Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Environnement

  • VISÉ : Collecte des déchets ménagers

    55338180-7652-4E9D-B773-7D5E0C5B6A12.jpeg

    Report de la collecte de Visé nord du mardi 30 mars : collecte prévue ce samedi 3 avril.

    Suite à un problème technique, la collecte des déchets ménagers du mardi 30 mars n'a pu se dérouler dans le quartier de Visé nord. Le report initialement prévu pour ce jeudi 1er avril n'a pu être réalisé . Le collecteur met tout en oeuvre pour effectuer la collecte ce samedi 3 avril.

    Merci pour votre compréhension

     

    Le Service Environnement

    NDLR : Gardons le sourire : la collecte de déchet prévue le 30 n'a pas eu lieu, naïvement, nous nous sommes imaginés qu'elle aurait lieu le 31. Nada, rien le 31 nous plus, mais un communiqué qui nous l'annonce pour le lendemain. Ne voyant toujours pas le camion, comme certains autres lecteurs je me suis dit "Si c'est la blague du 1er avril je n'apprécie pas, les déchets organiques commencent à répandre un "fumet" de poisson avarié".

    Nous venons d'apprendre que la société Suez, chargée des collectes a assuré à la Ville que le problème technique était maintenant résolu (cf : ci-dessus). Je crois avoir compris : Suez aurait-elle pris du retard du fait que leur canal est resté bloqué plusieurs jours par un port-conteneur de 400 mètres ? A chacun de se faire son avis...

    (P. Neufcour)

     

  • Printemps Sans Pesticides

    893B58CE-9B3C-449C-867F-AFD6D34083D9.png

    14ème édition du Printemps Sans Pesticides, la Wallonie et l’asbl Adalia 2.0 invitent tous les citoyens à relever un nouveau défi !
     
    Dans le cadre de la 14ème édition du Printemps Sans Pesticides, la Wallonie et l’asbl Adalia 2.0 invitent tous les citoyens à relever un nouveau défi : faire connaitre le nombre de m² qu’ils entretiennent sans produits chimiques, aussi bien dans leur jardin que sur leur terrasse ou leur trottoir. Avec à la clé, un kit offert pour les soutenir dans leur engagement pour une Wallonie sans pesticides !
    Au cours de cette grande action de sensibilisation, qui s’étale du 20 mars au 20 juin, tous les citoyens interpellés par la problématique des pesticides dans les espaces extérieurs sont invités à se mobiliser. Comment ? En indiquant, via un formulaire en ligne, la surface qu’ils s’engagent à garder sans pesticides. Qu’ils utilisent déjà des alternatives écologiques ou qu’ils aient besoin d’un coup de pouce pour en trouver, tous peuvent faire grimper le compteur du nombre de m2 entretenus naturellement.
     

    Mesurer ses m² et partager ses trucs & astuces !

    Pour participer, rien de plus simple : le formulaire d’inscription est disponible sur le site www.printempssanspesticides.be. Le citoyen qui gère déjà ses espaces extérieurs sans pesticides partage la ou les alternative(s) qu’il utilise pour arriver à ce résultat. Le citoyen qui a besoin d’un petit coup de main, mentionne le problème le plus fréquent pour lequel il doit encore utiliser un traitement chimique.
    Ils indiquent ensuite le nombre de m² entretenus sans pesticides ou qu’ils s’engagent à ne plus traiter : un jardin, un trottoir, une terrasse, une jardinière...
    Le nombre de m² mentionnés alimentera au fur et à mesure un compteur et une liste d’alternatives disponible sur le site internet, se verra enrichie en fonction des trucs et astuces partagés.
    Le p’tit coup de pouce : une alternative offerte
    En remerciement, et surtout pour aider ceux qui en ont besoin, chaque participant au challenge reçoit une box cadeau comprenant des conseils et des astuces pour jardiner naturellement et une alternative aux pesticides à choisir entre le couteau de désherbage, le piège à limace et le sachet de graines mellifères lors de son inscription.
     
    Un challenge organisé en parallèle à la campagne initiale
    Compte-tenu de la crise sanitaire, la Wallonie et l’asbl Adalia 2.0 ont imaginé un Plan B au Printemps Sans Pesticides. En effet, initialement cette campagne regroupe des centaines d’actions de terrain ayant pour thèmes le jardinage au naturel et la biodiversité. Vu les consignes Covid à respecter, ces activités sont susceptibles d’être moins nombreuses cette année encore. Mais notre volonté de sensibiliser sur les alternatives écologiques et favorables à la biodiversité est toujours là ! C’est pourquoi, cette année, tout le monde peut participer au Challenge même en restant chez soi !
    Nous comptons sur vous tout d'abord, pour participer et ensuite pour faire promouvoir ce challenge autour de vous!
    (Communiqué)
  • Natagora : Batraciens et volontaires de retour sur les routes

    fullsizeoutput_16d62.jpeg

    Photo : DR

    C’est de saison, grenouilles, crapauds et autres tritons entament doucement leur grande migration nuptiale. Et les volontaires de Natagora lancent dans la foulée leurs opérations de sauvetage des batraciens qui dureront quelques semaines. Automobilistes : levez le pied !

    Depuis des temps immémoriaux, quand s’approche les douceurs printanières, le même rituel se répète à travers les campagnes. Les batraciens sortent discrètement de leur torpeur hivernale pour entreprendre un périlleux voyage. L’objectif du périple est simple : donner la vie ! Mais pour y parvenir, il faudra franchir bien des obstacles, dont certains coûteront la vie aux moins chanceux.

    Grenouilles, crapauds, tritons et salamandres sont autant d’amphibiens qui parcourent nos campagnes, habitent nos mares et sillonnent nos forêts. Leurs noms sont bien connus, et sans doute sommes-nous tous capables d’en reconnaître l’un ou l’autre, mais leurs mœurs demeurent un mystère pour beaucoup d’entre nous. Pourtant, ils méritent notre attention. D’autant qu’ils constituent de très bons indicateurs de l’état de santé de notre environnement. Ils sont en effet parmi les premiers à subir les impacts des activités humaines polluantes et destructrices d’habitats.

    Les migrations prénuptiales sont une période charnière durant laquelle ces animaux sont particulièrement exposés. En effet, quand les températures nocturnes atteignent 7 °C, les batraciens (mâles et femelles) quittent leurs quartiers d’hiver pour rejoindre leurs sites de reproduction (mares ou étangs). Ils effectuent cette migration plus ou moins intensément en fonction des conditions météo ; la pluie notamment est un bon signal de départ. Ils peuvent la poursuivre jusque début avril.

    Malheureusement, leurs trajectoires croisent alors des axes routiers plus ou moins fréquentés. Nombre d’entre eux risquent de se faire écraser. Armés de seaux, de gilets de sécurité et de lampes torches, les volontaires Natagora se rendent chaque soir sur les lieux de migration pour aider les animaux à traverser les routes. Voilà pourquoi l’association incite les automobilistes à lever le pied et à redoubler de prudence en présence de panneaux d’avertissement ou de volontaires actifs.

    En présence de batraciens ou de volontaires en action, limitez votre vitesse à 30km/h : au-delà, les animaux sont aspirés par la voiture et peuvent en mourir. Cette année, afin d’assurer le respect des mesures gouvernementales en vigueur, l’inscription au sauvetage est rendue obligatoire. Toutes les infos sur www.natagora.be/sauvetage-des-batraciens

  • Visé en fleurs, nouvelle récompense pour notre ville

    7443BFD7-4E74-49BF-BE5A-68864C34565D_1_201_a.jpeg

    Notre Ville remporte à nouveau 2 fleurs !


    Tous les deux ans depuis 2018, le concours « Wallonie en Fleurs » récompense les villes et les villages de Wallonie mettant en avant le fleurissement durable et la préservation de la biodiversité. Les lauréats obtiennent un label comptant de 1 à 3 fleurs selon la qualité du fleurissement.
    En 2018, la Ville de Visé avait posé sa candidature. Le travail de ses jardiniers fut d’emblée récompensé par l’octroi de deux fleurs ! Un résultat remarquable.


    En 2020, une nouvelle candidature fut introduite. Il s’agissait de démontrer que la Ville avait développé et amélioré encore son fleurissement tout en promouvant la biodiversité.
    Le défi a été relevé brillamment. Le jury désigné par la Région wallonne a visité nos espaces verts et fleuris, de Cheratte à Lanaye et nous attribue à nouveau 2 fleurs ! Une bien belle marque de distinction qui souligne la qualité du travail accompli par les jardiniers et l’intégration du souci de la biodiversité au cœur des réalisations.


    Le jury a notamment apprécié la motivation de l’équipe des plantations afin de fleurir tous les quartiers de la commune, avec un effort significatif dans le centre-ville fort fréquenté.
    Il salue la production des fleurs annuelles dans les serres communales, ainsi qu’une gestion raisonnée de l’eau pour l’arrosage.


    Le jury souligne la bonne collaboration avec l’entreprise CBR et l’école d’horticulture de la Ville de Liège pour l’aménagement du rond-point (pont-barrage) de Lixhe avec des plantes vivaces.
    Le fleurissement progressif des cimetières est également apprécié (végétalisation par hydro-ensemencement), ainsi que la mise en place d’hôtels à insectes entourés de massifs de fleurs mellifères.

    Le développement de potagers communautaires est citée ; en particulier celui de Cheratte-Haut. Ces potagers sont créés et gérés par les associations, les maisons de quartiers et des riverains.

    L’implication des écoles de l’entité en faveur de la biodiversité est saluée notamment les actions du Plan Communal de Développement de la Nature.

    La qualité de l’aménagement du grand rond-point de l’Allée Verte a été remarqué ainsi que les plantations de plusieurs d’alignements paysagers d’arbres haute tiges mellifères. Une mention pour la plantation de 35 tilleuls à grandes feuilles au Quai du barrage en partenariat avec la direction des Voies hydrauliques et l’école primaire de Lixhe.

    Le jury souligne enfin une belle mise en valeur des compétences des jardiniers par la création et le fleurissement de bacs en acier corten, rue de Jupille dans la montée de la collègiale.

    Nous félicitons chaleureusement l’équipe des plantations et le Service Environnement pour leur motivation et pour la qualité de leur travail au profit de la beauté de notre commune et de la biodiversité dans nos espaces publics.

     

    Xavier Malmendier                       Francis Theunissen                   Viviane Dessart

    Echevin de l'Environnement        Echevin des Travaux                 Bourgmestre

                                                            et Plantations

  • Visé : Problème de collecte des déchets de ce vendredi 12 février

    DA1FB71A-0E6B-43FB-876F-623BB569293B_4_5005_c.jpegEn raison des conditions climatiques de ce jour, les camions de collecte des déchets rencontrent des problèmes techniques. Tout est mis en œuvre pour que la collecte de ce vendredi puisse s’accomplir.

    Nous remercions les habitants pour leur compréhension.

     

    Le service Environnement de la Ville de Visé