Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Travaux - Page 2

  • Visé : la friterie Colson transformée en puzzle en 3 D géant

    Comme annoncé, les travaux d’aménagement de la place Reine Astrid à Visé ont débuté ce lundi. « On commence par les impétrants (eau, gaz, électricité, égouttage…) après avoir réalisé des sondages en août dernier. Il n’y a plus aucune possibilité de se garer sur la place qui est utilisée désormais pour l’entreposage des machines dont les grues, du matériel et des câbles. Le parking Albert 1er est lui toujours disponible », explique Xavier Malmendier, échevin de l’Urbanisme de Visé.

     

    L’ancienne friterie a été démolie.
    L’ancienne friterie a été démolie. - M.G.

     

    La friterie n’est plus qu’un ancien souvenir.
    La friterie n’est plus qu’un ancien souvenir. - P.N.
    La friterie est démolie.
    La friterie est démolie. - P.N.

    Le bâtiment de l’ancienne friterie à l’entrée de la place a été démoli ce mardi matin. « Le bunker souterrain, qui est postérieur à la Seconde Guerre mondiale, sera simplement étêté et l’intérieur devrait être rempli de gravats. C’est un chantier de 300 jours ouvrables et une réunion avec les commerçants de Visé est prévue ce jeudi soir », ajoute l’échevin.

     

    Le revêtement de la place a été râclé.
    Le revêtement de la place a été râclé. - P.N.
    Les engins de chantier sont arrivés.
    Les engins de chantier sont arrivés. - P.N.

    Dans un premier temps, jusqu’au 7 octobre prochain à 17h, la circulation des véhicules est interdite sur le tronçon entre la rue de la Chinstrée et le Rempart des Arbalétriers ainsi que rue de la Chinstrée, sur 10 m avant le carrefour avec la place Reine Astrid.

     

    Une tranchée a été ouverte au coin de la place.
    Une tranchée a été ouverte au coin de la place. - P.N.

    Une circulation en desserte locale est autorisée dans les deux sens entre l’avenue du Pont et la zone de chantier, rue de la Chinstrée entre l’entrée du parking des Tréteaux et la zone de chantier et rue du Collège entre le carrefour avec la rue des Béguines et la zone de chantier. Et le sens de circulation est inversé rue de la Chinstrée entre la rue des Récollets et l’entrée du parking des Tréteaux.

    (NDLR : contrairement à ce qu'à déclaré monsieur Malmendier, l'abri a bien été construit quelques mois avant le début de la second guerre mondiale, par la défense passive. Il a servi notamment de centre de soins lors du retour des prisonniers d'Allemagne - Info de J-P Lensen)

    Texte Marc Gérardy - Photos Pierre Neufcour

  • La grand'place de Visé va vivre sa troisième révolution

    6B7B39C4-DEB1-411A-8097-0C9901087DD0.jpeg

    La Grand Place de Visé, que les autorités communales peu après la mort de la 4e reine des Belges (1935) dénommèrent Place Reine Astrid fêtera bientôt son centième anniversaire.

    Revenons il y a plus de 100 ans, avant la première guerre mondiale, la ville n’a pas de grande place, à part devant la gare, dans l’actuelle place des Déportés. Dans l’axe sud-nord, les boulevards débouchaient sur un quartier d’une trentaine de maisons. Dans l’axe ouest-est, du pont à voie unique (il débouchait en rive droite à l’emplacement de la gare actuelle) partait en oblique l’avenue du Pont qui en ligne droite aboutissait dans une rue très pentue, la rue de la Trairie qui se poursuivait vers Berneau.

    PREMIERE REVOLUTION Comme le signale l’ouvrage sur la reconstruction de Visé après la guerre 14-18 et les articles urbanistiques signés J.P.Lensen, édité par le musée de Visé en 2020, c’est l’ouverture d’un nouveau pont ( qui ne s’ouvrit qu’en 1932) et le changement de la direction de l’avenue du Pont qui aboutit sur une nouvelle place. Que s’était-il passé ? : c’est simple, vu le développement de la voiture, les urbanistes d’alors prirent une résolution drastique : raser ce quartier (et donc ne pas reconstruire la trentaine de maisons) et en faire une place carrefour. Du boulevard (nord ou des Arbalétriers), après un petit décrochement devant la poste, la route va se poursuivre vers Mouland et les Pays-Bas. En provenance de la rive gauche et de Tongres, par la nouvelle avenue du Pont à l’ouest, on débouchait sur une nouvelle percée, moins pentue qui fut dénommée par après Avenue Albert 1er et rejoignait la route conduisant à Berneau et à l’Allemagne. On créa par après un ilôt au nord où un kiosque de musique fut placé (emplacement de la statue de l’Arquebusier). Signalons l’installation sous la place d’un abri anti-aérien (qui sera détruit lors de la rénovation de 2022)

    DEUXIEME REVOLUTION Avant la fusion des communes, il fut décidé de rénover la grand place. On installa un bâtiment (ancienne friture et local dit des pensionnés) côté sud, et malgré quelques plantations, on donna la préférence à un parking de voitures. Quelques manifestations ponctuelles comme les carrousels du Laetare, la Grand Roue, la patinoire, des manifestations culturelles, folkloriques, sportives, commerciales ou mémorielles libèrent pour quelques heures ou pour quelques jours la place de la quarantaine de voitures.

    TROISIEME REVOLUTION Celle que nous allons connaître dès ce mois d’août 2022 permettra de reporter sur des espaces voisins les parcages des voitures, d’y mettre une dalle, de rectifier le relief et de rendre cet espace convivial, à l’image de ce que présentent beaucoup de places de villes en région flamande (Tongeren par ex.) mais aussi wallonne (Mons e.a.). Initié depuis plus de 10 ans (sous l’ancienne majorité MR-CDH), le projet aboutit enfin et nécessitera de réunir de nombreux partenaires (pour les impétrants) et demandera un peu de patience aux habitants et aux clients.

    J.P.LENSEN

    Deux documents : le quartier avant 1914 et une vue de la place fin des années 20

  • La rue de Jupille en travaux depuis ce mardi

    DSC_9165.JPG

    Travaux Rue de Jupille

    Mesures de circulation du mardi 16 août 2022 à 07h00 au vendredi 02 septembre 2022 à 17h00

    La circulation et le stationnement sont interdits sur la zone de chantier (selon les modalités du chantier, l’accès sera organisé pour les riverains) :

    • Rue de Jupille sur le tronçon compris entre le rond-point de la sortie d’autoroute E25 et le n°149 (100 m après le parc à containers en direction d’Argenteau).
    Une déviation sera organisée vers l‘E25. Le passage des piétons sera garanti via les trottoirs.
    L’accès aux quartiers du Roua et des Roches s’effectuera via la rue du Roua depuis la rue de Dalhem.

    La circulation des véhicules est interdite à l’exception des riverains :

    • Chaussée d’Argenteau, tronçon compris entre la Rue de Richelle et la Rue de Jupille
    • Rue Basse
    • Rue Porte de Souvré

    La circulation est interdite aux véhicules de + 3.5 T :

    • Rue des Récollets
    • Rue du Roua

    La circulation s’effectuera dans les 2 sens au niveau de :

    • Rue Basse
    • Rue Porte de Souvré
    • Chemin du Roua (entre la rue de Jupille et la rue Porte de Souvré)
    • NDLR : le recyparc n' est plus accessible. Il est fermé du 16/08 au 02/09/2022. Aucune mention n'est faite parmi la signalisation placée durant les travaux. 
  • Visé : Les travaux d'aménagement de la Place Reine Astrid débuteront le 16 août

     

    Voici à quoi ressemblera la future place.
     
     

    C’est en 2008, déjà, que les autorités visétoises décident qu’il faut rénover et réaménager la place Reine Astrid. Place centrale de la ville, elle manque effectivement de cachet et de convivialité. Si des manifestations s’y déroulent régulièrement, elle sert essentiellement de parking. Et si des emplacements de parking seront maintenus dans le périmètre, il a été décidé de faire de la place en elle-même une esplanade piétonne arborée.

    Après quatorze ans d’études, de concertations et de démarches administratives, cette fois ça y est, ce projet va enfin devenir réalité. Ce 16 août, les premiers travaux vont en effet être entrepris. « On va effectivement commencer par réaliser des essais de sol », confirme Xavier Malmendier, échevin en charge de l’Aménagement du territoire. « Le gros du travail démarrera vraiment à la fin septembre par tout ce qui est impétrants. »

    Après les essais de sol réalisés du 16 au 18 août, le chantier sera mis en pause pour ainsi permettre de clôturer la belle saison en toute sérénité. Dès le 27 septembre, les premiers vrais travaux démarreront donc par les impétrants avant de se poursuivre par le réaménagement en lui-même de la place. Au total, les travaux doivent durer 300 jours ouvrables. Ils devraient donc se terminer à la fin 2023. « Pendant toute la durée des travaux, à part peut-être de manière très ponctuelle, les voiries ne seront pas fermées. Nous voulons en effet garantir l’accès aux rues commerçantes de la ville pour ne pas que Visé connaisse le même syndrome que la ville de Liège. »

    Zone de détente, gradins…

    Pour le moment, la place Reine Astrid a un dénivelé d’un mètre. À l’issue des travaux, elle sera plane pour se retrouver au niveau du café « Chez Lehaen ». Un quart de la place sera arboré avec du mobilier urbain. Face à la Poste, une zone de détente sera aménagée avec des gradins en bois et une fontaine. Celle-ci se trouvera sous un auvent en métal et miroirs qui permettront de refléter l’eau. La place disposera également d’un éclairage LED évolutif qui permettra de changer les ambiances en fonction des événements qui s’y déroulent ou simplement suivant la présence ou non de personnes. La friterie, qui appartient à la Ville, disparaîtra également. Quant au triangle qui se trouve en face, il sera lui aussi refait avec notamment la construction d’un kiosque où s’installera la Maison du Tourisme en été.

    Au total, 19 places de parking seront aménagées autour de ces deux lieux contre 60 actuellement. Quant à la circulation, rien ne changera. Des plots automatiques seront néanmoins installés en face de « Chez Lehaen ». Ils pourront ainsi être relevés lors de certaines manifestations. Le réaménagement de la place est estimé à 5,5 millions d’euros dont une part communale de 2,2 millions d’euros.

    L'abri anti-aérien civil situé sous la place sera démoli.

    Construit dans l'entre deux guerres, cet abri de 278 m2 était destiné à accueillir la population civile en cas d'attaque aérienne. Il disposait de trois accès : un escalier situé sous une trape place Reine Astrid et deux autres pouvant également servir d'issue de secours. Dans cet abri, on y trouve de nombreuses pièces dont des douches, des toilettes, des lavabos, des pièces de séjour, un système d'aération, un autre de chauffage. La visite virtuelle de cet abri est disponible sur Youtube 

    ABRI PLACE REINE ASTRID VISE

    88DF3F12-2766-4024-A9E8-2A28E7B87A5F.jpeg

    Images de Marc Wagelmans

    91D29476-962D-44B6-AE48-D9654F6CB4E0.jpeg

    AEEAFC1E-465E-43BD-BB36-BE54951FFD19.jpeg

    Le réaménagement de la place implique la démolition de la friterie (et du local pensionné) ainsi que celle de l'abri qui n'aurait guère de valeur historique paraît-il...

    (P. Neufcour)

  • Liège - Liaison E25-E40/A602 : Réfection des revêtements à hauteur de Chênée en direction de Bruxelles

     
     

    3221616D-C7A3-4243-8E0D-8FD1082B8F17_1_201_a.jpeg

    Comme annoncé précédemment, la réhabilitation estivale de la liaison E25-E40/A602 est mise à profit afin de réaliser une réfection des revêtements à hauteur de Chênée uniquement en direction de Bruxelles. Pendant ces opérations qui débutent aujourd’hui et qui durent une dizaine de jours, la zone actuellement fermée est légèrement étendue.

    49F0005E-D71C-43A5-8452-F2DE9D6F8595.png

     

    REALISATIONS

    Ces travaux permettent de réhabiliter les revêtements des voies entre la sortie n°39 « Chênée »  et la sortie n°39 bis « 18 arcades », uniquement en direction de Bruxelles. L’accès n°39 « Chénée » fera l’objet d’opérations identiques.

     

    Ces travaux, tributaires de conditions météorologiques adéquates, seront terminés pour le vendredi 12 juillet au plus tard. Ils nécessitent une dizaine de jours d’intervention et sont menés en même temps que la réhabilitation estivale de la liaison afin d’en limiter l’impact pour les usagers. 

     

    CONDITIONS DE CIRCULATION

     

    En direction de Bruxelles, la zone de fermeture de la liaison est donc étendue pendant cette période :

     

    • Du 2 août au 12 août : les usagers circulant sur l’E25/A26 en direction de Bruxelles doivent quitter l’autoroute à la sortie n°39 « Chênée ». La déviation habituelle est à suivre via les panneaux S20.

     

    • Du 12 août au 23 août, la zone fermée sera à nouveau restreinte entre l’échangeur n°38 « Grosses Battes/Angleur » et l’échangeur n°37 « Val Benoit ». Donc les usagers circulant vers Bruxelles devront quitter la liaison à l’échangeur n°38 « Grosses Battes/Angleur ».