennis extérieurs, 
    • 3 intérieurs, 
    • 1 terrain de paddle, 
    • 1 club house. 
  • Visé : remplacement progressif de l'éclairage publique par des luminaires leds

    FC329202-EFBF-49EE-A6EC-B8ECC9C4002D.png

    L’éclairage public dans une commune est un élément essentiel de la sécurité nocturne. C’est un vaste déploiement le long de toutes les voiries pour briser l’obscurité sur les voies de communications. 

    Rien que pour Visé, on totalise 3.177 luminaires. Ils sont gérés par notre intercommunale RESA et surveillés par la commune. Ce chiffre énorme engendre évidemment un coût à charge de la collectivité : coût d’installation et consommation d’énergies. 

    RESA s’est engagé dans le programme OSP3, lequel vise à remplacer la plus grande partie des points d’éclairage par une technologie LED. Le programme se réalise en 6 ans et, à Visé, il s’agira de remplacer 2.681 points d’éclairage durant cette période. 

    Plus précisément, le plan de remplacement à Visé est le suivant : 

    • déjà en 2022 : 1.100 points correspondant essentiellement aux villages de Lanaye, Lixhe, Richelle, Argenteau et Cheratte. 
    • en 2025 : 1.581 points essentiellement à Visé centre. 

    Selon les chiffres actuels, c’est un investissement d’environ un million d’euros à charge des pouvoirs publics. 

    Cette nouvelle technologie LED permettra une importante diminution de la consommation énergétique, donc du coût pour les finances publiques et de la production de CO2.

  • Nouvelle enquête publique sur le futur éco-quartier de Cheratte-Bas

    840FB6F3-C23D-49C9-8CEA-B691E76A31F3.png

    Le futur éco-quartier à Cheratte en avant-plan. - Matexi

     

    Le dossier de l’ancien charbonnage du Hasard de Cheratte-Bas évolue. La société Matexi qui a emporté le concours de projets a déposé les demandes de permis pour les différentes phases de restauration patrimoniale et de construction de logements.

    Une première enquête publique a eu lieu du 21 février au 22 mars dernier et portait sur le bâtiment classé du charbonnage et ses abords, côté coteaux boisés, ainsi que sur une future placette au pied du charbonnage et sur deux immeubles à appartements. Cette enquête n’avait suscité que quelques réclamations, seulement une ou deux. Une réunion d’information des riverains a été organisée pour présenter les deux enquêtes.

    Une deuxième enquête publique débutera ce vendredi 15 avril pour une durée d’un mois jusqu’au 16 mai à 15h. Elle portera sur le projet « Paire au Bois ou Quartiers jardins » situé de l’autre côté de la rue de Visé à Cheratte et jusqu’au chemin de fer. Ce projet prévoit la réalisation de logements de types maisons (69) et appartements (22 unités de logements) avec six zones de parking extérieur pour un total de 182 places, une grande pelouse surbaissée, un potager collectif central, une grande table commune, des modules de jeux pour les enfants… et l’ouverture d’une nouvelle voirie communale via le déplacement du chemin vicinal nº11.

    Cette enquête publique est ouverte à l’échevinat de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Environnement, rue de Mons, 11 à Visé. Le dossier et l’étude d’incidences peuvent être consultés du 15 avril au 16 mai auprès du service Urbanisme les jours ouvrables uniquement sur rendez-vous par téléphone au 04/374.84.90 ou par mail à l’adresse rachelle.dumont@vise.be. Une permanence sera organisée par un agent communal le samedi 7 mai de 8h30 à 11h30, sans rendez-vous rue de Mons, 11 à Visé.

    Et une troisième demande de permis d’environnement sera déposée d’ici un mois sur le futur réseau de chaleur alimenté par l’eau du sous-sol mais cette fois sans enquête publique.